Page d'accueilPlan du siteAjouter aux FavorisImprimerEnvoyer à un ami
La Plume Boissiéroise
LE MOT QUI PLAIT
LES MOTS QUI TAISENT LES MAUX
27 DECEMBRE
Vign_1
Peter, l’anglais fête Noël en France depuis 30 ans

Dès 1982 Peter Garlick (ail en français !) et Jean (Djine en français) passent toutes leurs vacances à Saint-Vincent. D’abord l’été adeptes du camping, ils « apprennent à aimer le calme et la beauté des paysages graonnais. » En 1989, ils font l’acquisition d’une petite maison dans le bois des Petites Touches qui domine le Lac du Graon. L’aventure des Noëls commencent alors pour eux. «  Ici, pas besoin de planter le sapin, la Nature est trop belle    Et puis Noël c’est d’abord une fête de famille… Ici nous retrouvions la sérénité, loin des strass et des flons-flons commerciaux qui envahissaient à cette période Oldham, notre ville de la banlieue de Manchester. » En activité, Jean était surveillante dans une école. Peter comptable de gestion et réserviste dans l’armée britannique. Aujourd’hui retraités, ils passent la moitié de l’année à Saint-Vincent, Jean dans la plus grande des discrétions, Peter est un des leaders des Pool Y Gagne, le club graonnais de billard anglais. «  Nous préférons la France à l’invasion de Santa Claus, le père Noël américain ! Grâce à internet, nos enfants et petits-enfants sont présents tous les jours avec nous pour partager notre bonheur de vivre ici. Noël n’est pas qu’une fête païenne ! Le plus beau des cadeaux n’est-il pas d’être ensemble ?» 

C’est à Saint-Vincent que Peter a appris à devenir un spécialiste du billard anglais

Dans sa maison des Petites Touches devant sa photo de 1980 en officier de l’armée anglaise en manœuvre en Turquie…

23 DECEMBRE
Vign_1

Guigui le jeune magicien graonnais : la passion de Festillusion !…

Bienvenue au pays du rêve et de l’illusion. Guillaume Ferré, 20 ans, vient de créer son entreprise Festillusions. Il nous conte la raison de sa passion de la magie. La naissance d’une passion : «  Au plus profond de mes souvenirs, je me rappelle de ces cartes et de la magie qu’elles faisaient naître en moi. Et puis j’ai rencontré de vrais prestidigitateurs, de vrais illusionnistes qui m’ont retransmis leur virus. Je me suis essayé et en 2015 je me suis lancé dans le grand bain grâce aux talents Graonnais. Depuis je consacre tout mon temps de vacances et de loisirs à apprendre  pour progresser. » Il y a un truc ? «  Non ! Comme le disait si bien Lavoisier, rien ne se crée, rien ne se perd, tout se transforme ! Même en magie. L’illusion existe depuis la nuit des temps. Les tours, le matériel s’achètent ! Le plus dur c’est de faire croire à l’impossible. L’agilité, la dextérité, la patience, la maîtrise du langage sont les maîtres-mots de l’illusion ! La magie n’est qu’un éternel recommencement !» Vos maîtres ? « Vous voulez-dire ceux qui m’ont conforté dans mon envie d’en faire mon métier ? Eric Antoine, Dani Lary, Martin Mathias… J’ai encore beaucoup à apprendre pour leur arriver à la cheville. » Votre spécialité ? «  Rester dans la simplicité, faire croire au plus grand nombre qu’il peut y arriver : la cartomagie, le close-up, le mentalisme… mon plus grand bonheur c’est de partager et de vivre un instant magique ! » Votre entreprise ? Festillusions, une micro entreprise conçue pour vos soirées, mariages, anniversaires, événements, que vous soyez particuliers, professionnels, comités d’entreprise, associations ou collectivités »

Festillusion facebook festillusions 06 22 29 55 41. guigui.ferre@orange.fr

20 DECEMBRE
Vign_DSC00100
En plein essor, les Lotus de Saint-Sornin sont un exemple de Gymnastique Volontaire

Beaucoup de monde jeudi soir à la petite salle des fêtes de Saint-Sornin. Plus d’une trentaine de personnes présentes à l’assemblée générale de l’association de gymnastique volontaire des Lotus, en présence de Jannick Rabillé maire de Saint-Vincent, de Gérard Jéhu, Maire délégué de Saint-Sornin et de Christine Fromentin, déléguée de la Fédération Française d’Education Physique et de Gymnastique Volontaire . Colombe Meulot, la présidente : « remerciait chaleureusement l’assemblée pour le dynamisme et la convivialité partagés par les 65 membres venus de plus d’une dizaine de communes des environs pour 3 cours habdomadaires, et se félicitait de la qualité des cours donnés par les professeurs fédéraux particulièrement disponibles et compétents. » Christine Fromentin rappelait tout l’intérêt pour l’association d’appartenir à la Fédération pour son soutien organisationnel et l’assistance pour le passage à la gestion administrative numérique : « Les Lotus sont à la pointe ! Le label Qualité Club Sport Santé le prouve. Votre engagement à participer aux formations qualifiantes, aux rencontres fédérales font de vous un exemple  » L’an prochain une nouvelle activité, la GV en plein air, devrait voir le jour. Les élus locaux ont réaffirmé que les travaux de rénovation de la salle seraient engagés en 2019. Mauricette Marionneau et Edith Oudin ont été élues membres du bureau.  Une amicale et souriante assemblée attentive, et conviviale… 

19 DECEMBRE
Vign_DSC00142
Téléthon 2018: 3 000 € recueillis

Samedi matin, à la mairie de Moutiers,  Isabelle Chabot et Lucie Bouron, secrétaires du Comité des fêtes coordinateur des activités téléthon 2018, ont remis un chèque de 3000 € à Monique Baron, responsable du secteur du Pays Moutiérrois pour le Téléthon. « Malgré le temps, 9 associations graonnaises ont apporté leur concours : le Badminton 478 €, ciné Graon 138,50 €, le Show des Graonnais 571,50 €, le Bol d’Air, 194 €, la dictée 24 €, le lâcher de ballon 48 €, les repas à emporter et le bar 1124 €, la chorale 200 €, les amis du Théâtre  150. Merci à tous ces bénévoles pour leur engagement et leur abnégation. » De gauche à droite : Lucie Bouron,  Isabelle Chabot, Monique Baron.

16 DECEMBRE
Vign_4_2_

Leur show étincelle la Marzelle : les Graonnais ont vraiment du talent 

Hier, ils faisaient encore salle comble… Leur spectacle sourit à de plus en plus de spect-acteurs. Pourquoi cette magie de la simplicité, du bonheur partagé ? Ils sont retraités, actifs, artisans, secrétaires, étudiants, collégiens. « Au fil  des ans, nos sommes devenus chanteurs, musiciens, jongleurs, prestidigitateurs, parodistes, magiciens, comiques, danseurs ! » Sylvie Lecerf, SiSyl, la présidente des Graonnais font leur Show rappelle « l’extraordinaire aventure de ces Talents Graonnais qui se retrouvés pour créer des spectacles pour rompre ensemble et dans la bonne humeur, la monotonie des longues soirées d’hiver et participer à des actions solidaires comme le Téléthon ou la Rando du cœur et qui se sont révélés comme des artistes à part entière ! » Pendant plus de deux heures, Guigui, Guillaume Ferré, le magicien vous entraînera dans la magie de ses cartes,  Philippe et Sylvie Lecerf, vous feront pleurer de rire dans leur parodie d’un couple d’incompréhensions, Jean-Mi, Jean-Michel Billet, Manu, Manuella Tesson et Ben’J, Benjamin Venturini, vous feront passer de la nostalgie au rêve avec les chansons de Charles Aznavour, Maximus, Maxime Leroux, le jongleur envolera son volant et ses quilles dans le noir au plus haut de la scène. Sans oublier les filles qui ensoleilleront la scène en noir et blanc de danses langoureuses, ou Arthur le benjamin qui parodiera nos tubes des années 80 ! Sans oubier les hommes et les femmes de l’ombre qui régissent, éclairent, enregistrent, servent et placent ! Que du Bonheur ! Les Graonnais feront leur show une dernière fois au théâtre de la Marzelle : aujourd’hui dimanche 16 décembre à 15 h 00. Entrée gratuite – participation volontaire  

4 2  Les Graonnais ont vraiment du talent

4 3 avec Manu la chanteuse les graonnais ont vraiment du talent

5/ Maxime le jongleur, entouré des filles les danseuses

5 2 Guigui le pre-pres ti ti ti di di di gateur

6/ Phiphi et Sisil le couple présidentiel détonnant

14 DECEMBRE
Vign_BILLARD_POOL_Y_GAGNE

Un nouveau Jeu de Noël pour donner de l’élan au commerce de proximité

Jusqu’au 15 décembre les chalands des Commerces de Nesmy peuvent jouer gratuitement au jeu de Noël, nouvelle génération ? Aucune obligation d’achat ! une seule participation par foyer. Les tickets sont à retirer dans chaque commerce adhérent à l’association ELAN . 1500 € de lots  tirés au sort dimanche lors du marché de Noël 7 lots du 4e au 10 e) de 100 € - le 3ème lot de 200 € le 2ème de 250 € le 1er de 350 € . Comme le dit Alice Houx, la présidente : «Nous, les acteurs économiques nesmysiens, nous nous engageons à redonner un sens, un visage, un sourire au commerce de proximité » L’équipe dirigeante bénévole d’ElaNesmyDe gauche à droite Laurence David secrétaire adjointe, Alice Houx, présidente, Marie Charpentreau secrétaire   

13 DECEMBRE
Vign_DSC00008

Ensemble nous avons à cœur de redynamiser le cœur de Moutiers’

Lundi matin, Vendée Habitat, maître d’ouvrage faisait découvrir 3 réalisations en faveur du logement et des sevices au centre-bourg de Moutiersles-Mauxfaits Christian Aimé, maire explique

Visite d'un chantier de construction de 8 logements maintiens à Domicile de la future résidence Simone Veil, remise de clés de 10 logements locatifs de la résidence Albert Deman, inauguration de la Maison Départementale des Solidarités et de la Famille. Autour de Christian Aimé, Pierre Berthomé Président de Vendée Habitat, Marcel Gauducheau et Brigitte Hybert, Conseillers départementaux de la Vendée, Maxence De Rugy, Président de la Communauté de Communes Vendée Grand Littoral, de nombreux élus locaux, les maîtres d’ouvrage et maîtres d’œuvres, les acteurs économiques et sociaux locaux et les habitants ;  « un renouvellement urbain pour 3 réalisations complémentaires avec  un objectif premier : rendre vivant le cœur du bourg, développer du lien social, soutenir l’économie de proximité en  redynamisant les commerces et les services  au bénéfice de tous les habitants.  Une volonté commune où se sont conjugués les efforts et les cohérences  pour reconquérir le centre ville et densifier les activités qui produisent du mieux-vivre ensemble.» Future résidence Simone Veil : 8 locatifs MAD, Maintien à Domicile : « Afin d’accompagner les évolutions démographiques et le vieillissement de la population  ces logements permettront de prolonger l’indépendance de nos aînés. » Remise des clefs à l’été 2019 Résidence Albert Deman : 10 logements locatifs, 4 T2 de 50 m² 6 T3 de 70 m². «  Avec 100 logement sociaux, 10 % des logements de la Commune, Moutiers affirme sa volonté de permettre à toutes les familles jeunes ou retraitées de vivre au pays. » La maison départementale de la Solidarité : 280 m² regroupant entre autres services  la Protection maternelle et Infantile, l’Aide Sociale à l’Enfance, le service de l’insertion de la prévention et de l’accompagnement social, le service d’accompagnement social à domicile. «  La 4ème maison des solidarités de Vendée. Elle complète l’offre de services actuel : pôle santé, micro-crèche, 27 professionnels de santé installés sur la Commune. » Le coût total des 3 opérations s’élève à 2 500 000 € dont 36 800 € de subvention de l’Etat et 15 000 € de prêt subventionné par action Logement ; La Commune participe également à ce programme par la prise en charge de la déconstruction avec une aide de l’Etat de 309 165 €  ’50 % de la dépense totale), du fonds de concours de 45 000 € de la Communauté de Communes Vendée Grand Littoral ; Christian Aimé devant le chantier de la future résidence Simone Veil L’inauguration de la Maison Départementale de la Solidarité Remise des clefs de la résidence Albert Deman. Plan de la future résidence Simone Veil

9 DECEMBRE
Vign_2

Mirage miracle : sauvetage dans le désert au cours du Raid Maroc 

Comme depuis une dizaine d’années, Fafa, Philippe,Valérie et leurs amis sont partis avec leurs 4 x 4 pour une belle aventure humanitaire et sportive, vers l’Atlas. Le raid 2018 fut exceptionnel. Fabrice Grollier raconte. Depuis 10 ans cette quinzaine d’amis de la Balade des Sables, joignent l’agréable à l’utile, le loisir à l’humanitaire, et se lancent dans le désert pour porter cartables, fournitures scolaires, vêtements et chaussures à l’association Addi Ouzenou. Située à Errachidia La coopérative gère 8 écoles et aide les femmes isolées avec enfants. Elle permet de faire des travaux artisanaux, couture et tapis. Comme d’’habitude les raideurs sont allés au bout sauf Phiphi et Valou dont le 4 x 4 n’a pu franchir Gibraltar ! «  Une année d’exception de sécheresse chez nous, de pluies intenses dans le désert ! Impossible de prévoir ce scénario. Il a fallu s’adapter et adapter nos machines.  » Alors qu’il se trouvait vers le lac Iriki, «  une étendue désertique et plate sur laquelle habituellement on roule, les pluies diluviennes avaient rendu Iriki à sa fonction de lac ! Alors nous avons été obligés de le contourner par le nord. Nous roulions tranquillement quand nous avons remarqué 2 personnes qui gardaient un petit troupeau de chèvres. Comme de coutumes, quand nous faisons une rencontre dans le désert nous prenons toujours le temps de voir si tout va bien et nous laissons toujours des vêtements. Alors, nous nous sommes approchés lentement d’elles. Ces personnes sont toujours méfiantes. 2 femmes nomades berbères qui ne parlent que leur langue ! Une langue complètement inconnue pour nous ! L'une portait un bébé, la plus jeune qui s'appelait Tamila ( tourterelle en Berbère ). En lui donnant des vêtements nous nous sommes rendu compte qu'elle était sérieusement brulée à la main ? Miracle ? Marie, une des membres du groupe est infirmière. Alors, elle a nettoyé la plaie et lui a passé une crème spéciale brûlures… Nous avons laissé tout le bidon pour qu'elle puisse continuer à se soigner seule. Du coup, elle m’a chaleureusement remerciée en me prenant dans ses bras, ce qui est impensable à faire avec un étranger pour une femme du désert ! Le mirage de ces deux femmes c’était transformé en miracle d’Humanité !  Nous avons repris notre route vers Errachidia, elles, les bras chargés de vêtements pour un oasis de paix. » 

8 DECEMBRE
Vign_DSC09500

Avec les Créations Graonnaises l’Art se conjugue au  plaisir.

Elles sont une dizaine à se retrouver, avec Jacqueline les mardis pour de la peinture sur porcelaine ou avec Christine les jeudis pour du scrapbooking. Comme ses amies, Jacqueline Trichet la présidente voudrait « faire partager au plus grand nombre le plaisir de créer ! Toutes celles et tous ceux qui voudraient s’initier à ces deux techniques seront les bienvenus. »  Leur plaisir ? « Préparer les fêtes et confectionner de leurs mains les cadeaux de Noël, d’anniversaires ! » De quoi encourager et stimuler la passion qui anime des artistes en herbe à décorer, tasses, verres, assiettes, tableaux de porcelaine ou a couper, coller, dessiner, ciseler cartons et papiers… Ambiance conviviale assurée tous les mardis de 14h à 16h30 et tous les jeudis de 14 h à 16 h 30 à la petite salle du foyer rural, avec pour celles et ceux qui le souhaitent la possibilité de découvrir et de s'essayer gratuitement... Renseignements et inscriptions au 02 51 31 49 22 Jacqueline 1, Marie-Thérèse, Françoise, Jacqueline 2: « Que du bonheur. Nos créations feront de bons souvenirs… » 

28 NOVEMBRE
Vign_DSC00105

Les artistes amateurs graonnais partagent leurs chansons

Jean-Mi, Jean-Michel Billet, Manu, Manuella Tesson, Ben’J, Benjamin Venturini « connaissent bien la musique. » Ils sont « des amateurs car ils aiment partager leur répertoire. Samedi pour le téléthon et pour les deux soirées des Graonnais font leur show ils interpréteront les classiques de la variété française avec « un clin d’œil particulier à Charles Aznavour ; Normal ! Nous les Acolytes, on prend plaisir à faire un petit bœuf ensemble sur scène. » Vous pourrez apprécier leur spectacle les 15 et 16 décembre prochains au théâtre de la Marzelle. Gratuit sur réservation au 07 77 92 48 51 - Une avant-première spéciale Téléthon est programmée samedi 1er décembre à 20 h 30 (3 € au profit du Téléthon)

 Jean-Mi à l’accordéon, Manu au chant, Ben’J à la guitare, un groupe détonnant

6 DECEMBRE
Vign_DSC09904
Le Téléthon 2018 : déjà plus de 2 000 € recueillis

Malgré le temps plusieurs centaines de personnes ont participé aux trois premiers jours du téléthon graonnais : tournoi de badminton, soirée cinéma, spectacle des graonnais font leur show, rando orientation, dictée, lâcher de ballons, tartiflettes… « Que du bonheur partagé !. Le but n’est-il pas d'être ensemble pour la bonne cause ? Merci à tous les bénévoles pour ces formidables moments ! » Laure Guionnet la présidente du Comité des Fêtes, exprime ses remerciements et sa satisfaction « Et ce n’est pas fini… A dimanche prochain pour le concert. » Dimanche 9 décembre 15 h église de Saint-Vincent : chorale Marais et Gâtines de Saint-Cyr-en-Talmondais. Participation libre. Séraphin ou chérubin. Sous la dictée de Francine, ils ont écrit sans faute les nuances de la langue française Le ciel pleure, les enfants rient, les ballons s’envolent sous la pluie…Un show plein de chaleur humaine…

6 DECEMBRE
Vign_0
Comme beaucoup d’européens ils fêtent aujourd’hui Saint Nicolas

Wolfgang et Francine Kappeller vivent aujourd’hui une retraite paisible à la Viverie. Ce couple a vécu sa vie active en Allemagne. Ils racontent pourquoi poursuivre la tradition de Sankt Nikolaus. La Saint Nicolas ou Santa Klaus ou Niklaus est presque une fête nationale en Allemagne mais elle se fête aussi beaucoup en Belgique, dans le nord et l'est de la France (en Lorraine surtout) et en Allemagne. Lui, le bavarois du Sud était journaliste essayiste. Elle, la petite fille de Léon David, le maître sablais du bel canto, a accompagné son mari à Essen, Wiesbaden, en Suisse Alémanique. Mais partout ils ont fêté Sankt Nikolaus. « En Allemagne 3 fêtes ponctuent la fin d’année des enfants. Si la fête des lanternes de la Saint-Martin et ses cavalcades nocturnes joyeuses, et si Noël Weihnachten et ses cadeaux, sont prisées, la Saint-Nicolas est sans nul doute la plus attendue et la plus redoutée de tous ! » Pourquoi ? « A côté du Santa Klaus habillé en grand évêque avec un grand manteau rouge, il y a toujours le Knecht Ruprecht qui a un grand sac et de petites baguettes de bois pour punir ceux qui n'ont pas été gentils, un tout petit bonhomme, barbouillé de charbon et couvert de peaux de bêtes. Il peut même prendre les enfants dans son sac ! Ensemble ils font le tour des écoles. Niklaus a deux livres avec les prénoms des enfants: si l'enfant se trouve dans le livre couleur or, c'est qu'il a bien travaillé, il reçoit donc des friandises. S'il se trouve dans le livre noir, il reçoit quelques coups de bâton du Père Fouettard. Pour accueillir Santa Klaus, il faut chanter une chanson qui l'appelle puis une suite lorsqu'il part. Niko, Niko, Nikolaus, vient dans notre maison… » Le 5 au soir les enfants ont déposé devant la porte de leur maison décorée d’une couronne de l’avent fleurie de houx, leurs chaussures ainsi que du Schnaps pour Saint Nicolas, de la nourriture pour son âne. Le lendemain, s’ils ont été sages,  leurs cadeaux ont était remplacés par des cadeaux, des friandises, de pains d’épice et de stollen ! » Et jusqu’à Noël ce sera la fête des lumières, aux fenêtres, dans les sapins. L'intérieur des maisons est décoré avec des petits personnages comme des anges, des enfants qui chantent, des luges, des lutins, des pères Noël et des personnes des contes. On met pleins de bougies partout, des guirlandes de petites lumières, des étoiles dorées et des décorations faites par les enfants et les parents : la couronne de l'Avent, la crèche, une petite maison fabriquée en pain d'épices, le casse-noix, les bougies et le calendrier de l'Avent ! Tout doit être prêt et fabriqué de ses mains ! Dans la bonne humeur !

4 DECEMBRE
Vign_0
Albert Giraud, dans sa maison musée, fête la Sainte Barbe au quotidien…

Sainte Barbe, la sainte patronne des pompiers se fête aujourd’hui le 4 décembre. Volontaire professionnel ou de Paris par un seul pompier ne manque d’honorer ce jour. Albert nous dit pourquoi…

Une passion de toujours : De sa jeunesse à Jonzac,  à sa retraite à la Bergerie de Saint-Vincent, des pompiers de Paris à l’artisanat d’Art, Albert n’aura jamais eu qu’une seule devise : «  Courage et dévouement, ce qui m’a toujours guidé au service des autres. » Menuisier-pompier de métier, il conjugue depuis « son amour de créateur d’Art à sa vocation d’historien des Hommes de protection. » Et de cette passion il a construit un musée. Plus de 200 m² d’objets, d’outils, de matériels ! 6 000 "pucelles", insignes de pompiers de France, ciselées de ses mains ! Sans oublier, ses mannequins habillés des costumes d’époque «  aux boutons blancs pour les pompiers de France et aux boutons d’or pour les pompiers de Paris !»

Il est toujours en quête d’objets, pour « préserver la richesse de notre patrimoine et montrer le savoir-être des hommes du feu. »  Albert continue d’étoffer son musée en restaurant tous les objets que ses amis trouvent. Comme cette dernière acquisition: la lance canon automatique des pompiers de Saint Philbert de Bouaine, « un engin unique de conception et de fabrication artisanale, qui sans l’intervention de Gérard Mélet, l’ancien chef de corps des pompiers de Moutiers, était vouée à être envoyée aux ordures ! » « Aujourd’hui c’est la Sainte-Barbe, la sainte patronne des pompiers. C’est l’occasion pour tous les pompiers de France de faire la fête. Et les pompiers savent faire la fête. Ils savent aussi se souvenir. Alors s’ils veulent retrouver leur Histoire, qu’ils viennent me voir. Je leur ouvrirai les portes de mon musée. »

Si vous voulez visiter ce musée, contactez Albert Giraud – La Bergerie -85540 Saint-Vincent-Sur-Graon 02 51 31 59 53 gibois@wanadoo.fr Devant sa dernière acquisition la lance canon automatique des pompiers de saint Philbert de Bouaine

25 NOVEMBRE
Vign_0

Davy explose le net avec son Rap de Paysan 85 

Tout est parti, il y a quelques mois, d’un pari fou entre copains vendéens. De l’autodérision poétique mise en musique… L’auteur Davy Neau nous explique Quand Jean Dav’, c’est son nom d’artiste et DJ Kemar, l’orchestrateur, se sont associés pour créer le clip à la demande des figurants, Thibaud le graonnais, Baptiste et Nathan les aubinois, Clément, Jéremy et Timotei les nesmysiens, aucun d’entre eux n’imaginait un seul instant être entendu et vu plus de 20 000 fois sur la toile, 15 000 fois sur Facebook, 5 000 fois sur Youtube «  Quelques semaines d’écriture, une journée de tournage… Tous les potes ont été super ! Du rap déjanté à 100 %, de l’autodérision à l’état pur… Faut savoir partager plein d’idées, plein la tête ! »  Davy, le sage éducateur de foot, à l’esprit si pédagogique se laisse emporter dans son tourbillon de philosophie : «  Huit, cinq, la Vendée, toujours Opé! Non mais didon, ça va pas Non ! Héyohéyooh ohh hèy yéoh! Nous sommes tous des paysans, des hommes qui aimons notre terre pour mieux la protéger… Notre rap ce n’est pas de la moquerie. Nous savons nous amuser ensemble… La preuve ? Huit, Cinq, tinkièt j'y crèche Toi la patate, Et moi, trop la pomme de terre, Tinkièt j’suis dans mon fief… » Preuve que cette aventure n’est pas anodine, et n’est pas restée sans lendemain. Produite par BSA Production, la vidéo tournée à Saint-Vincent et Aubigny, est aujourd’hui accompagnée par de nombreux sponsors comme Mat’Sports, Le Palais du Vin, Universal Jackson. Une chaîne régionale TV en a fait un sujet. Elle a inspiré des dessins façon GTA. LD  Creation a créé des sweets personnalisés et une boutique en ligne est en préparation. Des messages de soutien arrivent de partout, comme celui de Noé le canadien «  Merci Davy.  C’est ue très belle page de vie… Partagez-là. Vive la Vendée et vive le rap de paysan !  Et même si les propos peuvent surprendre, si les images dérangent, tout est dit, partagé en 2min 24 de bonheur ! » Pour en savoir plus Davy Neau 06 60 92 01 17 ou Youtube Rap de Paysan ou https://www.youtube.com/watch?v=KEaJRnY4CGk

22 NOVEMBRE
Vign_DSC00100_Copie_Copie

Sylvie Lecerf nouvelle présidente des Graonnais font leur show 

Ils aiment faire rêver, rire et partager leur magie, leur spectacle, leur chanson… Elles, ils sont une bonne vingtaine d’artistes, amateurs, ceux qui aiment qui jouent, manipulent, illusionnent, s’égosillent… Samedi dernier, juste avant leur "répèt", ils ont désigné leur nouvelle présidente : Sylvie Lecerf, dont les premiers mots ont été pour « remercier Hervé Ferré, son prédécesseur et tous  les graonnais pour leurs encouragements à poursuivre leur école de spectacle et de rires ! Nous ne nous prenons pas au sérieux, mais notre exigence est de l’être !» On les retrouvera tous samedi 1er décembre à 20 h 30 à la Marzelle pour leur nouveau spectacle au profit du téléthon… Entrée 3 €

Sylvie Lecerf la nouvelle présidente, entourée de Hervé Ferré (à gauche), ancien président et de Jean-Gérard Justin, adjoint au Maire

20 NOVEMBRE
Vign_1
130 aînés graonnais et saturninois au goûter du CCAS : comme un parfum de jeunesse !

Tous les anciens graonnais et saturninois étaient  invités ce mercredi à la salle Charles Delavergne, pour un goûter festif et un spectacle animé par Raymond et  Dédé les artistes de Lay Guinguettes. Pour Monique Giraud, l’adjointe déléguée : « C’est un vrai moment de bonheur, de jeunesse retrouvée. Un petit coucou à Edith Delavergne 98 ans et Alfred Guérineau, 95 ans nos deux doyens qui n’ont pu être de la fête aujourd’hui. »

Accordéon, danses, chants avant le goûter ont égayé le cœur de tous les aînés…

16 NOVEMBRE
Vign_2
Les p’tits potes ont pris la vie du bon coté…

Samedi soir une première pour les jeunes artiste des amis du théâtre. « Une scène endiablée, des acteurs stressés à l’image de Tess », mais un spectacle de qualité, régi par  Jacqueline Marionneau, Claudie Grollier et Mimie Régner. Encore deux reprséentations- Salle de la Marzelle - Vendredi 16 novembre 20 h 30 et samedi 17 novembre, 20 h 30  - Pas de réservation – Tarif unique 6 € - gratuit pour les moins de 6 ans…

5 NOVEMBRE
Vign_DSC09436
Les p’tits potes vous invitent au théâtre de la Marzelle

Ultimes répétitions pour les jeunes amis du Théâtre. Kenny, Jess, Faustine, Gabrielle, Axelle, Elsa, Emie, Victor, Antonin, Arthur, Mano, Candice, Marine et Eugénie ont répétés toutes leurs gammes  «  Des sketches d’Ann Rocard aux saynètes de Jérôme Dubois, faut prendre la vie du bon côté ! » Salle de la Marzelle- 4 représentations- samedi 10 novembre, 20 h 30, dimanche 11 novembre 15 h, vendredi 16 novembre 20 h 30 et samedi 17 novembre, 20 h 30  - Pas de réservation – Tarif unique 6 € - gratuit pour les moins de 6 ans…

12 NOVEMBRE
Vign_3
Les Graonnais préparent leurs show

Créée au départ comme Les Talents Graonnais pour faire des spectacles de magie, l’association est devenue  au fil des ans et des découvertes  les Graonnais font leur Show ! Comme le dit Hervé, leur président : «  Tout a commencé par une équipe d’amis graonnais qui organisaient par fraternité la rando du cœur… Avec Groupama 85, je les ai encouragés et accompagnés à poursuivre et à développer leur action humaniste… Certains avaient des talents de magiciens, de musiciens, d’artistes… Ils ont fait le pari du spectacle… Réussi ! » Prestidigitation, sketches, magie, jonglage, équilibre, chanson, humour leurs spectacles se sont variés, diversifiés, intensifiés. Maxime, du Circus Maximus, 13 ans, est leur dernière recrue… Il a « rejoint la famille  et prend plaisir à partager ses numéros ! » Vous pourrez apprécier le spectacle de leur quatrième saison les 15 et 16 décembre prochains au théâtre de la Marzelle. Une avant-première spéciale Téléthon est programmée samedi 1er décembre à 20 h 30. 

11 NOVEMBRE
Vign_0

Le Château de la Bijoire, la rencontre mémoire de guerre de  l’Histoire de marins

De Benjamin Merveilleux du Vignaux à Michelle Daviet, la Bijoire nous conte l’odyssée de la mer, de la grande guerre à aujourd’hui…« Le plus beau des concours c’est le concours de circonstances. »  Ces mots de Guy de Bretagne raisonnent toujours à la Bijoire. Décédé, l’an passé dans sa 105ème année, il a croisé dans son château les routes de ces marins, connus et inconnus, touchés par la grande guerre… Benjamin Merveilleux du Vignaux, le célèbre amiral et Michelle Daviet, aide culinaire au Château, tous deux marins, tous deux nés  un 22 avril, lui en 1863 en ce lieu, elle en 1966 à la Bédaudière à quelques pas de là. Autre rapprochement par delà le temps : Pierre Emile, le père de Benjamin, repose au cimetière de Saint-Sornin non loin de la tombe de Pierre Hilairet, le grand oncle de Michelle, mort pour la France durant la grande guerre. Il était caporal actif au 64ème régiment d’infanterie 1ère compagnie à Ancenis. Au lendemain de la mort de l’Amiral au Champ Saint-Père, Ouest France du 26 avril 1930 nous rappelle l’illustre vendéen : «  Dès sa sortie de l’Ecole navale en 1886, il fait campagne au Tonkin puis dans l’Océan Indien en 1891. Lieutenant de vaisseau, aide camp de l’Amiral de Cuverville, commandant ensuite la mission hydrographique d’Indochine, professeur à l’école d’application de tir à la mer, commandant de l’Ibis,  capitaine de vaisseau il devient commandant de l’Ecole navale en 1913. C’est à ce poste que le trouve la déclaration de Guerre. En 1915 il commande la division des flottilles de la manche. Promu vice-amiral en 1916, il est chargé de la direction générale de la guerre sous-marine avant d’être nommé chef d’Etat-major de la 1ère armée navale. Il protégera notamment l'Expédition de Salonique. Nommé membre du Conseil supérieur de la marine en 1920, il sera ensuite inspecteur général des Forces maritimes du Nord, puis du Midi. Il était grand’ Croix de la légion d’Honneur. » Michelle Daviet : « mon grand père paternel Emile Daviet a fait la grande guerre. Gazé, blessé 3 fois dont une balle dans l'épaule, il s’en est sorti ! A quel prix ? Il repose aujourd’hui au cimetière de Saint-Vincent. » Durant deux décennies Michelle a navigué aux Antilles, à partir des Îles vierges Anglaises jusqu'à Trinidad et Venezuela. Elle a « travaillé sur des catamarans et fait des charters a la semaine, qui partaient du Marin en Martinique jusqu'aux Grenadines. J'ai fait 3 traversées, 2 sur des monocoques de 12 mètres, Saint Martin jusqu'à Faro,  une autre des Canaries jusqu'à St Martin. Et la 3eme sur un magnifique Voilier de 30 m du Cap Vert jusqu'au Brésil. J'en garde de magnifiques souvenirs. Puis en 2003 j'ai commencé à travailler sur un yacht de 21 m dans le sud de la France où j’ai croisé entre autre, la route de Yannick Noah. En 2017 j'ai quitté la vie de bateau pour la vie de château ! » Michelle devant l’étang de la Bijoire, là où Benjamin Merveilleux du Vignaux fit ses premiers pas de navigateur… L’Amiral Merveilleux du Vignaux dessin publié sur Ouest France en 1930

8 NOVEMBRE
Vign_2015_REGARDS

Allons tous à Saint-Vincent pour le prochain Téléthon…

 « Le combat des parents, la vie des enfants… » Accompagnée par de nombreux bénévoles, comme depuis quelques années, Laure Guionnet coordonne les actions menées par de nombreuses associations graonnaises au profit du téléthon. « Cette année 2018 doit battre les records avec encore et encore des nouveautés, 4 journées, 9 actions, 10 associations partenaires. » Au programme vendredi 30 novembre : 18 h 00 tournoi de badminton 9/13 ans 20 h tournoi de badminton adulte + 14 ans - 20 h 00 soirée cinéma : « Coco » - Samedi 1er décembre 20 h 30 spectacle  Les Graonnais font leur show-  Dimanche 2 décembre  10 h marche d’orientation – 11 h 45 défi course – 11 h 30 Dictée adulte – 13 h lâcher de ballons  et de 11 h à 14 h plats à emporter tartiflette déssert ! – Dimanche 9 décembre  Concert de noël par la chorale Marais et Gâtine. Pour rejoindre les bénévoles organisateurs, pour s’inscrire  ou pour toute information Laure Guionnet 06 18 08 79 35  comitedesfetes@gmail.com C’était en 2015… le record de dons doit être battu !

4 NOVEMBRE
Vign_0
Visite et leçon de biodiversité chez Arnaud, le jardinier bio

Arnaud Pacilly, s’est installé aux Combes en ce début d’année. Jardinier bio il nous explique sa philosophie de paysan, la passion de la terre, la raison de son métier Arnaud a créée de ses mains une toute petite exploitation maraîchère de 3 500 m² dans sa propriété d’1,5 ha aux confins de Saint-Vincent-sur-Graon, Moutiers-les-Mauxfaits, le Givre. Sa raison sociale : Culture de légumes : « Ici, c’était une prairie en friche. Il m’a fallu du temps pour la comprendre  et surtout lui redonner vie. » Arnaud aime partager ses savoirs « pas seulement avec les amapiens et les amapiennes ». Il ouvre ses portes volontiers pour la visite de son exploitation jardinière et pour des échanges passionnés, au sujet de « ses bons petits légumes et de ses méthodes de culture. » Comme le dit Sylvain, un de ses clients « Avec lui, c’est toujours un super moment d'échanges et de convivialité. » Au fil du temps et du bon vouloir de la terre, il élargit la gamme de ses légumes et se démarque, par les senteurs et les saveurs qu’il fait naître et renaître. Parmi les traditionnels concombres, salades et haricots, des cultures reprennent racines, petit à petit : patate douce, butternut, tomates anciennes, roquette … Au prix de la philosophie du jardinier du Candide de Voltaire : « Il faut savoir et apprendre à cultiver son jardin.  Pas de produits de synthèse, pas de chimie de synthèse, ne pas blesser le sol, lui redonner vie. Le sol doit être vivant. Je l’alimente, je le nourris et le sol fait renaître la vie ! Il faut savoir respecter et protéger le sol. Ici, tout est paillé. Son pire ennemi mais aussi son meilleur ami c’est le soleil ! » Sa première année d’exploitation est riche d’enseignement : «  Elle m’encourage à poursuivre et à me développer. L’an prochain j’ai le projet d’ouvrir un marché à la ferme…  Arnaud Pacilly, 1 les Combes 85540 le Givre AMAP  Iodée  Ecole des Conches le mercredi de 18 h 30 à 19 h 30  - amapiodee@gmail.com Arnaud dans son carré de navet bien vert. Les feuilles seront le dessert des cochons, les racines le plaisir des gourmets…  

3 NOVEMBRE
Vign_1
Pierre de Laubier, professeur, écrivain aime partager

Pierre de Laubier aime à se ressourcer dans sa maison de famille de Saint-Sornin, l’ancien pensionnat de jeunes filles… C’est là que nous l’avons rencontré et qu’il nous a confié sa passion et sa raison de l’écriture. Après avoir été libraire, il devint professeur dans une école dite « catholique. » Pas pour longtemps ! Il écrit alors L’Ecole privée… de liberté : «  Mon ouvrage a suscité bien des commentaires. L’école qu’elle soit privée, catholique ou républicaine  doit rassembler et non diviser celles et ceux qui y reçoivent l’instruction. L’éducation est par essence du domaine de la famille. » Et puis sa philosophie de la vie, son envie du partage le conduisent à créer l’Aristoloche , une revue riche d’expérience et de vie.

« Je voulais l’appeler l’aristocloche du nom de cet aristocrate devenu clochard… Mais L’aristoloche, le nom de cette plante herbacée de type liane, dont les fleurs rouges en forme pipe piègent les innsctes. Sa symbolique me plait : Si vous me tyrannisez, je m’élèverai jusque vous. J’ai de l’ambition !.. Une revue très vraie, nature, où j’essaie de répondre aux interrogations du monde. Je viens de sortir le N° 48 : Admettre la supériorité de l’homme sur l’animal, c’est outrager l’idée même d’égalité ? »

Pour en savoir plus sur un site interactif http://pierredelaubier.e-monsite.com/contact/contact.html?

Pierre de Laubier, chez lui à Saint-Sornin,  devant une aristoloche…

28 OCTOBRE
Vign_0
Le Logis Rouge transcende l’Histoire de la proximité. Pourquoi ?

 

Dominique Briaud habite le Logis Rouge depuis 1988. Locataire du Domaine, il nous raconte l’histoire de sa maison, la cour de servitudes du Château de la Gaudinière ?

 

De sa construction à aujourd’hui, le Domaine de la Gaudinière a toujours été marqué par la volonté de son créateur, le Marquis de Surineau d’utiliser des matériaux de proximité pour construire le château, la ferme des métayers ou la cour de servitudes : des rochers de la carrière du Danger ou de la Gaudinière, du sable rouge du haut de la Brunetière, des bois de la forêt proche… Dominique Briaud, éleveur bio de père en fils depuis 3 générations, agriculteur de la Grande Métairie depuis 5 générations perpétue la tradition de cette production de proximité au Logis Rouge, où il s’est installé en 1980 !

Le Logis Rouge, c’était un peu une ferme modèle, un village vivant où tout se cultivait, s’élevait, se faisait, se transformait pour le Marquis, sa famille et ses hôtes, ses journaliers et ses jardiniers : une maison d’habitation une grande pièce en bas où vivaient ensemble, jusqu’à 4 familles, un fournil, une scierie, une forge, un entrepôt pour le bois, une serre, un chenil, un pont bascule, un abri de jardin, un pressoir, une écurie, une bergerie, une étable, une grange, une cave, un poulailler et  une porcherie avec une salle de maternité, une salle d’engraissement et une cuisine pour "préparer le gorét" !  Aujourd’hui Dominique y reçoit « ces quelques 200 clients fin gourmets des bonnes viandes de ses limousines couleur froment. »  « Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme » Comme Lavoisier du Marquis de Surineau à Dominique Briaud, les terres du Logis Rouge et de la Grande Métairie s’inscrivent dans l’avenir de la proximité d’efficience…

 

Le Logis Rouge en 2018. les murs de la maison d'habitation de M. et Mme Briaud ont conservé leur teinte rosée

Le Logis Rouge avant la Grande Guerre. C'est un dimanche, les employés du château se sont habillés pour aller à  la messe

25 OCTOBRE
Vign_1
Flora, une assistante maternelle sur le chemin des petites mains

Educatrice spécialisée de formation, Flora Ferragut partage sa pédagogie Montessori en ouvrant sa maison aux enfants de 3 à 6 ans non scolarisés. Pour qui ? Pourquoi ? Comment ? Les lieux ? «  Au sein de mon domicile au village de la Chevrie du Champ Saint Père. Les enfants ont accès à tout le bas de la maison. Une pièce où se trouve le matériel Montessori, la cuisine où ils peuvent aller se servir à boire seuls, de la vaisselle est mise à disposition, une salle de bain avec toilette où l’enfant peut se laver les mains en autonomie et enfin une salle où il est possible de faire des ateliers en groupe. »

Quelle pédagogie ? «  Une pédagogie alternative, active, de médiation où l’enfant devient acteur de sa socialisation. Permettre à l’enfant de grandir et d’apprendre à son rythme, d’être en contact avec la nature, s’entraider et faire de multiples découvertes pour devenir autonome et affirmer sa personnalité. » Pour qui ?  «Ouvert aux parents qui ne souhaitent pas scolariser leur enfant dans une école traditionnelle tout en continuant leur activité professionnelle, aux parents qui sont en instruction en famille, les parents n’ayant pas les moyens financiers de souscrire à une école Montessori traditionnelle, les parents qui sont intéressés par les pédagogies alternatives, les enfants qui souhaitent faire une pause plus ou moins longue dans leur scolarité (phobie scolaire, harcèlement…), les enfants en difficultés scolaires ou toute autre raison qui est la vôtre. »

Comment ? Pour chaque enfant les parents établissent un contrat écrit, selon mes disponibilités et leurs besoins. Il permet de définir le nombre d’heures de présence par semaine, les jours, les besoins de l’enfant, les modalités d’accueil... J’accueille les enfants de 7h00 jusqu’à 18h30 et pendant les vacances scolaires, une large flexibilité horaire »

Le réseau ? Flora est agréée pour accueillir simultanément 4 enfants. Actuellement 7 enfants fréquentent sa maison. Ils viennent de toute la Vendée. Surdoué ou en recherche d’autonomie comme Thyméo, le jeune nesmysien de l’Envol, ils ont toute leur place. Elle est une des chevilles ouvrières de  l’association "Grandir Ensemble 85", de la boutique "contre ton cœur" de Talmont Saint-Hilaire ou de "jeux pour Tous". Si vous voulez en savoir plus sur cette pédagogie, n’hésitez pas à contacter Flora Ferragut 06 20 76 02 37

Lison, Laëlle, Ezequiel, Leito et Flora apprennent à apprendre à grandir ensemble…

24 OCTOBRE
Vign_1

Les travaux de  rénovation du Centre Bourg ont commencé

Lundi matin, premiers coups de pelle dans la rue du Lac. Les travaux de rénovation du Centre Bourg ont commencé par la réhabilitation d’un réseau de collecte d’eaux gravitaire en lieu et place du réseau existant en amiante-ciment. le montant des travaux confiés à l’entreprise Valot TP s’élève à 133 094.00 € HT  (86 299.20 € H.T pour la place de l’Église, 46 794.80 € H.T pour  les rues du Lac, de la Loirine et du lotissement La Fontaine’ Pendant la durée de ces travaux, les commerces restent ouverts et la circulation est autorisée à faible allure pour les véhicules légers. Les poids lourds et véhicules agricoles sont interdits

23 OCTOBRE
Vign_1
En attendant son transfert la Bibliothèque élargit son accueil

Dans l’attente de son transfert dans les locaux de l’ancienne mairie les bénévoles de la Bibliothèque communale ont décidé d’ouvrir trois permanences hebdomadaires : les mercredis de 17 h 30 à 19 h 00 l’hiver, de 18 h à 19 h 30 l’été – les samedis et dimanches de 10 h 30 à 12 h 30

Marie Dubois (à droite), la lectrice assidue de romans du terroir échange avec Marie-Thérèse la bénévole de permanence ce dimanche…

21 OCTOBRE
Vign_DSC09063
Le Dolmen de la Garne, nous rappelle à l’Histoire

En épluchant les archives de son père Henry, Régis De Larocque Latour nous a fait découvrir le mystère du Dolmen de la Garne, au passé riche pour notre Histoire. D’aucuns penseraient en voyant ces gros blocs de granit engloutis par les ronces en bordure de forêt à la croisée des chemins de Saint-Cyr, du Champ Saint-Père, de Saint-Sornin, d’Angles et de Saint-Benoist qu’ils ont été déposés là par hasard. Bien au contraire. Régis de Larocque Latour, le propriétaire des lieux nous explique : «  Saint-Sornin, ancienne paroisse du Curzonnais, est rempli des souvenirs de l'époque celtique et de l'époque gallo-romaine. On y trouve les noms très significatifs de La Folie, lieu de réunion celtique, et les mégalithes de la Pierre Debout ou Pierre de Gargantua, le menhir de la Chenillée, menhir, et le dolmen de la Garne. Des monuments de granite, alors qu’il n’y a pas de cette roche dans les environs ! Ce dolmen est depuis des millénaires en bordure du chemin des Potiers, une antique voie, qui reliait jadis le bocage à la plaine et au marais. De Luçon à Challans, de Port Moricq à Limoges, c’était un repère obligé. Au sud, elle conduisait à Angles et à Saint-Benoît ; au nord, elle menait au Champ-Saint-Père. Une branche s'en détachait au pont de la Nantée pour se rendre à Saint-Vincent-sur-Graon. Cette voie n'est guère suivie maintenant que par les fradets et les garous qui sont l'esprit du peuple. »Bertrand Poissonnier dans son ouvrage "La Vendée préhistorique" y fait référence : «  Il se composait d’une table de 3 m sur 2 m avec 2 supports visibles. Il s’est écroulé suite aux fouilles opérées par Raoul de Rochebrune vers 1900. Et puis nous l’avons sauvé, in extremis, suite aux fouilles menées sans autorisation en 1988 par les élèves d’un village voisin, à l’initiative malheureuse le leur instituteur qui en avait fait un projet d’action éducative ! »  Aujourd’hui ce monument mégalithique est référencé. Il n’est plus guère visible. La végétation a envahi le site. Régis ne peut intervenir sans suivre les recommandations des préhistoriens.

Régis devant la table du dolmen : «  semblable à celui du Breuil ou de la Sulette « 

Le dessin réalisé en 1988 par le service Régional de l’Archéologie des Pays de l Loire

16 OCTOBRE
Vign_LISA

La famille Menanteau, coureurs cyclistes de génération en génération.

Lisa, 16 ans, Gaëtan, 14 ans, Gwenaël, 11 ans, les 3 enfants graonnais de  Gaël Menanteau, des Loges de Saint-Sornin,  sont déjà, à leur âge, des cyclistes redoutés et redoutables. Ils ont choisi la voie de leur papa et de leurs deux grands pères Jean-Louis Menanteau et Denis Blanchard.    

Dimanche, Lisa, l’une des P'tites ELLES disputait son premier chrono des Nations aux Herbiers, Gaëtan et Gwenaël le cyclo-cross de Moutiers-les-Mauxfaits. Et même s’ils ne sont pas montés sur les podiums, membres comme leurs aînés, de la Roche sur Yon Vendée Cycliste : «  ils ont pris plaisir à défendre au mieux les couleurs vendéennes. » Lisa récupère de son très bon chrono des Nations Vélo porté pour Gaëtan au gravir de la pente de Huche N’Groll Vélo poussé pour Gwenaël au sortir de la vallée du Troussepoil

14 OCTOBRE
Vign_00
Maison de paille, maison de Blanche-Neige, maison du garde elle interroge

Le pavillon à l’entrée du Château de la Gaudinière, entre le Logis Rouge et la Nantée interpelle toujours autant les passants qui la rencontrent. Des anciens des lieux nous racontent…

Sur la route départementale qui relie Champ Saint-Père à Luçon, se dresse  la maison du garde, la maison de paille, la maison de Blanche Neige ?  Pourquoi tant de mystère ? Ginette, Simone, Roland et Francis nous content son histoire… Aujourd’hui elle n’est plus habitée mais fut de toujours la maison du régisseur, des employés du domaine… Pendant la guerre elle fut la résidence de réfugiés. «  Les  Manteau venaient des Ardennes. Leur petite fille de 7-8 ans chantait à merveille, comme un rossignol… » Repartis vers le Nord, ils furent vite remplacés par une famille de Lorient qui fuyaient les bombes alliées tombant sur le port. Le dernier habitant fut Emile Gauducheau : « Pas d’eau, pas d’électricité. Il allait chercher son eau au Logis Rouge, la ferme du château ! » Pourquoi la maison de paille ? Certainement un toit de chaume lors de sa construction. D’ailleurs son toit à la forme et la dimension d’un toit de paille ! Réalisés avec de la pierre de la forêt proche et du sable argileux de la carrière Saint-Joseph, ses murs et ses enduits sont le témoin d’un passé proche où les maisons se construisaient de matériaux locaux, Pourquoi la maison de Blanche Neige ? C’était la maison refuge des petits-enfants qui y jouaient à chasser les farfadets et autre lutins… Sur la fenêtre de la mansarde il y avait même été peint une fresque trompe l’œil représentant une personne qui tirait le rideau et regardait dehors pour faire fuir les curieux ! En connaisseur, Francis, retraité maçon, le fils de Ginette qui jouait gamin se  «  Le témoin d’une époque, une maison au style incomparable, qui évoquait pour nous le mystère et le bonheur de vivre… »

 

Une des toutes premières cartes postales, bien avant la première guerre : déjà le témoin d’une époque !

 Plus de 100 ans après la maison de paille interroge…

13 OCTOBRE
Vign_00

L’effet M’ Bapé, l’effet coupe du monde touche l’entente graonnaise-péroise  

 Depuis la reprise les effectifs de jeunes footballeurs de l’entente ne cessent d’augmenter : «  L’effet M’Bapé, l’effet coupe du monde. Nous n’avons jamais eu autant de licenciés, filles et garçons ! »  Willie Traîneau, l’un des entraîneurs des deux clubs se félicite de cet engouement : «  ça nous oblige à développer notre accueil et notre investissement. Notre école doit rester une école où se partage le plaisir de jouer dans le respect de l’autre. »  Pour toute information sur les dates et lieux des classes de l’école U6-U7 et U13-U13 Willie Traîneau 06 20 98 59 21, U8-U9  Pierre Boyenval 06 72 89 10 53, U10-U11 Tony Proquin 06 48 95 09 06   as-graon.footeo.com  facebook.com/uscfootballchampsaintpere

Les jeunes élèves footballeurs pérois et graonnais U12 et U 13 

 

13 OCTOBRE
Vign_000

Retour en image sur l’exceptionnel Jazz au Lac 2018

«  Quelle qualité musicale ! Quelle diversité ! On ne peut qu’encourager à la pérennité d’un tel rendez-vous des meilleurs artistes français du jazz swing. » Jannick Rabillé, le maire de Saint-Vincentse félicitait en ces mots la renaissance de Jazz au Lac. « En vous offrant ces 14 vidéos, souvenirs filmés de l’édition 2018, témoins de la qualité, des acteurs et des spect’acteurs  de fin août dernier», Bruno Casties, l’organisateur artistique et tous les membres de son équipe « vous remercient et vous invitent à partageret à revivre ces bons moments. Et à l’année prochaine… »

https://www.youtube.com/channel/UC7mQut9FrwG-GJ0L2XxSmhg/videos

12 OCTOBRE
Vign_0
Les p’tits potes du théâtre ont repris le chemin de la Marzelle

Tous les samedis matins les jeunes amis du théâtre graonnais peaufinent leur apprentissage. Comme Elsa : « c’est bien de mesurer sa voix et de parler plus juste, plus fort ! », ou Faustine : «  bien articuler, c’est plus qu’indispensable ! » ou Axelle : «  bien placer ses bras, son corps, c’est le meilleur décor ! », ils prennent plaisir à apprendre, les quatre saynètes et la pièce " faut prendre la vie du bon côté !" sous les conseils avisés de Jacqueline Marionneau, Claudie Grollier et Mimie Régner.  Spectacle prévu mi novembre…

Aujourd’hui ils sont spect’acteurs… Demain ils seront tous acteurs, elles seront toutes actrices…

11 OCTOBRE
Vign_1
Le four commun de la Brunetière : un patrimoine oublié ?

Ce petit village graonnais niché sur les hauteurs du Graon, possède une Histoire riche de Fraternité et d’un petit patrimoine commun, hors du commun ?

Tous les ans la Brunetière revit lors de ses fêtes de voisins. Alors c’est l’occasion de faire revivre,  la petite chapelle aujourd’hui propriété de David, un anglais,  le puits collectif, le lavoir, le tramway  au bas du village, et son four commun en plein cœur… Les femmes du village,  Françoise en tête, se battent depuis des années pour maintenir la tradition et les monuments du passé.  « Fatalité du temps et de la sécheresse accompagnée d’actes de vandalisme, les pierres du Four se sont affaissées et la voûte s’est envolée !  Le puits n’est guère mieux loti !» Alors celles qui oeuvrent pour la renaissance du petit patrimoine paysager et bâti local, se sont mis à raconter : « Des fours communs, il y en avait dans tous les villages… Les habitants qui n’avaient pas leur propre four  allaient y faire leur pain, chacun leur tour. Souvent on  les chauffait avec  un feu de fagots, plus de genets que d’épines car ils ne rayaient pas la voûte…. Pour savoir si le four était assez chaud, on y jetait un morceau de papier. S’il prenait feu, le four était trop chaud. Il fallait simplement qu’il roussisse. Ou bien alors on y introduisait un grand épis de blé au bout d’une perche. Si les barbillons grillaient le four était chaud… Tout allait dans le four, le pain, les tartes aux prunes, les brioches, les alises pacaudes de Pâques,  les gâches, le pâté et le rôti de cochon. On n’avait pas de cuisinière… » Et si leur message était entendu pour sauver et protéger ce petit patrimoine ? Un espoir de renaissance et de voir revivre La Brunetière !

Lèo le petit-fils de Françoise, il y a quatre ans, il y a 4 ans déjà !

Le four aujourd’hui détruit, saccagé. Par qui ?  Qui pour le restaurer ?

10 OCTOBRE
Vign_0
Quand le Tour de Vendée réveille les souvenirs, éveille les envies… 

Samedi, 14 h 30, Saint-Vincent-Sur-Graon… 112  cyclistes professionnels s’affrontent sur les routes vendéennes  via la Côte de Moque-Souris pour le sprint du Moulin Moizeau. 4 échappés puis le reste du peloton à 4 min. Jean-Louis Menanteau, l’ancien président de l’Etoile Cycliste Graonnaise est là comme commissaire de course pour assurer la sécurité : Il se souvient  « Que des bons souvenirs ! L’E.C.G. état un club important pour le cyclisme vendéen. Son école de cyclisme n’était-elle pas la seconde du département ? » Aujourd’hui, Jean-Louis est  arbitre de course,  commissaire et c’est avec beaucoup de nostalgie, qu’ il pense à ces courses graonnaises alors fort prisées de toute la région… A ces côtés Lisa, sa petite fille, 16,5 ans : «  J’aime le vélo, la passion de la famille Mon grand-père, mon père mes deux frères baignent dans le cyclisme. Que du bonheur !» Lycéenne en Sciences et Techniques de l’Agronomie et du Vivant,  elle rêve de gravir encore quelques échelons dans l’élite des jeunes cyclistes régionaux. Elle participera au prochain chrono des Nations. «  Bernaudeau, Malidin, …ils sont tous de notre famille, de la grande famille des cyclistes vendéens »

Prêts pour assurer la sécurité

Beaucoup de monde au Moulin Moizeau ! Jean-Louis et Lisa Menanteau ne pouvaient rater l’occasion de vivre un tel moment…

9 OCTOBRE
Vign_0
Début des travaux de rénovation du Restaurant Scolaire

Lundi matin, la première phase dite de déconstruction a commencé. Les phases d’extension, d’amélioration, d’aménagement  et d’équipement vont suivre. Les travaux dureront jusqu’aux grandes vacances prochaines pour un coût de 296 731,72 € H.T. (16 lots 13 entreprises). Jean-Gérard Justin, premier adjoint en charge des bâtiments nous explique : « 120 à 140 petits graonnais fréquentent actuellement le restaurant scolaire. Plus du double que lors de sa création ! Aujourd’hui il faut faire deux services. Un agrandissement de 59 m²  et les conditions d’usage pour tous, thermiques et phoniques sont programmés. » Durant cette période les enfants seront accueillis en un seul service dans la salle Charles Delavergne. Durant tous les travaux l’accès au parking du restaurant et une partie de l’esplanade du Lac seront interdits d’accès.

Jean-Gérard Justin (à droite) assiste à la première phase de déconstruction opérée par Freddy de l’entreprise Menanteau.’(2ème à gauche)

30 SEPTEMBRE
Vign_1_2018
Le raid humanitaire Saint-Vincent-Sud Maroc se prépare…

Cette année, ce sera la 13ème édition de cette aventure, et cette année encore plus exceptionnelle que les autres ! Philippe Bouyer nous explique…

  Comme d’habitude le raid entraînera ses humanistes, des chalets d’Ateepeek à la casbah de Zagora, du 10 au 27 octobre prochains. Comme d’habitude, Philippe Bouyer peaufine son 4 x 4 : « Normal pour vivre une si belle aventure dans le désert marocain et les montagnes du haut Atlas ! »  Cette année il entraînera avec lui, 5 véhicules, 8 personnes pour porter cartables, fournitures scolaires, vêtements, chaussures et vieux ballons de foot aux enfants des écoles de l’association Addi Ouzenou : « C’est normal ! Ça leur fait des souvenirs pour la vie ! »  Mais pour rejoindre Errachidia, cette année, les incertitudes se multiplient! «  En ces temps de réchauffement climatique, si ici nous subissons la sécheresse et le manque d’eau, le Lac du Graon en sait quelque chose, le sud marocain a pris et prend encore beaucoup de pluies ! » Une aubaine pour ces régions malgré les maisons emportées, les oueds qui débordent. «  Ça nous oblige à emporter plus de matériel, à modifier nos véhicules, à remonter les treuils… Le raid sera plus compliqué mais nous devons arriver à notre but. L’eau c’est la vie, pour eux comme pour nous et nous sommes si impatients de voir leurs sourires en réponse à notre action. » C’était l’an passé, Philippe assis au fond à droite : «  Quel plaisir d’apporter le bonheur aux enfants ! » C’est cette année, avant le départ, Philippe prépare son 4 x 4, porteur de rêve et d’espoir…

23 SEPTEMBRE
Vign_MENEU_DE_LOUP
A Saint-Sornin, la légende de la chasse-gallery réveille des souvenirs En France, au Canada, en Poitou, en Vendée, à Saint-Sornin,  de nombreuses légendes de nombreux récits ont été recueillis sur la chasse-galerie. Philippe de Saint-Rémy raconte … La chasse-galerie est le nom des légendes poitevines et canadiennes-françaises sur le thème de la chasse fantastique. « Le seigneur Gallery habitait Saint-Sornin ! » Un vieux récit français publiée en 1828 par Benjamin Fillon raconte son histoire : « condamné à chasser dans le ciel pour l'éternité parce que le dimanche, il allait à la chasse plutôt qu'à l'église ! » Et sa complainte « Ontondez-ve la sarabonde?  O l’est la chasse gallery  Iquiaulong va passer pre bonde Et la garâche et l’aloubi. Entendez-vous la sarabande? C’est la chasse-galerie I La sorcière et le loup-garou. Gle vut douner bataille Oque le Sarrasin dans in champ de buaille dau borg de Saint-Sorlin. Il veut livrer bataille Contre le Sarrasin dans un champ de paille du bourg de Saint-Sornin. »  « N'en faisant qu'à sa tête, il aurait tué sa proie, et récolté son châtiment : toutes les nuits pour l'éternité il doit chevaucher dans les airs, à la tête d'une chasse diabolique composée de toutes sortes de monstres, démons et fantômes ». Encore aujourd’hui, il n’y a que des chasses privées à Saint-Sornin, Philippe de Saint-Rémy, dirige et coordonne celle du pavillon de chasse du Bois Sarrazin, du Bois de la Barre et du Bois de la Coussotte  «  La chasse-Gallery a toujours marqué les esprits des chasseurs saturninois. Depuis,  nous respectons la Nature, le gibier, l’environnement, les hommes. » Philippe nous emmène alors au Château de la Gaudinière, à la rencontre d’Isabelle de Larocque-Latour, la veuve de Jacques, un passionné de légendes, un érudit et peintre qui a notamment transcrit en tableaux la légende… Une légende contient toujours une part de vérité. La preuve, Philippe et Isabelle nous le confient « par soir de vent ou de tempête qui fait le charivari la nuit, et dans l’air qui chemine: C’est Gallery le damné, Bien justement comdamné ! »

La chasse-gallery de Saint-Sornin, un tableau de Jacques de Larocque-Latour

Philippe de Saint-Rémy et  Isabelle de Larocque-Latour devant le meneu de loups

23 SEPTEMBRE
Vign_1

La photo qui fait revivre le tramway de la Nantée

Après les moulins du Graon, les grottes de la Gaudinière, Ginette Orizet, 91 ans fait revivre le tram Le Champ-saint-Père- Les Sables d’Olonne ! Pourquoi ? Comment ?

Une carte postale ancienne trouvée sur un vide-grenier : « Champ-St-Père (Vendée) : la Nantée ». «  Une locomotive embrumée d’un panache de fumée ! Des rails sur la route ! Et la maison de la Nantée de St-Vincent qui n’a pas changé ! » Ginette se souvient : «  C’est le tramway que je prenais pour aller voir ma tante à La Chaume ! Que de souvenirs. C’était la joie de vivre. La Nantée, Les Quatre Routes, Moutiers, La Guidelle, Avrillé, La Clémentinière, Le poteau, la gare de Talmont ! Jusqu’à la gare des Sables  et au retour c’était un bonheur de partage et d’échanges. » Dans son livre « Balcons sur le Marais », l’abbé Bouchet confirme « la ligne de tramway Champ-Saint-Père – Les Sables, par Talmont, clôt le 19ème siècle, puisque sa construction débute en 1899. Inauguré le 25 mars 1902, le tacot, tortillard lent, cahoteux, mais pratique, utile, surgissait à la Nantée pour y traverser la route ! Mais la multiplication des autos et des camions le biffa en 1948 !»  Ginette confirme : C’est bien dommage ! C’était la fête pour aller à la foire des Moutiers le dernier lundi de chaque mois ! Tout le monde montait dedans ! Les poules, les lapins, les poulets, les œufs ! C’était une autre époque ! Il circulait 2, 3 fois par jour entraînant avec ses voyageurs, le blé ou les matériaux à charger sur les bateaux au port des Sables ! » Et Ginette de refaire le chemin graonnais du tram : « Ici, une fois le pont franchi il était de Saint-Vincent. Il passait sous la Brunetière par des chemins boisés, reprenait la route de Moutiers par Saint-Joseph, le Carrefour avant de faire son premier arrêt à la station des Quatre Routes… Juste avant le village ! Les bistrots de la Nantée et des Quatre Routes s’en souviennent encore : que d’accidents de vélos tombés dans les rails ! » La photo du souvenir

Ginette comme au bon vieux temps : « ci, nous sommes à Saint-Vincent ! Rien a changé ! Sauf le tram ! »  

18 SEPTEMBRE
Vign_0

La vie de Château pour la classe 1958 de l’école Breguet.

Les ingénieurs de l'école Breguet ont contribué aux progrès de l'électricité au xXe siècle. Depuis 32 ans, ceux de la promo 58 se rencontrent tous les ans. Ce weekend c’était à la Bijoire ! Ils sont une quinzaine à venir de toute la France, Dax, Nice, Paris, Nancy, Tours, Saint-Etienne, … Ils ont tous exercé de hautes responsabilités dans l’ingénierie de l’électricité comme leurs ainés Charles Schneider, Amans Falguières et Marius Forgeron, à EDF, au CEA, à la SNCF, en France et à l’étranger : «  Eux, comme nous, c’étaient des pédagogues, des innovateurs, des créateurs, des inventeurs, des gens simples qui partageaient leurs savoirs, leurs découvertes. » Depuis 1986, Michel, « n’a jamais manqué une de ces rencontres studieuses, familiales, conviviales.  L’esprit forgé à l’internat, dans notre école. » Comme Robert, le premier à se faire déposer en hélicoptère sur une ligne haute tension de 400 000 volts, et qui n’a jamais voulu signé de son nom ce brevet, pour « prouver que la recherche est un travail collectif, partagé, où la confiance existe entre tous les acteurs …», ou Lucien le père de CRESUS, le Contrôle Rapide d’Enrichissement Sur l’Uranium avant service pour qui : « Notre Liberté était de pouvoir ensemble créer. » Aujourd’hui encore, tous « partagent et réfléchissent aux inventions qui pourraient faire avancer la science vers un monde meilleur.. L’esprit d’équipe nous lie. Nous vivions notre métier comme une passion. Elle ne nous a jamais quittés. » Ce week-end, la vie de château les attendaient à la Bijoire, le château de Jean-Marie Benjamin Merveilleux du Vignaux, « à la recherche du temps retrouvé ou à découvrir. »

15 SEPTEMBRE
Vign_1

Les pongistes Graonnais : la  reprise et encore plus l’envie de partager

Vendredi soir, à la salle des sports,  c’était la reprise après la trêve des confiseurs  pour les pongistes graonnais. 25 licenciés adultes, 10 jeunes, des nouveaux venus des villages environnants et le retour d’Hervé Ferré comme éducateur au côté de Freddy Delavergne pour : « Etoffer le groupe, partager l’esprit club, progresser dans le sérieux, la convivialité et l’amitié. Tout le monde est le bienvenu. »  3 équipes engagées en championnats départementaux D1, D2 et D3. Une école de tennis de table ouverte aux jeunes : reprise mardi 11 septembre 19 h. Entraînements les mardis et vendredis soirs. Contact ATTG 06 29 23 10 17 Bientôt les premiers smashs, lifts ou coupés sous la houlette du président Ludovic Rocard au centre en blanc et des entraîneurs Freddy Delavergne en bleu à sa gauche et Hervé Ferré à sa droite en blanc.

8 SEPTEMBRE
Vign_IMGP2857
Le mois Clemenceau à Saint-Vincent-sur-Graon

Par trois fois ce  mois de septembre Clemenceau sera à l’affiche de la Marzelle. Mais qui sait que Clemenceau connaissait Saint-Vincent-sur-Graon-Saint-Sornin !

L’Histoire : Le Logis de la Frenaudière, son belvédère et son étang fleuri de lotus. Jean Caillé, son propriétaire, était un féru de Culture extrême orientale. Il fit venir quelques graines à l’occasion de l’exposition universelle de Paris de 1900. Puis il entreprit de les implanter dans un étang de son parc spécialement dédié à leur culture, peu profond et peu large, toujours en eau, pour permettre à l’eau de monter et de garder une température suffisante.  La légende dit que Claude Monet est venu ici, voir se reproduire et se développer les premiers nymphéas et les peindre. Normal pour cet ami du « Tigre », qui l’accompagna souvent au bord du Laye, à la Tranche ou à Belesbat, comme « le Père la Victoire » le raconte dans son livre «Figures de vendée » 

Ciné-Conférence « Clemenceau et la Vendée » Jean-François Bourasseau propose une conférence autour des liens entre Clemenceau et la Vendée suivie de la projection du film « Clemenceau » d’Olivier Guignard. ‑ 9 septembre à 16h à la salle de la Marzelle

Projection du film  « Clemenceau », d’Olivier Guignard Tourné en partie à Saint-Vincent-sur-Jard, ce film retrace la vie et les combats de Georges Clemenceau incarné ici par le comédien Didier Bezace. Entre fiction et images d’archives, le film d’Olivier Guignard brosse un portrait intime de ce personnage complexe.  - 16 septembre à 15h à la salle de la Marzelle

Spectacle « Le petit cabaret des gueules cassées » Quatre survivants prennent la parole et font entendre la voix de leurs compagnons disparus. Récits, lectures et chansons se côtoient dans un spectacle où l’émotion surgit quand on ne l’attend pas. Dimanche 30 septembre, 15h, salle de la Marzelle – Organisé pr la Communauté de Communes Vendée Grand Littoral – Gratuit -  Réservations  : Mairie 02 51 98 90 89 Les Lotus de la  Frenaudière Clemenceau, le regard sur la mer, sur le monde à Saint-Vincent-sur-Jard

3 SEPTEMBRE
Vign_1
Art Bijoire : la vie de château pour les artistes peintres

 

Ils viennent du monde entier pour partager leur amour de la peinture et du beau : Arthur, l’Américain, Jackie, la Londonienne, Sabine, Sylvie, Martine les Parisiennes. Comme Pascale, la fille d’ambassadeur, ou Philippe le créateur de la Revue Science, ils ont « parcouru le monde en quête d’humanité ». Comme Tiiu, la diplomate Estonnienne, elles, ils sont venu(e)s s’initier aux techniques picturales, encre de chine, lavis, pastel sec, peinture à l’huile, acrylique, à la tempera. Comme le dit si bien Hana, l’entrepreneure Libanaise « dans un cadre d’une exceptionnelle beauté, avec Catherine, notre professeure aux connaissances incomparables et aux qualités exceptionnelles de courtoisie.»  Et de plus, comme le dit Marie-Hélène « un amour de séjour illustré par les senteurs et les saveurs des petits plats de Michèle Daviet, notre cuisinière graonnaise aux talents sans pareil.» chateaudelabijoire.com

 

Comme Monnet ou Manet, les artistes en herbe se sont mis à peindre la Nature

2 SEPTEMBRE
Vign_1

iLa Piscine du Camping  bientôt ouverte au Public 

 Créée en 1970, la «piscine-pataugeoire» municipale a été remplacée par un complexe aquatique dans le cadre du camping Ateepeek. Son propriétaire va l’ouvrir au public. Pourquoi ? Comment ? L’Histoire : de 1970 à 2013 le camping municipal de Saint-Vincent accueille les vacanciers en quête d’hôtellerie de plein air. Durant toutes ces saisons, sa piscine pataugeoire est ouverte aux Graonnais. Mais les normes de sécurité et d’accessibilité ont évolué et la Commune ne peut  plus accéder aux exigences réglementaires. Philippe Bouyer, un entrepreneur Yonnais, résident graonnais va alors reprendre le site «  faire le choix du projet Ateepeek dans une optique de développement qui s'inscrit dans le respect de l'environnement, des commerces de la commune. J’ai alors mis mon expérience entrepreneuriale, mon amour du beau et de la Nature au service du plus grand nombre. » Ouvert en mai 2014, le site qui possède déjà un environnement exceptionnel, des volumes, des essences arbustives, se transforme. Il développe ses activités et intègre le tissu associatif local, randonnées gourmandes de la MAM, Géocahing, tournoi de  pétanque, fête du lac, soirées contées…  Il intègre de nouvelles structures d'accueil et ouvre au printemps dernier, un complexe aquatique couvert, chauffé, aux normes d’accessibilité et de sécurité «  home made énergiquement autonome ! L’autosuffisance énergétique maison !» Le pari était osé, mais réussi au regard des baigneurs qui fréquentent les lieux depuis quelques mois.… L’ouverture au public : « Nous avons l'intention d'ouvrir "Ateepeek", d'en faire un vecteur de développement local, un pôle d'activités touristique, culturel et sportif. Les Graonnais seront associés  Nous les interrogerons et leur proposerons d’ouvrir ce complexe aquatique couvert, pour la pratique d’aquagym ou d’apprentissage de la natation. L’encadrement sera assuré par des personnes diplômées. »   Une réunion publique ouverte à tous sera organisée sur les lieux vendredi  14 septembre à 19 h Camping  Ateepeek  2 rue des Forges 85540 Saint Vincent sur Graon ateep contact@ateepeek.fr  02 51 47 95 83  

Philippe Bouyer : «  Et si ce nouveau complexe aquatique et festif faisait renaître les souvenirs ? » 

1er SEPTEMBRE
Vign_DSC08235
Mélissa et Théo, des vacances qui préparent leur voyage scolaire de formation

Lycéens de 17 ans en terminale Boulangerie-Pâtisserie au Lycée hôtelier Notre Dame du Roc,  Melissa Bonnaud et Theo Bouyer, les deux Graonnais ont mis leurs vacances scolaires à profit pour financer leur prochain voyage d’étude qui les emmènera à Lyon en janvier prochain visiter le prochain mondial de la pâtisserie. A leur programme, tous les lundis, préparation et confection à la maison, puis vente au camping de cookies, grillés de mojettes, pizzas, quiches lorraines, quiches de légumes, tartes aux pommes et « autre délices, faits maison, avec des produits frais, locaux et de saison ». Comme Bruno un de leurs « fidèles clients du soir » : «  Une belle initiative, un bel exemple de ce que les jeunes peuvent faire quand on leur fait confiance. »

 

Lundi dernier c’était, cookies trois chocolats, grillé de mojettes ! 

30 AOÛT
Vign_1
Succès de Cap Multisports, la rando Graon express en apothéose… 

Tout l’été, la commune a innové en créant les journées cap multisports pour les 8-12 ans. Pétéca, KinBall, Ultimate, Disk Golf mais aussi baseball ou speedminton sans oublier des jeux athlétiques, les activités d’orientation ou le canoë, encadrés par Amadou Séméga, responsable d’Alter Sports,  un professionnel de l’animation ! Pour terminer, mercredi, 20 jeunes ont terminé la saison par une rando-énigmes, la Graon Express, tout autour du lac, à la recherche des trésors cachés de la Nature

Comme Manon, (en orange) la vacancière de Saint-Sulpice, tous les enfants, « tous ensemble ont pris plaisir à faire du sport autrement avec Amadou… »

27 AOÛT
Vign_DSC08162

iRetour sur un exceptionnel Jazz au Lac 2018

Comme la foule de connaisseurs, à l’image de Jannick Rabillé, le Maire de Saint-Vincent, les personnalités présentes ont swingué et applaudi des deux mains à la renaissance de Jazz au lac. «  Quelle qualité musicale ! Quelle diversité ! On ne peut qu’encourager à la pérennité d’un tel rendez-vous des meilleurs artistes français du jazz swing. » Bruno Casties , l’organisateurr artistique « Le passage à deux jours est une réussite. Les spectateurs ont pleinement répondu à nos attentes, malgré la météo, en nombre et en participation.  Il faut dire qu’avec Paris Combo et Jéronimo Maya, peu de festivals peuvent leur offrir de tels talents internationaux »  1/ C’était vendredi Potzi, Mundine Garcia, Jacky et Bruno Casties pour un quatrain jazzy par un quatuor de génie… 2/ C’était samedi : Les New Orleans band dans leur entraînant et émouvant  When the Saints Go Marching In

24 AOÛT
Vign_1
Jazz au Lac 2018 : deux jours du meilleur swing !

Vendredi et samedi de 18 h à 2h, c’est  le rendez-vous incontournable français des amoureux du jazz, du swing et de la musique manouche Après son court sommeil 2017, Jazz Au Lac repart. Bruno, Potzi, Mundine et Jacky vous invitent…

L’esprit manouche, l’esprit partage : Mardi soir : à peine rentré d’une tournée aux Etats-Unis, Indianapolis, New-York, Phoenix, San Francisco, Santa Cruz, Raleigh, pour y représenter la France, Potzi, le Django d’aujourd’hui, s’est installé au camping avec son épouse et ses enfants, pour retrouver sa grande famille d’amis manouches, Mundine Garcia, Bruno Casties, Jacky et toutes ces femmes, et tous ces hommes, aînés ou jeunes, animés d’une seule envie : « partager  la belle musique, celle qui donne une âme à nos vies… » Et de fait, les roulottes installées, c’est déjà la communion des esprits, le mariage des guitares : «  La musique nous ressemble, la musique nous rassemble… Quoi de plus beau que de faire plaisir à son public… » Après Minor Swing, Mundine Garcia, le secret,  le petit-fils de Mondine, le maître du Jazz Gitan, enchaîne par un « nuage » des plus poignants « C’est aussi ça notre bonheur, faire revivre le passé pour ensoleiller notre avenir d’espérance… » Jacky, l’aîné du trio improvise pour « transmettre la bonne parole, des gammes et des harmoniques » à Simbad et Pandora, 13 ans, les jumeaux de Potzi. «  Nous, on adore la musique. C’est notre langue paternelle…»  Alors si comme, les vacanciers du camping Ateepeek, vous voulez partager ce bonheur jusqu’au bout de la nuit et vivre la bonne musique en toute simplicité, écoutez Bruno Casties, des Guitares de Saint-Vincent organisatrices 2018 « Le succès nous obligeait à repenser l’organisation, tout en confirmant la qualité et l’exclusivité du concept. Sécurité, convivialité, Fraternité, ça swinguera au lac ! Deux jours de musique, de concerts jazz-swing dans un cadre exceptionnel »

 Jazz Au lac vous invite… Vendredi 24 août de 18 h à 2 h - entrée 5 € : Mundine Garcia Quartet, les Guitares de Saint-Vincent, Dallas Baumgartner Duo, Marciac Réunion, Olilo, Djilo Swing, Manu Weiss Trio, Jéronimo Maya et son spectacle équestre. Le samedi 25 août de 18 h à 2 h – entrée 15 € : Paris Combo, Jean Pierre Derouard Quintet, Bruno Casties Jazz Group et Mano, New Oreleans band, Marchin’ band, et bal Swing Atout Cœur.

Tarif pass 2 jours 20 € - gratuit pour les moins de 14 ans – Infos et billetterie www.jazzaulac.com

Potzi, Mundine et Jacky, à peine arrivés en terres graonnaises, ils partagent leurs harmoniques avec les vacanciers du camping…

Nuit de folie, nuit d’amour, les Guitares de Saint-Vincent enflamment le lac…

23 AOÛT
Vign_1

Ils ont découvert et apprécié la vie de Château à la française en Vendée… 

Depuis deux ans le Château de la Bijoire, accueille ses hôtes en quête de découvrir la France, La Vendée, les traditions, la Culture, la Cuisine l’Histoire. Deux couples, anglais et japonais nous content leur aventure.Stella et Adrian Beamish : Elle, l’artiste en quête d’art de vivre à la française, n’imaginait pas « un seul instant pouvoir découvrir son rêve, en toute simplicité dans ce château. Comme tout parait facile et heureux quand le sourire des visages s’éclaire d’un soleil dans un ciel sans nuage. » Lui, l’écrivain, l’ancien ambassadeur britannique en Indes, est venu se ressourcer au pays de son ami Guy de Bretagne, diplomate comme lui, décédé l’an passé dans sa 105ème année : « Il était un puits d’Histoire, toujours en quête d’Humanité. Ici, je le retrouve, je retrouve le sens des mots de la langue de Molière Je me sens bien. Le moi et le toi se confondent en un nous créateur… »   Kanako et Takashi Maejima : Lui, chercheur et poète, sait ce qu’ici, il a trouvé et rencontré : « sa philosophie de vie, l’extraordinaire né de l’ordinaire. Comme  Verlaine, Apollinaire  ou Rimbaud, ici, chaque mot transcende nos idées. » Elle, la femme discrète et réservée, « goûte chaque instant d’une expérience unique qu’elle veut déjà renouveler. Nous sommes dans château, tout est merveilleux. Le cadre est historique, les meubles d’époque, et nous profitons des meilleures conditions environnementales. De plus les repas sont naturels et préparés maison. Je me sens ici à la maison ! » Et comme par la magie des mots, les langues ne sont plus qu’une et les échanges éclairent les visages."Bienvenue en France et en Vendée, au Château " : En accueillant comme des amis, au Château de la Bijoire, restauré et aménagé tout confort, Catherine et Hugues de Bretagne font vivre pour quelques jours une vraie, douce et belle vie de Château, à leurs hôtes venus du monde entier

www.chateaudelabijoire.com

Qu’ils accueillent ou qu’ils soient accueillis, ils sont les hôtes du Château de la Bijoire

19 AOÛT
Vign_concert-paris-combo-bagnols-8470-800x533
Les meilleurs pointures françaises à Jazz au Lac les 24 et 25 août

Mundine Garcia, Dallas Baumgartner, Olilo, Djilo, Manu Weiss, Jéronimo Maya, Jean Pierre Derouard, Bruno Casties, seront tous là, avec leurs groupes, pour faire swinguer le Lac. Potzi, l’âme de Django, de Paris Combo se confie

Pourquoi Saint-Vincent ? « C’est le pays de Bruno Casties, un ami de toujours. Son lac est enchanteur, un havre de Paix et de Bonheur pour notre musique… Et puis ces souvenirs, cet accueil si chaleureux, humain, et simple à la fois… Tout l’esprit de que nous sommes. » Il est vrai que la force de Paris Combo réside dans la qualité de tous ses musiciens, notamment de son guitariste Potzi, ponctue par une clameur d’applaudissements chacun de ses solos faits de flegme et de virtuosité. Potzi, joue régulièrement la musique de Django à la Chope des puces de la Vilette ! Avec ses joyeux comparses de « Oh ! Hé ! Hein ! Bon ! », les chroniquers musicaux ne tarissent pas d’éloge sur ces musiciens manouches : « Potzi, Paris Combo, l’un des groupes français les plus connus à l’international, vous font revivre  à chaque instant les origines et l’histoire de leurs influences diverses « Du punk au manouche, la langue de l’amoûûr ! » Deux jours de musique, de concerts jazz-swing dans un cadre exceptionnel » Le vendredi 24 août de 18 h à 2 h - entrée 5 € : Mundine Garcia Quartet, les Guitares de Saint-Vincent, Dallas Baumgartner Duo, Marciac Réunion, Olilo, Djilo Swing, Manu Weiss Trio, Jéronimo Maya et son spectacle équestre. Le samedi 25 août de 18 h à 2 h – entrée 15 € : Paris Combo, Jean Pierre Derouard 5Tet, bruno Casties jazz Group et mano, New Oreleans band, Marchin’ band, et bal Swing Atout Cœur.

Tarif pass 2 jours 20 € - gratuit pour les moins de 14 ans – Infos et billetterie www.jazzaulac.com

Bruno Casties, le leader des Guitares de Saint-Vincent

https://www.jazzaulac.com/

En photo : Les Manouches de Paris, Potzi, Moundine Garcia et Bruno Casties, les gardiens historiques du Jazz Manouche devant le Lac

15 AOÛT
Vign_2

Les trois grottes de Lourdes de Saint-Vincent

Le septuagénaire Robert Gallet, un des responsables du Bol d’Air Graonnais, un fan de l’Histoire et de Johnny.

 Robert, nous fait découvrir les trois grottes de Lourdes de Saint-Vincent. En ce jour de 15 août, d’Assomption, jour de Marie il a voulu vous faire partager sa foi en l’Homme en vous faisant découvrir les trois répliques des Grottes de Lourdes de Saint-Vincent-sur-Graon. Chacune d’elles a connu ses pélerinages, ses dévotions, ses missions. La plus connue, celle de la Moque-Souris au pied du barrage, « la carte postale traditionnelle de la Vallée, le rendez-vous du Graon, de la Marzelle et du Fossé Chalon. Les animaux venaient s’y abreuver.» De mémoire graonnaise, ses premiers pélerinages remontent au temps des premières visites au sanctuaire de Lourdes le 4 août 1864. Comme, la deuxième, celle du Château de la Bijoire, nichée sur la rive gauche du creux du Fossé Chalon, la rivière la moins polluée de Vendée ! « Cette Grotte a vu naître et s’ébattre dans sa prime jeunesse Marie Benjamin Gaston Jean Merveilleux du Vignaux, né le 22 avril 1865.» Le célèbre amiral est mort le 25 avril 1930 au Champ-Saint-Père. «Sûr qu’il a connu cette troisième grotte, nichée sur les flancs de la Forêt de la Gaudinière, à  deux pas du village Pérois.» Ces trois monuments sont érigés sur des domaines privés et appartiennent toujours à  des anciennes familles graonnaises. Les randonneurs du Bol d’Air Graonnais, attachés à l’Histoire de leur village vous les feront volontiers découvrir. Comme jeudi 16 août, le circuit des Bonnes Soeurs à  Saint-Sornin. Rendez-vous 9  h parking de la salle des fêtes saturninoise.

 

12 AOÛT
Vign_DSC07667

Frédéric Lech, anime cours et stages de pêche pour tous partout en Vendée.

Samedi matin, au bord du lac du Graon, à l’occasion du challenge régional de pêche aux carnassiers, Frédéric avait installé son école,  Pêche Evas´Yon. Pour quoi ? Comment ? Pourquoi ? Apprendre à pêcher : Frédéric est moniteur guide de pêche de loisir option « littoral », diplôme agrée Jeunesse et Sports. En guidage ou en groupe, Frédéric, anime des activités de pêche de loisir en eau douce et de bords de mer. Il intervient également en tant que formateur sur différentes techniques et pour différents Instituts de formation. Pêche Evas´Yon est affiliée à la Fédération Française des Moniteurs Guides de pêche.  « Le Lac du Graon est un lieu magique pour apprendre et le concours régional un bon exemple pour comprendre la philosophie de la pêche, notamment la pêche No kill, où le pêcheur se fait un honneur de remettre à l’eau toutes ses prises. »

La pêche est une philosophie : Les animations-formations proposées sont destinées aussi bien aux jeunes, aux adolescents, qu’aux adultes et seniors, garçons ou filles, désireux de découvrir, de s’initier, ou de se perfectionner dans l’une des techniques du programme. « L’important c’est de donner envie. Les pêcheurs ne sont pas des prédateurs. Ce sont des protecteurs de l’environnement, de la biodiversité, de l’eau. » Avec ses 250 km de côtes dont 140 km de plages de sable fin mais également les nombreux étangs, lacs et rivières la Vendée multiplient les sites « où nous pouvons vous accompagner à découvrir et à vous livrer au plaisir de la pêche. »

Quand ? Pêche Evas'Yon est ouvert tous les jours de Fin Avril à mi-septembre. Toutes les occasions sont bonnes pour apprendre :Ouverture du carnassier, anniversaire, fêtes des pères, départ en retraite… Pêche aux gardons,, à la carpe, au Quiver, à la canne, aux leurres, en float-tubeCe matin, Lucie, Elodie, Théo, Christine, Bertrand, Frédéric, des parisiens, Lillois sont venus apprendre à taquiner  la brème et le gardon «  Frédéric nous aide à préparer la ligne, à connaître la vie du milieu aquatique. C’est bien de comprendre le pourquoi de la graciation, c'est-à-dire de la remise à l’eau des prises que nous avons eu tant de plaisir et de patience à prendre. »  Pêche Evas’yon- 06 22 02 38 19 - https://www.peche-evasyon.com

 

Lucie est venue de Cormeilles-en-Parisis. C’est sa première leçon. Sous les conseils avisés de Frédéric, elle apprend à lancer sa ligne et à bien tenir la gaule..

6 AOÛT
Vign_DSC07756
La Chenillée de Saint-Sornin se rappelle à la Préhistoire

En vous promenant sur la route de Saint-Sornin à Saint-Cyr-en-Talmondais vous aurez peut-être la chance de voir ce monument mégalithique s’élever vers un ciel sans nuage, nu, rosé comme le granit qui le compose !  La Pierre-debout du Champ-de-la-Pierre, ou pierre de Gargantua, ou encore menhir de la Chenillée, est un superbe bloc de granit, haut de 4,75 m large de 2,95 m et épais en moyenne de 1,10 m. Assez plat, son plan est orienté est-ouest ce menhir rappelle à Jean-Paul Marionneau la légende de cette pierre levée : «  On dit  qu’en creusant un réservoir au village de la Chenillée en 1860, on a trouvé une quinzaine de coins celtiques de la plus grande beauté ! Ces coins celtiques étaient-ils des haches de pierre polie ? » Selon Frédéric Baudry, en 1863, quelques silex ont été ramassés aux environs, dont une hache polie et un nucléus à lamelles ! « Depuis ce temps, le menhir est respecté des Saturninois ! » Demandez à le visiter : avec Jean-Paul, le club des marcheurs du Bol d’Air Graonnais vous fera un plaisir de le découvrir.

La Pierre Debout a de tout temps interrogé Jean-Paul 


5 JUILLET
Vign_1
Le souvenir des eaux du Graon fait revivre le moulin de la Gaudinière

Ginette Orizet, est née à La Gaudinière de Saint-Vincent-sur-Graon, le 31 octobre 1927. Elle est de la 5ème génération des meuniers qui ont forgé l’Histoire de ce lieu-dit.

La Révolution : « Jacques, mon arrière-arrière-arrière-grand-père construit son moulin, à côté de celui de son frère et du Château, à deux pas du moulin du Paillat, le plus vieux du Graon, qui vient d’être détruit pendant ces terribles années. L’Histoire des meuniers va désormais se confondre pendant près de deux siècles avec l’Histoire des Orizet. »

Les Orizet   De père en fils, Jacques, Pierre-Louis, Benjamin, Maximilien dit Milien vont faire vivre le village. « Le moulin c'était une histoire de famille. » Les agriculteurs graonnais et pérois apportaient leur grain, la roue à aubes versait ses eaux pour faire tourner les meules qui écrasaient le froment. « Pépé, Papa faisaient la farine, le son et le menu-son... C'était un enchantement d’entendre le cliquetis de la machinerie ! »

Les moulins du Graon : Elles ont fait tourner les roues de neuf moulins. Tous ont disparu. Seul celui du Paillat témoigne encore de ce passé. Reconstruit en 1850, il s’est arrêté en 1936 après l’accident mortel de son dernier meunier. Celui du Choselier a disparu en 1972 après l’édification du barrage qui a englouti la vallée, de ses quelque 3 600 000 m3 d'eau. « Le nôtre a fini sa carrière en mars 1955. Milien, mon papa avait repris son métier après quatre ans de captivité en Prusse Orientale. Mais il n’y avait plus que du grain à moudre pour les animaux !»

Les eaux du Graon. « Il y en avait peu l’été, ce qui explique la présence proche d’un moulin à vent à côté de chaque moulin à eau. Mais l’hiver il y en avait beaucoup, parfois trop, et le Graon rugissait comme un torrent, à en inonder les chaussées ! Et la pêche aux anguilles ! Quel bonheur aux portes de la chaussée !

La fin d’une Histoire ?  « Aujourd’hui tout a disparu. Une partie du moulin, s’est transformée en maison. De l’autre partie, seuls quelques pans de murs en ruines résistent encore au temps. Les eaux du Graon ne rugissent plus, les anguilles ne remontent plus le cours de la rivière.    »

 

Ginette (au centre) conte à ses voisins l’Histoire de son Moulin

Le vieux moulin avant la guerre

Les portes du Moulin

Les eaux du Graon rugissaient 

1er AOÛT
Vign_1
Les Noçurs dos Umias" fêteront  leurs 40 ans à la fête du Lac

Les Noçurs dos Umias, les noceurs des Ormeaux, ce groupe folklorique est né dans les années 80 de la volonté de jeunes chaillezais, pérois, graonnais, nesmysiens, florentais de faire revivre les noces des années 1900. C’est en août 1978 qu’eut lieu son premier spectacle. Depuis, fort d’une trentaine de membres, ils sillonnent la Vendée pour faire revivre ces fêtes d’autrefois.  Les Graonnais Catherine Perroquin, Florian et Laurence Dahai sont de ceux-là. Et pour fêter leur 40ème anniversaire, ils seront tous là, le 10 août prochain, sur l’esplanade du Lac, en costumes traditionnels à l’occasion de la 36ème fête du lac, pour « vous entraîner dans le monde des rythmes endiablés des    "Pas chassés", "talon pointe",  polkas et mazurkas, badoises ou paligourdines.» Florence, la graonnaise, une des dirigeantes des Noçurs vous invite à rejoindre le groupe.  : «  Chez nous, vous pouvez vous initier aux danses folkloriques dans la joie et la bonne humeur. Ici,  le folklore est vécu comme une part de vie et d'espoir… » Vendredi 10 août – Esplanade du lac – à partir de 19 h animation du repas champêtre avant le feu d’artifices à 22 h 30. Une fois de plus, Florian sera le marié du jour

31 JUILLET
Vign_2

Succès de la 2ème manche du 1er challenge régional carnassiers

Après la Loire Atlantique et le Lac de la Martinière, le lac du Graon vivait la 2ème manche du concours régional de pêche aux carnassiers. 

Samedi, effervescence toute particulière sur et autour du Lac du Graon. L’Association Agréée de Pêche et de Protection du Milieu Aquatique , la Gaule Yonnaise ainsi que la Fédération Départementale ont conjugué leurs efforts pour une journée réussie : 15 équipages de 2 pêcheurs venus de toute la Région, 5 équipages de commissaires, une dizaine de responsables et surtout une centaine de spectateurs venus spécialement encourager et voir les compétiteurs. Comme André, le Yonnais « admiratif de voir leurs techniques de recherche de postes (les lieux où mordent les poissons), mais aussi et surtout leur application à respecter la graciation,  la pêche no kil ! » Il est vrai que toutes les prises, quelle que soit leur taille, ont été remises à l’eau, en douceur et au plus vite après mesure et homologation par les commissaires. Julien Himbert, Frédéric Ratte, les responsables organisateurs se félicitaient de la journée  « Une compétition de plus de 7 heures dans un lieu magique, idéal pour la pêche aux carnassiers : perches, black-bass, brochets en nombre dans un plan d’eau varié. » Gérard Jéhu, adjoint au Maire, remerciait « tous les acteurs et organisateurs d’avoir apprécié ces lieux, de donner une bonne image de la Commune par l’invitation faite à venir découvrir notre site. » La prochaine manche aura lieu les 22 et 23 Septembre en Sarthe (72) sur la Sarthe de Sablé  à Pincé.

1/ 10 h 45 la dernière minute avant le départ. Au premier plan à droite les futurs vainqueurs Fabrice Closier et Lionel Morineau de l’AAPPMA  de Vioreau ( 5 perches retenues pour 1 668 mm)

2/ La plus grosse prise un brochet de 742 mm par Patrice Calmet et Armel Sales du Roseau Saumurois

3/ Tous les lauréats félicités par les officiels de la Fédération et Gérard Jéhu, Maire délégué de Saint-Sornin, (à droite)

29 JUILLET
Vign_1
Maxime, 13 ans réinvente son cirque, Circus Maximus

 

500 ans avant JC, Circus Maximus, « le plus grand cirque », régnait sur Rome et son Empire. Maxime Leroux ce jeune collégien de 13 ans a réinventé le sien, chez lui à la Baffardière. Il nous raconte, il se raconte

 

La Passion : « Depuis que je me souvienne, j’ai toujours aimé le cirque, faire le clown, le jongleur, le dresseur de chevaux, l’acrobate, le magicien.» Chez lui à la Baffardière, à deux pas des écuries et des prés de Polly, Capucine, Saga, Orphé, les chevaux de la famille,  le jardin s’est transformé en piste où depuis près de deux ans, Maxime, invente, apprend et répète ses gammes de jeune artiste du rêve. Depuis peu, il « entraîne avec lui, comme assistante, dans son tourbillon de vie, Emeline, 10 ans sa petite sœur. » - La Raison : « Je veux en faire mon métier, travailler au Puy du Fou, mais avant je dois réussir mes études. » En 4ème au Collège Public Corentin Riou de Moutiers, il sait que ses passions exigent de la concentration, de la rigueur, du temps, de la maîtrise de soi, le sens de l’organisation. « Rien ne s’improvise. Je dois m’entraîner tous les jours. » Le spectacle : Vendredi soir, devant une vingtaine de spectateurs Maxime, a fait le show : 1 h30 de préparations, de présentation, d’animation et de représentation. Intro musicale, entrée et danse avec Orphé, dressage, équilibres portés avec Emeline, le clown Maximus, la magie du coffre, le mât de suspens, les cavalcades de Polly, le polisson, jongleries célestes, rouleaux américains et la standing ovation d’un public ravi , enchanté par le bonheur partagé ! « Ma plus belle récompense, mes plus beaux encouragements : ça me donne envie de refaire quand ils applaudissent dans leurs mains ! » Et Pauline 5 ans, Juliette, 8 ans, et Lucile 7 ans «  C’est la première fois qu’on vient ! C’est super bien ! On reviendra… » Si vous voulez encourager Maxime et connaître les dates et lieux de ses prochains spectacles, gratuit sous réservation au 06 72 37 24 86 ou au 02 51 40 91 96       

Monsieur Loyal sur Orphé

Acrobate

Dresseur avec Polly

ou Clown, Maximus enchantera vos rêves.

25 JUILLET
Vign_P1070525_Copie
1er challenge régional carnassiers en bateau samedi sur le lac du Graon

Après la Loire Atlantique et Lac de la Martinière, le lac du Graon vivra la 2ème manche du concours régional de pêche aux carnassiers. Freddy Charrier, l’un des commissaires de la compétition nous explique. L'Association Régionale des Fédérations de Pêche des Pays de la Loire, l’Association Agréée de Pêche et de Protection du Milieu Aquatique (AAPPMA), la Gaule Yonnaise, la fédération départementale de pêche et le Club des Carnassiers de Vendée, dont Freddy est membre, participeront à l’organisation de la manifestation. « Un spectacle, à ne pas manquer, de la mise à l’eau et de la préparation des bateaux au Vieux Chauveteau, l’observation des postes de la pêche à la graciation des prises, à la proclamation des résultats sur l’Esplanade du Lac ! »  

Le règlement  La compétition se déroulera tout au long de la journée et regroupera au maximum une quarantaine d’équipages (2 pêcheurs par bateau). Sous la férule et le contrôle de commissaires, la capture dans les meilleures conditions, puis la mesure de brochets, sandres et perches. seront immédiatement suivies de la remise à l’eau des prises, « c’est cela la graciation »

Dans chacun des 5 départements de la région ligérienne se dérouleront autant de manches du même type qui donneront lieu à un classement final régional. Après le Lac du Graon, 3 manches seront encore à disputer : les 22 et 23 Septembre en Sarthe, sur la Sarthe de Sablé  à Pincé, le 06 Octobre  en Mayenne sur le lac de Haute Mayenne et le 27 Octobre en Maine et Loire dans la Maine à Bouchemaine

Freddy un adepte du Float-Tube et de la pêche aux carnassiers, à la Graciation. Cette perche sera immédiatement remise à l’eau après capture et mesure.

23 JUILLET
Vign_DSC07517
Des toilettes publiques à l’aire de loisirs du Choselier

Depuis sa création l’aire de loisirs du Choiselier, sur les rives du lac, près du barrage est devenue le lieu privilégié de rendez-vous des tatas, des nounous, des papas, des mamans, des papys et des mamies en quête de bonheur de rencontres et de jeux de leurs enfants, petits et grands. Après accord de la commission d’accessibilité, des toilettes publiques accessibles aux Personnes à Mobilité Réduites, viennent s’ajouter aux équipements de jeux et de loisirs. Vendredi matin, Jean Gérard Justin, premier adjoint est venu l’ouvrir au public : «  un équipement demandé par les utilisateurs, de plus en plus nombreux et qui complète très justement notre offre touristique, à deux pas de l’Esplanade du Lac. » Le bâtiment intégré au paysage a été conçu par Autour du Bois Concept. Le coût pour la commune est de 38 000 €.

Ce matin, Kelya, Ilenzo, Bastien sont venus avec tata nounou Valérie, Ambre avec papy Phiphi. Plus besoin de se cacher pour faire ses besoins. Ce matin, Jean-Gérard Justin, premier adjoint est venu ouvrir les portes des nouvelles toilettes publiques.  

22 JUILLET
Vign_DSC07446
Veuillez taper votre texte iciLa Forêt de la Gaudinière réveille les souvenirs…

Au cours d’une balade forestière, Ginette Orizet, 90 ans et Simone Lecureur, 80 ans nous ont fait redécouvrir les grottes, le roi de la Forêt et l’Histoire monumentale oubliée d’un balcon du Marais…

Ginette est née au Moulin de la Gaudinière, le 31 octobre 1927, à deux pas du Champ Saint-Père, à 2 pas de la forêt si riche de jonquilles, de jacinthes, de sceaux  de Salomon au début du printemps.  Elle y a toujours vécu et toute sa vie, avec ses 8 enfants, ses 16 petits-enfants, ses 23 arrière petits-enfants, elle a partagé l’Histoire de son moulin sur le Graon, l’histoire de sa forêt de légende ! à 90 ans, elle nous a entraînés avec Ginette sa voisine à la redécouverte des Grottes, de la Grotte de la Vierge ou de Sainte Anne et du Roi de la Forêt. 2 heures à marcher à travers bois, entre fragonnettes, ronces et gouets, à la recherche du sentier qui menait aux grottes. Le Roi de la Forêt : Alors un immense hêtre, se dresse devant nous, « à la peau lisse et claire », 1,35 m de diamètre, près de 5 mètres de tour,  plus de 40 mètres de haut, gravé à jamais d’initiales, comme A x F. « Avant la guerre, il était le rendez-vous incontournable de tous les amoureux ! Il doit bien avoir 200 ans ! à son pied il y a bien longtemps avait été déposé une urne funéraire ! Le Roi de la Forêt porte bien son nom… Les grottes ne sont pas loin…»

Les grottes «  Que de souvenirs ! Que de joies ! » En crête de pente, au sommet de petits thalwegs boisés, à quelque 200 mètres de la Grande Métairie, une suite de grottes et de rochers monumentaux se dressent devant nous. «  de la première nous nous élancions vers le ravin en nous agrippant aux lianes. Sur ce rocher nous laissions nos affaires. Regardez ces capillaires et pulmonaires qui guérissaient nos maux La vierge, ou sainte Anne c’est selon, une statue de bois de 40 cm de haut, se dressait dans la plus grande grotte, au fond. Les bonnes sœurs de Saint-Sornin et de Champ Saint-Père venaient y mettre quelques fleurs. Mais bien vite la statuette a disparu. Elle a perdu la tête et le corps mangé par les petites bêtes.  Toutes ces grottes étaient le refuge de toutes les rebellions. Pendant les guerres de religion, pendant toutes les guerres des hommes et des femmes s’y sont cachés pour fuir les injustices. Mais pour nous les jeunes, c’était surtout le rendez-vous de nos plaisirs interdits. »

 

Comme Ginette semble petite au pied du roi de la Forêt !

Comme Ginette et Simone semblent grandes dans la première grotte !

20 JUILLET
Vign_DSC07492
La future place présentée aux habitants

Mardi soir, une vingtaine de personnes se sont retrouvées à la salle des fêtes pour dialoguer du projet concernant l'aménagement paysager de la place Flandre-Dunkerque, la place de la nouvelle mairie, présenté par Béatrice Mouneron de Côté Paysage. L’assistante à Maître d’ouvrage a mis en avant « l’accessibilité de tous aux équipements, l’utilisation de plantes locales qui valorisent l’intégration paysagère des bâtiments existants, ainsi qu’un éclairage efficient et peu énergivore. »  Jannik Rabillé, Maire a réaffirmé la volonté municipale : «  ces aménagements participeront de la revalorisation paysagère du cœur de Bourg, tout en conservant les usages et les activités économiques, et les animations traditionnelles des lieux. » Dans cet esprit,  le dernier Conseil a décidé d’aménager un nouveau parking dans les parcelles acquises sous le terrain de pétanque…

16 JUILLET
Vign_1
Encore plus swing : Jazz au Lac repart  les 24 et 25 août !

Il était devenu en quelques années le rendez-vous incontournable des amoureux du jazz, du swing et de la musique manouche. Puis 2017, victime de son succès, une année d’interruption. Bruno Casties, des Guitares de saint-Vincent organisatrices 2018,  nous explique le pourquoi et le comment de sa renaissance. « Le succès nous obligeait à repenser l’organisation, tout en confirmant la qualité et l’exclusivité du concept. Sécurité, convivialité, Fraternité, ça swinguera au lac ! Deux jours de musique, de concerts jazz-swing dans un cadre exceptionnel » Le vendredi 24 août de 18 h à 2 h - entrée 5 € : Mundine Garcia Quartet, les Guitares de Saint-Vincent, Dallas Baumgartner Duo, Marciac Réunion, Olilo, Djilo Swing, Manu Weiss Trio, Jéronimo Maya et son spectacle équestre. Le samedi 25 août de 18 h à 2 h – entrée 15 € : Paris Combo, Jean Pierre Derouard 5Tet, bruno Casties jazz Group et mano, New Oreleans band, Marchin’ band, et bal Swing Atout Cœur.

Tarif pass 2 jours 20 € - gratuit pour les moins de 14 ans – Infos et billetterie www.jazzaulac.com

Bruno Casties, le leader des Guitares de Saint-Vincent

16 JUILLET
Vign_DSC07395

Ateepeek ! Un complexe aquatique home made autonome !

Dans le cadre du camping municipal, le bassin précédent avait été construit dans les années 70 ; Il avait vu s’ébattre 3 générations de Graonnais. Depuis 2 ans, Philippe Bouyer, le gérant d‘Ateepeek, le nouveau propriétaire des lieux a tout mis en œuvre pour  penser, créer, construire un complexe aquatique, home made et énergétiquement autonome.  «  Merci aux entreprises locales qui m’ont aidé, de la déconstruction de l’ancien bassin à la mise en service des deux nouveaux bassins couverts, et qui pour certaine d’entres elles ont innové pour réaliser cet équipement. » A noter tout particulièrement la SNOCI qui a réalisé le complexe bâtiment tout bois et PRO 7  créé les échangeurs thermiques en inox. Des innovations complétées par des panneaux solaires à tube pour la production d’eau chaude et des panneaux solaires à capteur plan classique.  Une autre innovation, c’est la salle des machines installée sous les bassins. Ainsi les pompes, installées sous le niveau de l’eau permettent jusqu’à moins 30 % d’économie d’énergie. « Une maîtrise d’ouvrage complète, du fait maison, home made, et une maîtrise d’œuvre innovante locale. »  L’autosuffisance énergétique maison, permet de ne plus être dépendant  pour avoir toujours le nécessaire au bon fonctionnement de tout cet équipement. Le pari était osé, mais réussi au regard des baigneurs qui fréquentent les lieux depuis quelques jours… Philippe Bouyer : «  Et si ce nouveau complexe aquatique et festif faisait renaître de nouveaux souvenirs ? »

7 JUILLET
Vign_1
La Plume au Vent, le choix de voir vivre ses volailles en plein air…Après une formation traditionnelle, BEPA, Bac Pro, Master et une expérience dans la vente de matériel  agricole, Maxime Guérineau a décidé de produire des volailles label  rouge de Challans. En s’associant à son père, il  reprend , l’an passé l’exploitation familiale de la Chevalerie à Saint-Vincent-sur-Graon, au creux du Fossé Chalon, la rivière la moins polluée de Vendée. Le GAEC La Plume au Vent  renaissait de sa volonté « d’exploiter autrement, de diversifier la production et, soucieux du bien-être animal, j’ai l’objectif de produire des volailles de Challans,  Label Rouge, et garantir ainsi  une qualité supérieure à celle des produits courants de même nature… Sans oublier mon épouse et  la vie familiale ! » Le Label Rouge témoigne d'une véritable éthique des éleveurs, régie selon trois principes : des volailles alimentées avec 100% de végétaux dont 75% de céréales minimum, fermières élevées en plein air pour une durée d'élevage 3 fois supérieure au standard. «  Ici, chaque poulet possède 2,5 m² de pré, 4 400 poulets par bâtiment, où s’ombrent, se restaurent 10 poulets au m2.    J’ai replanté, grâce aux aides publiques,  700 arbres, des haies.  Les poulets n’aiment pas les grosses chaleurs et le vent. Ils vivent très exactement, 12 semaines chez moi, 6 en bâtiment chauffé, 6 en plein air, pour un poids précis, à terme, de 2,210 kg . Si le poulet est trop lourd ou trop léger, mon revenu est altéré. C’est pourquoi, des balances automatiques sont installées dans les poulaillers, ce qui nous permet de suivre le poids de chacun d’eux ! » Maxime développe sa production et offre désormais le service de la vente à la ferme.  Alors si vous êtes tenté par l’achat d’une viande de volaille de qualité GAEC La Plume au Vent 12 route de Nieul 85540 Saint Vincent Sur Graon. 06 32 03 14 26 ou gmaxim@hotmail.fr facebook gaeclaplumeauvet  Poulet noir ou jaune de Challans, chaque poulet est bagué à l’aile la semaine de sa naissance
7 JUILLET
Vign_0
le transport scolaire 2018-2019 déjà prêt…

La fin de l’année scolaire à peine terminée que les élus et agents communaux en charge du transport scolaire se sont réunis jeudi soir pour faire le bilan de l’année écoulée et établir les prévisions à mettre en application dès la rentrée prochaine, en fonction des effectifs et des lieux de résidence des élèves. A noter que Saint-Vincent est une des rares communes du secteur à posséder son car et le personnel formé pour assurer le transport et la surveillance, en plein accord avec le Conseil Régional ayant quant à lui la compétence officielle. Au nombre des satisfactions, très appréciées de l’équipe éducative et des enfants, relevées par Jean-Gérard Justin, 1er adjoint en charge du transport, « les exercices d’évacuation réalisés chaque année pour l’ensemble des écoliers compte tenu notamment que tous ces enfants, y compris ceux qui ne prennent pas le car quotidien, l’utilisent régulièrement pour les sorties scolaires ou péri-éducatives. » à la rentrée, 40 enfants pour 10 arrêts seront transportés. Bruno Mandin et Willie Traineau les chauffeurs seront assistés par Marie-Paule Bernard, accompagnatrice.(en arrière pla

2 JUILLET
Vign_DSC07060
Initiatives Graonnaises prépare la 36ème fête du Lac

Une vingtaine de dirigeants d’Initiatives Graonnaises se sont réunies mercredi soir à la salle des associations. Au programme le lancement des préparations des Fêtes du Lac du vendredi 10 août prochain. « « Tous les bénévoles qui veulent se joindre à l’organisation seront les bienvenus.  Qualité, convivialité, sécurité » Frédéric Lebrun, le président précise ainsi la « volonté à offrir aux milliers de spectateurs présents ce soir là, qui oblige les 150 bénévoles encadrant la fête ce jour là, à les accueillir au mieux. ». Le début des festivités, dès 14 h 30, avec le jet de but du concours de pétanque par doublettes, au terrain municipal. Dès 18  h dégustation de galettes de blé noir. À 19 h, animation par le groupe folklorique Noçurs dos Umias -  À 19 h 30, dîner Champêtre avec les moules et les mogettes ! Puis à 22 h 30 un feu pyro-musical enflammera le plan d'eau du lac du Graon. Le choix du thème du feu pyro-musical enflammant le plan d'eau du lac du Graon sera dévoilé en son temps Enfin, à 23 h, Disting Son vous invitera à prendre part à un bal dansant, gratuit, en plein air. Bar, grillades sur place…Contact 06 10 28 90 77 ou 06 17 50 44 71

Frédéric Lebrun (3ème à partir de la droite) « Tous les bénévoles qui veulent se joindre à l’organisation seront les bienvenus » 

28 JUIN
Vign_00
Le collège Jean Monnet veut garder sa cinquième 6ème

 A l’occasion de la réunion du Conseil Départemental de l’Education Nationale, mobilisation importante lundi soir devant la Préfecture. Bien plus d’une centaine de manifestants, parents, professeurs, élèves du Collège Piobetta d’Aubigny, du Collège Jean Monnet du Château d’Olonne et de l’école Léonce Gluard de la Roche.

Les Castelolonnais et amis du Collège Jean Monnet sont venus nombreux, avec  banderoles et casseroles crier leur colère « face au déni de concertation  de la Direction Académique qui en supprimant arbitrairement la cinquième classe de 6ème, interdit la pertinence du développement harmonieux des élèves de notre établissement.» A l’image de tous les manifestants, Virginie Ravon et Anthony Magaud, représentant des parents marquent leur profonde indignation : « Cette fermeture entraîne une surcharge d’élèves par classe soit 28 au lieu de 22/23 !  Mais aussi des moyens en moins de professeurs et de surveillants. » Et les interrogations de se poursuivre : «  Une classe en moins, ce sont des activités en moins et des frais supplémentaires pour les parents du secteur qui ne pourront inscrire leurs enfants.  Devra-t-on refuser l’inscription des enfants des nouveaux habitants ? C’est sans compter toutes les demandes de dérogations ! Le collège référent ne pourra les accueillir »   Avant, pendant ou après la CDEN, aucun représentant de la délégation n’a été reçu.  La présence d’élus territoriaux  venus soutenir le mouvement fera-t-elle changer la Directrice Académique ?

21 JUIN
Vign_1
iLe géocaching, la chasse aux trésors des explocacheurs…

Depuis 10 ans, Jean-Philippe et Sandrine Cabrol, deux postiers du centre de tri de l’Oise, passaient leurs vacances en Vendée, « comme tout le monde », sans connaître le géocaching. Et puis, il y a deux ans, « Philippe le gérant de notre camping nous l’a fait découvrir. Depuis on s’est pris au jeu. Passionnant, éducatif, interactif. Dès que nous avons quelques moments de repos nous revenons… Un  smartphone, un crayon, des petits gadgets pour échanger, le plaisir de marcher, le bonheur de découvrir des caches dans des endroits insoupçonnés ! » Alors nous avons suivi Sandrine et Jean-Philippe sur le parcours de la Renardière, avec Toby et Filou, leurs deux chiens. 14 caches, 15 km… L’arbre creux, le barrage, l’église… Aujourd’hui ils n’ont terminé que 2 des 12 parcours proposés entre Terre et Mer dans le sud-ouest Vendée. 150 caches à trouver ! Et quand ils auront tout trouvé « promis, on en cachera d’autres ! »  Infos pratiques : cartes des parcours et coordonnées GPS www.lesexplocacheurs.eu renseignements auprès des maisons du Tourisme. Pour Saint-Vincent-sur-Graon Camping Ateepeek  06 46 43 84 67

Ils partent de la cache N° 7 au près du barrage !

Sandrine et Filou ont enfin trouvé la cache N° Près de l’Eglise de Saint-Vincent au pied d’un hortensia ! Qu’y a-t-il comme messages ? « Placée le 09/05/2014 par valexca2re - Wpt:GC4WNMZ »

17 JUIN
Vign_0000
L'élevage de porcs en plein air expliqué aux consommateurs

Pour comprendre, nous avons accompagné les invités de Tradition de Vendée, aux prés de Saint Etienne où Sébastien Chiron, de l’EARL des Tilleuls, nous a expliqué les secrets de son élevage. En France, existent seulement trois filières « porcs fermiers plein air », dont une en Vendée. Une vingtaine de personnes sont venues de toute la région. Très vite, le dialogue s'est instauré entre elles, l'exploitant et le charcutier, au cœur des prés verts et fleuris qui sentaient bon le printemps où les jeunes porcs s’adonnaient à leurs libres jeux naturels.  Point de vue du charcutier : «  Tradition de Vendée utilise exclusivement la viande d’excellence de ces porcs pour fabriquer ses produits de charcuterie artisanale. Nous pratiquons le commerce équitable pour garantir à nos partenaires éleveurs un équilibre financier en indexant le prix du porc sur le cours des céréales et en établissant un planning prévisionnel sur 1 an. Nous les encourageons à respecter le bien-être animal. » Point de vue de l’éleveur « La Nature naturelle c’est leur cadre de vie. Chaque groupe dispose de petites cabanes où ils peuvent s'abriter de la chaleur et du froid. Tout stress et toute maltraitance leur sont évités. Ici, chaque cochon dispose de 250 m2, alors qu'un un porc « standard » sur un élevage intensif ne bénéficie que de 0,6 m2 ! Une  alimentation sans OGM, à  base de céréales enrichies en graines de lin. Il nous faut respecter 6 mois, soit 182 jours d'âge pour  leur rythme naturel de croissance. Les hormones de croissance sont interdites. Tous les ans, les parcelles se recouvrent d’un nouveau tapis herbeux ! » Point de vue d’un visiteur : « Cette visite me fait redécouvrir l’image qu’enfant, je me faisais du gentil petit cochon rose. Sûr que je reviendrai avec mes petits-enfants  Label et certification : La filière Vendéenne « porc fermier de Vendée - Non OGM  - né et élevé en plein air, en liberté » est représentée par Vendée Qualité, un organisme de défense et de gestion. Elle regroupe une vingtaine d’éleveurs. Cette démarche a été récompensée en 2013 par une mention d¹honneur dans la catégorie « porc d'or », décernée par l'association internationale de protection animale : CIWF (compassion in world farming). La prochaine visite de l'élevage suivie de celle de la charcuterie aura lieu le 27 juin. Inscriptions : boutique Tradition de vendée La Boissière des Landes ou  02 51 06 30 30 ou communication@cousin-sa.fr

Sébastien Chiron explique la raison de son choix d’un élevage respectueux de l’animal et de la Planète

Elle est pas belle la vie en plein air ? Ici, les porcs content fleurette..

15 JUIN
Vign_1
Vente de charité au profit de l’Arche en Anjou

Depuis toujours, Béatrice de Laubier milite et agit « par humanité, pour que chaque personne ait une dignité. » Comme depuis quelques années elle encourage et aide à sa façon les Communautés de l’Arche fondées par Jean Vanier, dont la vocation est d’accueillir des personnes ayant un handicap mental dans un cadre de vie communautaire. « Je ne suis pas touchée personnellement par ce handicap, mais je me dois de faire ma part. »     Vendredi, elle organisera chez elle, au Bois Sarrazin de Saint-Sornin, une vente de charité, des productions de l’Arche de la Rebellerie en Anjou, un ESAT (Etablissement et Service d’Aide  par le Travail) qui assure l’activité viticole, le travail de la vigne jusqu’à la commercialisation de vins bio du Val de Loire, de jus de raisin, de confitures. L’intégralité des recettes sera versée à l’Arche en Anjou. « En achetant ces produits vous contribuerez au développement d’une économie solidaire et vous participerez à l’intégration et à la reconnaissance des personnes handicapées qui les élaborent. » Une dégustation est prévue sur place. Vendredi 15 juin de 16 h à 19 h – le Bois Sarrazin – Saint Sornin 85540 saint-Vincent-sur-Graon vinsbio.arche-anjou.org

Béatrice de Laubier dans son havre de paix du Bois Sarrazin « toute personne a une valeur unique et sacrée et possède une égale dignité et les mêmes droits. »  

14 JUIN
Vign_1

Les terrains de boules saturninois inaugurés

Mardi après-midi, les Amis de Saint-Sornin affichaient une belle satisfaction pour l’inauguration de leur dernier équipement. À proximité de la salle des fêtes et du Café Communal, les bénévoles locaux, assistés des employés des services techniques graonnais, ont réalisé deux terrains de boules, un terrain de pétanque et un terrain de boules en bois. La commune  n’a eu que les fournitures à prendre en charge. Une vingtaine de personnes ont participé à ce premier tournoi, sous les conseils avisés de Gilbert, 84 ans un des doyens saturninois «  spécialiste des boules en bouais ! » et de Robert, l’ancien champion  parisien de pétanque. « Un jeu de boules  en bois se déroule en treize points, avec des boules en bois de 900 g. Autrefois, les boules étaient en chêne vert. Nous devions les faire tremper dans l'eau, pour qu'elles ne se fendillent pas. Cela sentait mauvais et  faisait fuit les perdants ! »

Gilbert 84 ans, « officialise le terrain de boules en bouais ! » 

11 JUIN
Vign_1_2018
La chorale de Saint-Vincent : chanter en chœur pour le cœur

 Ils sont une petite trentaine de graonnais et de saturninois à se réunir, tous les ans à pareille époque, pendant plus d’un mois de répétitions, simplement pour le plaisir, le fun et participer à la fête de la musique…  Le chœur de Saint-Vincent, dirigé par Jocelyne Gilbert, accompagné par Gégène au synthé, chante pour le cœur, l’amour de l’autre, le partage d’humanité. A son répertoire, Armstrong,  je ne suis pas noir de Nougaro,  Ballade nord irlandaise de Renaud ou Quand on a que l’Amour de Brel, et bien d’autres … A la fin de leur unique représentation, ils seront rejoints par les chanteurs d’Harmonica 85 de Champ Saint-Père, pour un chant marin ‘Partons la mer est belle’ A voir, à l’occasion des « 5  scènes de Saint-Vincent » le 13 juin prochain, à 20 h 30 à la scène N°2  à l’église de Saint-Vincent

11 JUIN
Vign_1
Les Amis de Saint-Sornin ont fait renaître leur boîte à lire…

La petite commune de Saint-Sornin a fusionné sous le régime de l’association avec Saint-Vincent sur Graon le 1er janvier 1974. Au fil du temps les Saturninois se sont confondus aux Graonnais. Seul, quelques anciens font perdurer la tradition locale au sein des Amis de Saint-Sornin : les cérémonies patriotiques, le café communal, les rencontres festives, les actions solidaires.  Gérard Jéhu est de ceux-là. Maire délégué, il a œuvré bénévolement avec Robert Testamalle pour « créer une boîte à livres et faire renaître l’envie de lire, l’envie de partager. » La maisonnette a été installée la semaine passée, à deux pas du café Communal, au pied d’un hortensia fleuri.  « Elle est un poème qui respire encore et déjà les senteurs du bois neuf et des bons mots d’auteurs. » Elle ouvre ses portes au plaisir de lire, aux rencontres, au partage des souvenirs. Chacun peut y déposer des ouvrages et/ou en choisir. La petite maison vitrée fonctionne en libre-service.Comme Guy, 80 ans, saturninois depuis 18 ans… «  C’est une très bonne idée. Comme moi, laissez-vous tenter. Ce matin j’y ai découvert Guillaume Musso. Et après ? »

9 JUIN
Vign_1
Le Restaurant Scolaire sera rénové et agrandi

Lors du dernier conseil les élus ont acté l’Avant Projet Définitif d’agrandissement et de rénovation du Restaurant Scolaire.  Jean-Gérard Justin, premier adjoint en charge des bâtiments nous explique : « 120 à 140 petits graonnais fréquentent actuellement le restaurant scolaire. Plus du double que lors de sa création ! Aujourd’hui il faut faire deux services. Un agrandissement de 59 m²  et les conditions d’usage pour tous, thermiques et phoniques sont programmés. » Le coût prévisionnel est arrêté à la somme de 318 400 € Hors Taxes. Le début des travaux est programmé fin septembre 2018 pour une mise en service à la rentrée de septembre 2019. Durant cette période les enfants seront accueillis en un seul service dans la salle Charles Delavergne.

Jean-Gérard Justin : « Les conditions d’accueil et de sécurité seront optimisées »

2 MAI
Vign_1_2018

Dimanche marchez pour Eva, marchez pour la vie, contre les maladies rares

La Fondation Groupama pour la santé agit depuis près de 20 ans contre les maladies rares. Qui était Eva,  pourquoi Eva pour la vie ? Eva, était une adorable petite fille de 7 ans, qui avait tout pour rendre fiers ses parents. Et puis un jour de Juin 2010, sa vie bascule : suite à un léger strabisme, Eva est diagnostiquée d'une tumeur du tronc cérébral. Elle décèdera, dans d’atroces conditions humaines. Quelque temps plus tard, sa maman veut « construire une maison pour héberger les gens qui n’ont pas de chance et leurs enfants ». La Fondation s’est alors mobilisée pour soutenir les malades et leur famille à travers des projets répondant aux valeurs mutualistes de: Proximité – Solidarité – Responsabilité. 600 projets, 9 millions d’Euros, 33 chercheurs accompagnés.  « C’est avec cette volonté forte que nous poursuivons notre combat avec trois missions : favoriser les diagnostics, faciliter le quotidien des patients et de leurs familles et encourager la recherche sur ces pathologies méconnues. » Dimanche 3 juin une balade solidaire est organisée à Talmont avec pour l’accueil l’aide de la Maison Familiale Rurale de Port Bourgenay et pour  l’animation la contribution de groupes locaux comme les « Talents Graonnais »  MFR Port de Bourgenay - Parcours de 4 - 8 et 13 km  8 avec ravitaillement Inscriptions et café d’accueil à partir de 8h30 Départs libres ou départ commenté possible à 9h15 Possibilité de déjeuner sur place pour 5€ (Réservation conseillée avant le 25 mai) - Animations, Jeux et magie - Renseignements & réservation Tél. : 02 51 43 52 93 sgirard@groupama-ca.fr Participation 5 € minimum/personne au profit de Vaincre les Maladies Rares - Gratuit pour les moins de 12 ans

Comme Hervé Ferré (en jaune), comme le colibri, les Talents Graonnais « feront leur part » pour lutter contre les maladies rares. 

29 MAI
Vign_1_2018

L’Inter quartiers foot se prépare

Les dirigeants, entraîneurs et joueurs de l’Association Sportive Graonnaise se félicitent de la saison 2017-2018. L’équipe 1 se maintient en D3. L’équipe 2 monte en D4. Les jeunes U6 à U12 n’en finissent pas de glaner des trophées. « Et comment ne pas clore la saison par de la convivialité, de la bonne humeur ? » Stéphane Morineau le président de l’ASG peaufine avec son équipe, le tournoi inter-quartiers, l’incontournable évènement de fin d’année footballistique graonnais. Samedi 2 juin les quartiers de Saint-Vincent, Le Bourg, la Garmitière, la Périère, Les Aires, la Thuaudière, les Touches, se retrouveront pour des joutes amicales sur le stade. Les « parisiens » de Broué seront là avec 2 équipes. Les petits des U6 aux U13 accompagneront et supporteront les grands. Rendez-vous au stade samedi 2 juin à partir de 16 h 00

C’était Dimanche, le dernier match officiel de l’année, les jeunes U6 à U12 et leurs parrains de l’équipe première.  

26 MAI
Vign_1_2018

Le foyer des jeunes poursuit son engagement

Thomas : « Les jeunes savent aussi s'investir pour leurs mamans... »

Une dizaine d'ados fréquentent le foyer des jeunes actuellement. Son bureau vient d'être renouvelé : président, Thomas Ferré, apprenti mécanicien ; secrétaire, Romane Moussion, lycéenne ; trésorière, Eva Moussion, lycéenne, accompagnés de deux adultes, Monique Giraud et Hervé Ferré. Dans leurs projets, la vente de roses à l'occasion de la fête des Mères dimanche 27 mai, le tournoi découverte du Mölkky, le loto des jeunes et un projet au cimetière, en collaboration avec la mairie.Thomas explique les raisons de cette volonté partagée par ses ami(e)s élu(e)s

« Nous devons tous et ensemble apporter notre contribution au financement de notre voyage annuel. J'invite tous les jeunes Graonnais et Saturninois à nous rejoindre. Ils seront les bienvenus. »

27 MAI
Vign_1

Le cri d’espoir de Romain : « j’aimerais tant pouvoir aider les autres. » 

Romain Pierre est handicapé par une maladie neurologique de naissance. Hier Francilien, ce Graonnais de 22 ans de Carrefour, nous explique pourquoi… Si vous passez sur la route de Moutiers à Saint-Vincent, vous avez sans doute croisé sa course quotidienne. Arrêtez-le et faites comme nous goûtez son bonheur de vivre. Votre parcours sportif : «  Goal titulaire de Diamant Futsal d’Evry, notre équipe a déjà remporté le mondial Futsal handisport. Je me dois de m’entraîner quotidiennement pour répondre à la confiance de mes dirigeants. La saison a été longue et un peu éreintante, mais je dois conserver la forme pour la prochaine saison. » Votre parcours de formation « Je n’ai jamais pu intégrer une scolarité normale à cause de mon épilepsie et je le regrette. Adolescent, j’ai suivi une Section d’Initiation et de Première Formation Professionnelle (SIPFP), une section des IME. Malgré cette formation, je n’ai jamais pu trouver une activité pérenne. J’aime et je sais pourtant apporter mon aide aux autres, faire du ménage, de l’entretien et aider à suivre une comptabilité familiale. » Pourquoi la Vendée, Saint-Vincent ? « Une histoire de famille, mais pas que ! Mes grands parents, mon père sont installés à Saint-Vincent et mon handicap m’oblige à vivre pas trop loin d’eux. J’aime le bocage, la Nature.  Je sais faire des choses, partager mes connaissances. Je suis prêt à tout faire pour rendre service, travailler. Et s’il le faut, j’irai m’installer à La Roche, la ville permet certainement plus facilement de trouver des solutions.» Romain Pierre 06 14 66 92 74 ou romain.pierre2716@gmail.com

Romain : « Aider les autres est un devoir d’humanité » 

24 MAI
Vign_1

Un pass’ Culture-Nature pour tous les CE2 des Ecoles de la Communauté

Animation toute particulière mardi matin sur le bord du Lac du Graon. Maxence De Rugy, le Président de la Communauté de communes Vendée Grand Littoral est venu offrir aux élèves de CE2 de l’Ecole Saint-Joseph un pass’ Culture-Nature : « Remontez le temps, explorez l’Histoire, vivez la Nature à côté de chez vous ! Ce pass’ est une véritable invitation à découvrir toutes les richesses de notre territoire ! » Il  offre aux jeunes élèves une entrée gratuite sur 4 sites historiques, Préhisto’Site, Maison Clemenceau, château de Talmont, Château des Aventuriers, et accès à 4 activités « nature », Maison du Marais à Longeville, base de canoë-paddle à St-Benoist-sur-Mer, le lac du Graon avec Manu Surf Paddle et  la forêt de Poiroux à la Folie de Finfarine. En plus de ce chéquier, le Pass’ comprend une frise chronologique qui permet de découvrir l’Histoire du territoire à travers les âges ainsi qu’une carte pour localiser les sites naturels et historiques emblématiques

Comme un signe de bonheur sur le lac : le soleil et les paddle de Manu Surf  sont venus accompagner  les jeunes CE2, Maxence de Rugy le Président de la Communauté (au centre 3ème plan) et  Julie Monneron, la directrice (à gauche 3ème plan)

16 MAI
Vign_1
Frédéric Lebrun, nouveau président d’Initiatives Graonnaises.

Loi NOTRe oblige, après 50 ans d’Histoire le Syndicat d’Initiative a laissé place en 2016 à l’association « Initiatives Graonnaises ».  Jean-Gérard Justin son premier président, premier adjoint au Maire a cédé sa place à Frédéric Lebrun : «  un bénévole dévoué, souriant et toujours disponible. » Frédéric  n’a qu’un objectif « le même bonheur, la même volonté que tous les bénévole d’initiatives graonnaises : offrir au plus grand nombre une image de Saint-Vincent, accueillante, ouverte sur les autres, une image de bien-vivre, sans oublier  de faire la fête ensemble, de vivre un tourisme à échelle humaine ! » L’engagement est déjà pris pour les activités 2018 : le tournoi de péque, les 36èmes fêtes du Lac, la soirée remerciements des bénévoles… Le tournoi de pétanque aura lieu le samedi 26 mai prochain au boulodrome municipal – inscriptions sur place  à 14 h – jets de but à 14 h 30  Frédéric Lebrun : « «  Tous les bénévoles seront les bienvenus pour entrer dans notrefamille graonnaise »

14 MAI
Vign_1

 

 

 

 

  


 

 

 

 

 

 

Cap Multisports, sarbacane et cardiogoal au programme 

L’an passé, la commune avait innové en créant les journées cap multisports pour les 8-12 ans. Opération renouvelée ce printemps avec bonheur. Victor, Tristan, Axel, Jules et Maïa sont venus « apprendre en s’amusant à faire du sport, d’autres sports comme on aime» encadrés  par Amadou Séméga, responsable d’Alter Sports,  un professionnel de l’animation, pour  : « leur faire vivre  une autre idée du sport ! » Promis ! Cet été, les jeunes graonnais, pérois, moutiérrois, avaugourdais, nieulais ou vacanciers pourront s’initier à toutes ces nouvelles pratiques .  Renseignements contact@altersport.fr  06 43 07 80 37 Prêt pour le Cardiogoal un sport-co qui se joue à la main. Le jeu consiste à faire passer l’objet (ballon ou frisbee) à travers un des trois cercles. 

14 MAI
Vign_1_2018

 

 

 

 

 

 

  

 

 


La rando gourmande de la MAM,  Am, Stram, Gram fait recette…

Samedi soir c’était la 5ème  édition de la randonnée gourmande semi-nocturne, organisée par les Amis d’Am-Stram-G ram, la MAM de Saint-Vincent. Les assistantes maternelles ne cachaient pas leur satisfaction : « On a fait le plein. Plus de cent randonneurs malgré le temps ! » Comme beaucoup d’autres familles, ces amis boissiérois ont « pris goût à déguster les amuse-bouche à chaque ravitaillement et la paella à l’arrivée. Que du maison ! Que du bon ! »  

7 MAI
Vign_1
Benji, apiculteur amateur et cueilleur d'essaims

Commercial de métier, Benjamin est le plus discret et le plus connu des chanteurs, musiciens, marathoniens amateurs graonnais. Ce picard d’origine s’est installé là avec toute sa petite famille, d’abord au cœur du Bourg, aujourd’hui au près du lac du Graon à la Thuaudière : «  là où la Nature est encore vivante sauvage et respire encore de ses fleurs et de ses abeilles »   Il y a deux ans ses amis lui ont offert pour ses 40 ans « le plus beau des cadeaux », un premier équipement d’apiculteur. Une formation spécifique, une habilitation à exercer,  2 ruches, puis 5, son rucher s’agrandit. « Bientôt une dizaine, grâce aux essaims que l’on me donne. » Le soleil de mai va être propice à l’envol des jeunes reines et à l’éclosion des essaims. Alors appelez Benji : il viendra  récupérer l’essaim qui attise votre peur des piqûres et vous offrira, quelque temps plus tard, « en récompense de votre alerte, le pot de miel  aux saveurs et aux senteurs de chez vous. »  Benjamin 06 87 22 48 97

 

Pour Benji « rien de plus naturel que les rayons d'alvéoles grouillant d'abeilles et gorgées de miel. »

2 MAI
Vign_1

Rencontre au château de la Bijoire avec Bruno d’Arcimoles, délégué VMF du Lot

Bruno d’Arcimoles délégué départemental des Vieilles Maisons Françaises du Lot, est venu à Saint-Vincent-sur-Graon, préparer la rencontre de fin mai des délégations du Lot et de Vendée. Françaises vendéennes dans des conditions exceptionnelles, tout confort HQE, repas bio et confectionnés sur place avec des produits locaux et de saisons, à des prix sans comparaison. Et puis le seul Château de type flamand de Vendée s’inscrit bien dans le val du Fossé Chalon, la seule rivière de Vendée à respecter les normes environnementales. »   L’Association des Vieilles Maisons agit en faveur du patrimoine Qui êtes-vous ?  « Nous sommes près de 10 000 bénévoles en France à considérer le patrimoine comme un élément fédérateur du cadre de vie des Français, un facteur d’identité et de fierté, un vecteur de cohésion sociale mais aussi un secteur économique qui génère quelque 500 000 emplois. » Pourquoi la Vendée ? «  Un département très actif et très riche en patrimoine.. Gwénaël Tanguy, le délégué 85, partage et propose tous ces lieux qui méritent d’être conservés et mis en valeur dans un environnement de qualité. La protection des paysages, la protection de la Nature est un facteur déterminant de notre action. »  Pourquoi, le Château de la Bijoire ? «  Nous serons 30 à vivre 5 jours la vie au Château, à la découverte des trésors architecturaux, des saveurs et des senteurs

Bruno d'Arcimoles : «  le  Château de la Bijoire, comme notre patrimoine, est une chance et une richesse pour notre pays. »

5 JUILLET
Vign_2
Le souvenir des eaux du Graon fait revivre le moulin de la Gaudinière

Ginette Orizet, est née à La Gaudinière de Saint-Vincent-sur-Graon, le 31 octobre 1927. Elle est de la 5ème génération des meuniers qui ont forgé l’Histoire de ce lieu-dit.

La Révolution : « Jacques, mon arrière-arrière-arrière-grand-père construit son moulin, à côté de celui de son frère et du Château, à deux pas du moulin du Paillat, le plus vieux du Graon, qui vient d’être détruit pendant ces terribles années. L’Histoire des meuniers va désormais se confondre pendant près de deux siècles avec l’Histoire des Orizet. »

Les Orizet   De père en fils, Jacques, Pierre-Louis, Benjamin, Maximilien dit Milien vont faire vivre le village. « Le moulin c'était une histoire de famille. » Les agriculteurs graonnais et pérois apportaient leur grain, la roue à aubes versait ses eaux pour faire tourner les meules qui écrasaient le froment. « Pépé, Papa faisaient la farine, le son et le menu-son... C'était un enchantement d’entendre le cliquetis de la machinerie ! »

Les moulins du Graon : Elles ont fait tourner les roues de neuf moulins. Tous ont disparu. Seul celui du Paillat témoigne encore de ce passé. Reconstruit en 1850, il s’est arrêté en 1936 après l’accident mortel de son dernier meunier. Celui du Choselier a disparu en 1972 après l’édification du barrage qui a englouti la vallée, de ses quelque 3 600 000 m3 d'eau. « Le nôtre a fini sa carrière en mars 1955. Milien, mon papa avait repris son métier après quatre ans de captivité en Prusse Orientale. Mais il n’y avait plus que du grain à moudre pour les animaux !»

Les eaux du Graon. « Il y en avait peu l’été, ce qui explique la présence proche d’un moulin à vent à côté de chaque moulin à eau. Mais l’hiver il y en avait beaucoup, parfois trop, et le Graon rugissait comme un torrent, à en inonder les chaussées ! Et la pêche aux anguilles ! Quel bonheur aux portes de la chaussée !

La fin d’une Histoire ?  « Aujourd’hui tout a disparu. Une partie du moulin, s’est transformée en maison. De l’autre partie, seuls quelques pans de murs en ruines résistent encore au temps. Les eaux du Graon ne rugissent plus, les anguilles ne remontent plus le cours de la rivière.    »

 

Ginette (au centre) conte à ses voisins l’Histoire de son Moulin

Le vieux moulin avant la guerre

Les portes du Moulin

Les eaux du Graon rugissaient 

28 DECEMBRE
Vign_1

Le tournoi de Futsal de Noël séduit les jeunes footballeurs!

Pour rompre la trêve hivernale, l’Association Sportive Graonnaise organisait vendredi soir  un tournoi de foot en salle : 12 équipes des plus jeunes aux plus aguerris qui à l’image de leur président Stéphane Morineau « ont échangé et partagé leur plaisir d’être ensemble. »

24 DECEMBRE
Vign_EOLIENNE
Transition énergétique : le préfet de la Vendée intervient

C’était en 2014.  En accord avec les Communes de Saint-Vincent-sur-Graon et Saint-Cyr en Talmondais, la Société Théolia s’était vu accorder le projet d’implantation.d’éoliennes aux Terres  Noires, Gâte-Bourse, Rochette, Barberousse ou autres Chouépières ! Depuis rien ! Le 27 mai dernier, Vendée Énergie a déposé des demandes d’autorisations pour l’implantation d’un parc éolien de nouvelle génération sur les communes de Saint-Cyr-en-Talmondais et de Saint-Vincent-sur-Graon. Ce projet porte sur l’implantation de 10 éoliennes de fabrication française dont la hauteur en bout de mât ne dépassera pas les 50 mètres. Par communiqué en date du 20 décembre, le Préfet de Vendée fait savoir qu’il recourt au droit de dérogation pour autoriser la construction d’un parc éolien de nouvelle génération. Afin de permettre la réalisation de ce parc, il a décidé de s’appuyer sur le pouvoir expérimental de dérogation que lui confère le décret du Premier ministre du 29 décembre 2017. Cette décision exceptionnelle a pour effet de réduire le délai d’instruction de ce projet pour lui permettre de participer au prochain appel d’offre de la Commission de Régulation de l’Energie (CRE). « Ce projet porté par les acteurs locaux s’inscrit pleinement dans les objectifs de transition énergétique pour la croissance verte et constitue une véritable opportunité pour l’emploi et les territoires. » C’était en mars 2014, lors des études d’impact 

18 DECEMBRE
Vign_9
Un cru 2018 excellent pour les Graonnais ont leur show

Pour les deux dernières représentations de leur show 2018  le théâtre de la Marzelle a fait le plein. Que du bonheur pour cette petite troupe d’amis. Rendez-vous en 2019, mais comme le dit Sylvie Lecerf la présidente «  quelque chose me dit, que les Ben’J, Manu, Maxime ou autre Guigui se retrouveront bien avant sur d’autres scènes ! »  

12 DECEMBRE
Vign_DSC09838
A 12 ans déjà, Arthur se fait un nom dans la parodie

Élève de 5ème, ce jeune graonnais de 12 ans, Arthur Gabiron « aime la scène, le théâtre, le spectacle, la chanson… » Il participe depuis plusieurs années aux activités des jeunes amis du théâtre, mais cette année il a « décidé de franchir  un cap, et de rejoindre en chanson les graonnais font leur show. » Aidé par son grand frère Thomas à l’orchestration, il s’est lancé après quelques mois de recherche, dans une « caricature du Top 50 des années 80 ! Le chalet de sa voix, tout, tout sur le Gégé, Allez Sandrine, allez Sandra ! » Des parodies pleines de sens et de souvenirs. Vous pourrez le retrouver dans le spectacle des graonnais les 15 et 16 décembre prochains au théâtre de la Marzelle. Gratuit sur réservation au 07 77 92 48 51 Arthur vous dira tout, tout sur le Gégé !

13 DECEMBRE
Vign_DSC09992

Marais et Gâtines, en concert de Noël de grande qualité au profit du Téléthon

La chorale Saint-Cyrienne Marais avait choisi l’église de Saint-Vincent pour son traditionnel concert de Noël au profit du téléthon : Au programme, 19 chants de Franz Schubert à Jean-Philippe Rameau, de Franz au Noêl des enfants du monde, , de l’Ave Maria à Douce Nuit magistralement interprétés par les choristes dirigés par Joseph Cantet, chef de chœur, accompagnés par Gilbert Garguil au violon et Eugène Bonnamy à l’orgue.

11 DECEMBRE
Vign_DSC09969
Enchanteresse veillée de Noël animée et joyeuse

Comme ici les petits bonnets rouges de la maternelle, les 130 petits écoliers de l’école Saint-Joseph ont invité le public graonnais à partager leur veillée de Noël : chants, vente de bricolage, stand photos, gâteaux, vin chaud et grillades de mogettes, sans oublier le concours de couronnes confectionnées de leurs mains....

8 DECEMBRE
Vign_22
Veillée de Noël des élèves de Saint-Joseph 

Samedi 8 décembre, à partir de 19 h, les petits écoliers graonnais invitent le public à partager leur veillée de Noël à l'école Saint-Joseph. Retraite aux flambeaux, chants, vente de bricolage de Noël, stand photos, gâteaux, bar, vin chaud et grillades de mogettes, sans oublier la fête de la lumière, à 18 h, à l'église.

6 DECEMBRE
Vign_1

La chorale Marais et Gâtines en concert de Noël dimanche

Cette année c’est la chorale voisine de Saint-Cyr en Talmondais, Marais et Gâtines dirigée par Joseph Cantet qui a été choisie pour le concert de Noël. Au programme des choristes accompagnés par Gilbert Garguil au violon et Eugène Bonnamy à l’orgue, 19 chants de Franz au Noêl des enfants du monde, de Franz Schubert à Jean-Philippe Rameau, de l’Ave Maria à Douce Nuit. En première partie des oeuvres classiques et/ou anciennes. En seconde partie du concert des reprises de chants de Noël souvent plus connus.  Le concert est organisé au profit du Téléthon - Dimanche 9 décembre – 15 h – église de Saint-Vincent-Sur-Graon - Participation libre 

10 AOUT
Vign_DSC07760
Le café communal de Saint-Sornin fait le plein de gens heureux


C’est la tradition saturninoise : le seul service public pérenne de cette ancienne commune rattachée depuis 1970 à Saint-Vincent-Sur-Graon.  Et il y a foule tous les dimanches matins de 11 h à 14 h, des graonnais, des givrais, des Saint-Cyriens, des Pérois,  des touristes comme Michael, du 9.3. qui « pour rien au monde ne louperait ce rendez-vous de la convivialité, du partage et du bien-vivre ensemble. » Café communal oblige, c’est le conseil municipal de Saint-Vincent qui fixe les tarifs des consommations, « avec modération ! »

Hier, c’était comme toujours le rendez-vous des beloteux et des amis de Saint-Sornin. 

3 DECEMBRE
Vign_DSC09800

Les premières illuminations de Noël sont graonnaises

Le coup d’envoi des illuminations a été donné  lundi dernier à Saint-Vincent.. Elles vont durer, jusqu’au 6 janvier inclus. Façades des bâtiments publics et de l’église et les rues du centre bourg seront illuminées tous les soirs, de 17 h à 23 h et de 7 h 00 à 8 h 30, puis de 17 h à 22 h. Que des ampoules LED basse consommation pour les 40 structures appartenant à la Commune ! A noter que l’ensemble des installations est assuré par les employés municipaux…

26 NOVEMBRE
Vign_DSC09756

Les Jeunes du Foyer donnent l’exemple du bien-vivre ensemble.

Vendredi soir, bilan de fin d’année optimiste pour les jeunes dirigeants du Foyer. Complimentés par Hervé Ferré leur référent adulte : « les résultats de votre action sont encourageants. Ils sont signe de votre dynamisme et de votre envie de faire ensemble. » . Après avoir confirmé leur bureau, les jeunes à l’image de Louis Jullien,  leur nouveau président ont promis « de poursuivre, en apportant leur concours à toutes les actions d’animation engagées par les associations graonnaises, comme le prochain Téléthon. » Composition du bureau des mineurs Président Louis Jullien – Vice-présidente : Mathis Mainguet – Secrétaire Eva Moussion – Trésorière Romane Moussion

Autour du président Louis (2ème à gauche au premier plan) les  nouveaux jeunes dirigeants du Foyer : « Partager les compétences, au service de tous… »

21 NOVEMBRE
Vign_1
Le Bol d’Air Graonnais innove pour le Téléthon…

Vendredi matin, à la salle des associations de Saint-Vincent, les membres dirigeants bénévoles du Bol d’Air Graonnais ont décidé d’innover pour le Téléthon. Dimanche 2 décembre, ils organiseront et proposeront deux parcours de randonnée-orientation en famille : 5 ou 8 km sur les rives du lac. Comme le dit Michel Delavergne, le Président : « C'est pas cher, c’est pour la bonne cause et c’est un plaisir que d’apprendre à s’orienter : savoir où je vais en sachant d’où je viens et où je suis !. En plus la bonne humeur sera au rendez-vous… »Dimanche 2 décembre – Départ 10 h de la salle Charles Delavergne –  3 € minimum, l’intégralité de la recette reversée au Téléthon…

L’équipe dirigeante du Bol d’Air Graonnais Michel Delavergne président 4ème à partir de la gauche

 

15 NOVEMBRE
Redevance assainissement et subvention à l’AGRS votées au Conseil Municipal

Tarifs redevance assainissement 2019  Leur montant avait été augmenté pour 2018 en raison des travaux. A l’unanimité, le conseil municipal décide de fixer les tarifs 2019 suivants : Part fixe : 25.00 € Part variable : 0.6650 € par m3 d’eau potable assujetti

Subvention AGRS (Association de Gestion du Restaurant Scolaire) : Le bilan 2017-2018 de l’AGRS présente un excédent de 103.60 €. Il n’y aura donc pas de 4ème versement pour cette année scolaire. Au vu du prévisionnel 2018/2019 avec un déficit de 33 266.40 €, il convient de délibérer pour les subventions 2018/2019.  Le prévisionnel 2018/2019 prévoit une augmentation notamment dans le poste personnel. Conformément à la convention conclue avec l’AGRS, la commune verse une subvention égale à 80 % du déficit prévisionnel. Le montant de la subvention pour l’année scolaire 2018/2019 pourrait donc s’élever à 26 613.12 €. Le conseil vote les versements suivants :  6653.28 € en décembre 2018  6653.28 € en février 2019  6653.28 € en avril 2019  6653.28 € en juin 2019
8 NOVEMBRE
Vign_1
Jannick Rabillé : «  agir ensemble pour préserver notre environnement. »

Vice-président de la Communauté de communes Vendee Grand Littoral en charge de l’Environnement, maire de Saint-Vincent-sur-Graon, il explique les enjeux de sa mission.

« La protection de l’environnement et de ses ressources est un enjeu prioritaire.  Que ce soit pour le Plan Climat Air-Energie Territorial (PCAET Vendée Grand Littoral est l'une des premières collectivités de Vendée à s'engager dans un Plan Climat Air-Energie Territorial (PCAET) ou la Gestion des Milieux Aquatiques et Prévention des Inondations (GEMAPI) nous devons agir, en étroite concertation et en cohérence avec tous les acteurs du territoire. » La Communauté de communes va bâtir un Plan d'actions pour 6 ans visant à préserver notre climat et la qualité de notre air. La Vendée profite d’un climat océanique tempéré. Toutefois, la température augmente de +0,3°C par décennie depuis les années 60 en région. Les projections confirment cette tendance (+2 à +5°C d’ici à 2100) et prévoient baisse des précipitations et généralisation de l’état de sécheresse. «  Le manque d’eau à la naissance du Lac du Graon, nous le prouve. En élaborant ensemble leur Plan Climat, les acteurs et les habitants du territoire se projettent pour se préparer et s’adapter aux changements climatiques. » La compétence GEMAPI obligatoire a été créée et transférée aux intercommunalités dans le cadre des récentes lois de réforme territoriale. Elle regroupe les champs d’intervention suivants : L’aménagement de bassins hydrographiques - L’entretien et aménagement des cours d’eau, canaux, lacs ou plans d’eau, y compris leurs accès - La défense contre les inondations et contre la mer - La protection et restauration des sites, des écosystèmes aquatiques, des zones humides et des formations boisées riveraines. « Afin de répondre aux enjeux de la gestion et de la qualité de l’eau, la communauté travaille en lien étroit avec le Syndicat Mixte Auzance, Vertonne et le Syndicat Mixte Marais Poitevin Bassin du Lay. On voit ici à ce point qui unit 4 Commune, 2 communautés de communes, combien il est urgent et indispensable d’associer l’ensemble des acteurs, riverains, industriels, agriculteurs, usagers aux travaux du Schéma d’Aménagement et de Gestion des Eaux (SAGE), pour construire un Contrat Territorial Milieux Aquatiques (CTMA), et un Contrat Régional de Bassin Versant (CRBV) pour fixer les objectifs d’utilisation, de mise en valeur, de protection quantitative et qualitative de la ressource en eau et définir un programme pluriannuel d’actions, volontaire et concerté. »

Jannick Rabillé : à ses pieds un mince filet d’eau source à la naissance du lac du Graon, point de rencontre de quatre commune Rives-de-l’Yon, la Boissière des Landes, le Champ Saint-Père, Saint-Vincent-sur-Graon 

10 OCTOBRE
Le Plan Local d’Urbanisme sera révisé

Le Conseil s’est réuni lundi dernier. PLU : afin d’inscrire le PLU de la Commune en cohérence avec notamment le SRADTT (Schéma Régional d’Aménagement et de Développement Durable du territoire), le SCOT (Schéma de Cohérence Territorial), la GEMAPI  (GEstion des Milieux Aquatiques et la Prévention des Inondations) et la Loi ALUR ( Accés au Logement et un Urbanisme Rénové), il valide le principe du lancement de la révision générale du PLU. Acquisition véhicule : Suite à plusieurs pannes du camion benne, la commune fait l’acquisition d’un nouveau véhicule pour 9 166,66 € HT.  Îlot du Lac : dans le cadre des travaux de rénovation du Centre Bourg, le Conseil approuve le périmètre d’Utilité Publique relatif au projet de réalisation d’un quartier à dominante habitat sur le secteur de l’Îlot du Lac. Contrat Vendée Territoire : les élus valident le plan de financement de la voirie et décident de solliciter une subvention au titre du Contrat Vendée Territoire. Ecole de Musique du Champ Saint-Père. Considérant les difficultés financières de l’École de Musique, le Conseil décide de lui attribuer une subvention exceptionnelle de 1 000 €. 

6 NOVEMBRE
Vign_45472382_2391847950831391_4320434923056922624_n_Copie

Lisa Menanteau, championne de Vendée junior de cyclo-cross 

La saison démarre bien pour les P'tites ELLES de la Roche Vendée Cyclisme. Avec dimanche dernier, 2 titres de championnes départementales en cyclo-cross sur le circuit du Château d'Olonne. Lisa Menanteau la graonnaise en Junior à gauche sur la photo et  Noémie Bonnin, son amie de club !!!

5 NOVEMBRE
Vign_0
Les petits graonnais ont fêté Halloween au cinéma…

Mercredi après-midi effervescence inhabituelle salle de la Marzelle. Une bonne cinquantaine de jeunes ont bravé leur peur des sorcières et des vampires pour se rendre au cinéma ! Au programme « déguisement, Spark le film animé et le goûter spécial bonbons ou un sort ! » Comme Stacy, Théotime, Maëlys, Zak, Marlon, et Antonin, ils se sont tous transformés en citrouille, squelettes, princesses, chauve-souris ou  fées ! «  Que du bonheur ! On n’a même pas eu peur ! »

3 NOVEMBRE
Vign_DSC09162
Les passerelles pour mieux randonner

Les randonneurs du Bol d’Air apprécient à leur juste valeur les passerelles implantées entre le vieux Chauveteau et le Champ Hydreau par le département sur les chemins du tour du Lac. « Une initiative heureuse, qui permet la continuité de tous les circuits. » pour Catherine, la boissiéroise  Pour en savoir plus sur les randos du tour du lac  daniel.legoueve@orange.fr - http://graonnais.jimbo.com/

30 OCTOBRE
Vign_DSC09370

A Saint-Sornin, la Toussaint, nous rappelle à l’Histoire…

A Saint-Sornin, le cimetière est à la Toussaint l'occasion, pour beaucoup de revenir au pays de ses ancêtres, d’honorer ses morts, de se souvenir du passé, de la mémoire de ses aïeux, mais c'est aussi un moment privilégié pour faire revivre l’Histoire au hasard de ses rencontres… Encore aujourd’hui, les catafalques de pierre sculptés, gravés, usés par le temps nous dévoilent l’histoire, des de Laubier, Merveilleux du Vignaux, de Saint-Rémy, de Larocque-Latour… Comme celui-ci où repose Pierre Emile Merveilleux du Vignaux, premier président de la Cour d’Appel de Poitiers, Secrétaire général du Minsitère de la Justice, , Conseiller d’Etat, chevalier de la Légion d’Honneur, membre du Comité de l’œuvre du vœu national, né à Poitiers le 29 août 1825, décédé le 20 janvier 1901 à Saint-Sornin, père de l’amiral Jean-Marie Benjamin Merveilleux du Vigneaux créateur du secours en Mer, et grand-père du contre-amiral Gabriel-Marie Jean Merveilleux du Vignaux. 

30 OCTOBRE
Vign_1

Charles Delavergne, dépositaire de la flamme du souvenir 

Charles Delavergne, 18 ans, ranimera la flamme du souvenir le 10 Novembre, à Saint-Vincent-sur-Graon et le 11novembre à Saint-Vincent-sur-Jard.. Accompagné de son grand-père, Rémy, délégué par le maire et les présidents des anciens combattants graonnais et saturninois, Charles a reçu la Flamme du souvenir, samedi, au Vendéspace devant plus de 3 000 personnes. Gérard jéhu, maire délégué de Saint-Sornin tient à féliciter l’abnégation et la volonté de ce jeune garçon. Comme son arrière grand-père Charles comme lui et maire de la Commune de 1959 à 1989, initiateur de la fusion Saint-Vincent-Saint-Sornin, comme son grand oncle Gustave Grelier, mort pour la France au combat pendant la grande guerre, il œuvre au quotidien pour servir les valeurs de la République». Charles avec son grand-Père Rémy 

22 OCTOBRE
Vign_DSC09260

Grand succès de la rando pédestre et équestre des Bords du Graon

Record battu : plus de 200 randonneurs, marcheurs, cavaliers, meneurs et équipages, ont participé ce dimanche au rallye équestre et pédestre de l’Association Sports et Loisirs Equestres des Bords du Graon. Marie la marcheuse et Sylvain le cavalier gentilhomme, étaient enchantées : « une chevauchée magique sur les chemins des rives du lac, passage du gué de Boutet ou de l’Aubonnière, le barrage,… ! Et pour terminer le pot-au-feu ! Un régal ! Que du bonheur !» Ici, à la Garneraye les chemins pédestres et équestres se rencontrent…

21 OCTOBRE
Vign_0
Ciné-Graon vous invite à fêter Halloween !

C’est devenu une tradition graonnaise. Le Comité des fêtes invite tous les jeunes et moins jeunes à préparer leurs costumes, à se déguiser et à venir fêter Halloween mercredi 31 octobre prochain à la salle de la Marzelle :  «  C’est gratuit et en plus vous serez tous récompensés par un goûter et par le film Spark ! » Laure Guionnet, la présidente sait déjà « compter, sur Mayana, la princesse Allan, le squelette, Léo le vampire et Lilou la citrouille ! » Ciné Graon poursuit sa route vendredi 26 octobre  20 h 30 – le dragon des mers « la dernière légende réalisée par Jay Russell avec Emily Watson, Alex Etel.  En Écosse, loin de la Seconde Guerre ! »  - mercredi 31 octobre - 15 h 30 – Spark « Un singe dans l'espace, non mais allô quoi ? » Gratuit – Salle de la Marzelle.

Comme en 2017, les petits graonnais fêteront Halloween au cinéma…

20 OCTOBRE
Vign_DSC09157
Les rives du lac du Graon préservées et protégées

Depuis près d’un mois, tout autour du lac du Graon, pour la sécurité, et pour la protection de l’environnement le Département a installé des barrières «  interdit aux véhicules à moteurs, aux deux roues aux chevaux » et des panneaux signalétiques : «  Espace naturel sensible. Pour une Nature préservée –emportez vos déchets »

Quentin et Eythan, les deux jeunes amis graonnais respectent les consignes…

18 OCTOBRE
Vign_DSC09181
Les routes départementales se sécurisent et s’embellissent…

De Moque Souris au bas de Sainte-Croix, toute la semaine l’accès au carrefour des chemins départementaux N° 85 et N°73 se fait par une circulation alternée. 300 m de bords de routes se refont une beauté. Pour renforcer la sécurité, le Conseil Départemental procède à l’installation de glissières de sécurité bois…

16 OCTOBRE

vign1_GAETAN

vign1_GWENAEL
13 OCTOBRE
Vign_2

La Rando Équestre ou Pédestre autour du Lac se prépare…

Randonneurs, marcheurs, cavaliers, montures, meneurs et équipiers sont invités dimanche 21 octobre à Saint-Vincent pour une balade autour du lac. 10 ou 13 km à pied, 25 km à cheval, monté ou attelé. Organisé par Sports Loisirs Equestres des bords du Graon ces randos offriront, comme de coutumes, aux participants un spectacle des plus beaux.  Xavier Besson, le Président, Dominique Briaud, le traceur ont tout prévu : « Les plus belles images de Saint-Vincent, du Graon… La Paynière, la Viverie, Moreau, Malcôte, le Pin, Tournebride, La Guitardière, le Guy Bertin, Montorgueil, la Bernardière,  la Renardière, La Garneraie !» Deux Ravitaillements sur chaque circuit – Pot au Feu ouvert à tous dès 13 h 00  11 € – Inscriptions sur place de 8 h 30 à 11 h – Marcheurs : 5 €, gratuit pour les moins de 10 ans – Cavaliers et attelages : 8 € - Contacts et renseignements : 06 10 30 61 82 A pied ou à cheval, seul ou en famille, la rando c’est super !

11 OCTOBRE
Vign_00

Découvrez le Qi Gong avec Nathalie Kreuther

Dans le cadre de son association, « Un temps Pour Soi », affiliée à la Fédération Sports pour Tous, Nathalie Kreuther, la professeure graonnaise diplômée vous propose de vous faire découvrit le Qi Gong dans le pays Vendée Grand Littoral : « Pour les jeunes et moins jeunes, une gymnastique douce et lente issue de la Médecine Traditionnelle Chinoise, qui, pratiquée régulièrement et quotidiennement, permet de retrouver l’équilibre spirituel, psychique et physique. »  Du chinois « qi » qui signifie « énergie » et « gong » qui veut dire « le travail », le Qi Gong est le travail de l’énergie via le corps. Saint-Vincent-Sur-Graon le lundi de 10 h à 11 h 30 et le mercredi de 18 h 30 à 20 h  - Talmont Saint-hilaire le mardi de 10 h à 11 h 30 – Longeville-sur-Mer le mercredi de 11 h à 12 h 30  et le jeudi de 19 h à 20 h 30. Pour toute information  untempspoursoi85@gmail.com 06 89 98 75 82 Le Qi Gong : Avec Nathalie en rouge,  ensemble, apprenons à mieux gérer notre stress ! 

5 OCTOBRE
Vign_1

Les amis de l’école lance une opération « Recyclez vos papiers » 

Afin de sensibiliser les enfants de l’école Saint-Joseph au tri des déchets et de financer les sorties scolaires tous les habitants de Saint Vincent sur Graon, sont invités à déposer tous vos papiers, revues, journaux et publicités. Une benne sera disponible du 2 au 7 octobre sur le parking du restaurant scolaire. Germaine, Josiane comme beaucoup de grands-parents répondent à l’appel des parents et des amis de l’école…

2 OCTOBRE
Vign_0

Une cinquantaine de Graonnaises à la Joséphine

«Toujours plus nombreuses, toujours plus solidaires et à l’année prochaine» Laure Guionnet, la présidente du Comité des Fêtes se félicitait de cette participation citoyenne facilitée par la mise à disposition du car par la Municipalité.

3 OCTOBRE
Vign_33
Veuillez taper votre texte ici

<

 

Clemenceau à la Marzelle: un spectacle fort en émotions à revoir sans modération

Dimanche la salle de la Marzelle a chanté les louanges et le sacrifice des poilus. Le « Cabaret des gueules cassées », un spectacle gratuit, proposé par la Communauté de communes Vendée Grand Littoral dans le cadre de l’Année Clemenceau, a plongé et ravi son public averti de spect’acteurs, au cœur de la Grande Guerre. Quatre survivants prenaient la parole et faisaient entendre la voix de leurs compagnons disparus. Un spectacle salué par Jean-Gérard Justin, Adjoint au Maire : « magistralement joué par la troupe des Trois Petit Points et Compagnie, les mots, les chants et la musique vous bercent d’émotion, d’Histoire et de mémoire. » A revoir le 5 octobre à Saint-Benoist-sur-Mer, le 6 octobre à La Boissière-des-Landes et le 7 octobre à Talmont Saint-Hilaire…

Jean-Yves, Pascale, Jean-Charles et Magali : quelle vérité, quelle émotion ! 

24 SEPTEMBRE
Vign_0
Les Talents Graonnais à la rencontre d’artistes internationaux…

Dans le cadre de la préparation de leurs spectacles de fin d’année « les graonnais font leur show ! », Guigui, Maximus, Vévé, Thomas ont partagé, samedi après-midi,  leur bonheur d’apprendre et de vivre la magie et le jonglage avec, Martin Mathias et Tatjana deux pro allemands : tours de cartes, illusions, rêve, massettes, balles… « Quel est leur truc ? Quelle dextérité ! »  Hervé, l’un des responsables de l’équipe n’en  revenait pas : «  une belle leçon et à nous d’en faire autant ! »

Martin, Vévé, Maximus, Guigui, Thomas, Tatjana, la magie et la jonglerie transcendent la frontière des langues…

22 SEPTEMBRE
Vign_1
Le lac se vide, le Graon et le Fossé Chalon réapparaissent…

Très vite, trop vite le lac du Graon se vide… Se videra-t-il complètement ? Les sources qui se tarissent, un mois d’août et de septembre sans pluie, des vacanciers nombreux encore sur le littoral, expliquent le niveau très bas de ses eaux… Un bonheur pour les anciens… Une joie pour les enfants… Une énigme pour Martin Mathias, le magicien allemand qui passe depuis tant d’années des vacances graonnaises de fin d’été et qui «  n’a jamais vu le fond de la vallée du Fossé Chalon d’aussi près…» …

18 SEPTEMBRE
Vign_00
Le complexe nautique d’Ateepeek ouvert au public

Une cinquantaine de personnes vendredi soir au camping ont marqué leur intérêt pour participer dès le printemps prochain à des cours d’aquagym, d’apprentissage de la natation et à des séances de piscine détente-loisirs. Philippe Bouyer, le gérant marquait sa satisfaction : « Le public local marque son attachement aux activités sportives et culturelles de proximité. Sécurité, confort, efficience sont les maîtres-mots des activités proposées. » D’autres ateliers devraient voir le jour en 2019 : sauna, spa,  relaxation… Les cours seront assurés par des personnes diplômées et agréées, comme Alice Bocquier, la graonnaise du Champ Hydreau, Brevet d’Etat activités aquatiques et natation.   Pour toute information ou inscription contact@ateepeek.fr  02 51 47 95 83  Homme ou femme, jeune ou aîné, le concept a séduit

14 SEPTEMBRE
Vign_0
Les chasseurs de la Saint-Hubert soucieux de la Nature

Les responsables de la Saint-Hubert, la Société de Chasse de Saint-Vincent se  sont réunis dimanche matin en assemblée Générale afin de définir les orientations de la saison. A l’unisson de leur président Joël Perroquin, les chasseurs graonnais s’inscrivent dans une « démarche de gestion raisonnée de la faune cynégétique locale, porter une attention particulière sur la sécurité, le civisme des sociétaires, le respect de la Nature, former les jeunes chasseurs à ces valeurs. » Olivier Renou, jeune chasseur a été accueilli avec un nouveau permis à 0 €. Jérôme Buton, Pierre Ravard, Jean-Luc Gibouleau ont été élus ou réélus au Conseil d’Administration. Jérémy Perroquin a été élu comme secrétaire-trésorier en remplacement de Jean-Paul Cantet unanimement salué «  pour son investissement durant de longues années au sein de la Saint-Hubert. »

Joël Perroquin, le président (1er plan à droite), Jérémy Perroquin, deuxième plan à droite, secrétaire-trésorier en lieu et place de Jean-Paul Cantet, à ses côtés… 

13 SEPTEMBRE
Vign_1

Les Graonnaises se préparent pour la Joséphine

La course et la marche de la Joséphine, est prévue  dimanche 30 septembre, à La Roche-sur-Yon. Pour préparer cet évènement, la municipalité de Saint-Vincent-sur-Graon met à disposition son car «  afin d’encourager les graonnaises à participer, et à se préparer à l’épreuve. » Laure Guionnet, la présidente du Comité des Fêtes en charge de l’organisation « espère le même engouement que l’an passé. Elle s’y prépare : «  c’est un plaisir que de s’entraîner. C’est un bonheur que de courir la Joséphine, un acte citoyen, solidaire… Ils restent encore quelques places» Inscriptions auprès de Laure 06 18 08 79 35 C’était en 2017, l’équipe des Graonnaises 

5 SEPTEMBRE
Vign_DSC08451
Dimitri Griveau, nouveau président des Graonnais Volants

Lundi soir à la salle des sports premiers coups de raquettes de la saison, premiers envols de volants des Graonnais Volants, l’association de badminton de Saint-Vincent. Dimitri Griveau, le tout nouveau président, encourage les adeptes de ce loisir « Rejoignez-nous. Venez nombreux, découvrir ou redécouvrir ce sport à la fois technique et physique Le badminton ça détend, ça libère l’esprit ! » Entraînements tous les lundis et jeudis de 18 h 30 à 22 h 30. Le nouveau Bureau Président Dimitri Griveau – Secrétaire Anthony Guionnet – Trésorière Manuella Frappier Le traditionnel tournoi  du club en faveur du Téléthon aura lieu le 30 novembre prochain. Inscriptions encore possibles avec certificat médical -Renseignements auprès du président Dimitri 06 89.52.85.54 ou facebook.com/Graonnais-Volants

Tous ensemble avec Dimitri Griveau (à gauche), le nouveau président

3 SEPTEMBRE
Vign_1
Du nouveau â l'école Saint-Joseph pour la rentrée

134 élèves, 5 classes et 3 nouvelles enseignantes : Amélie Godere en CM1 CM2, Juliette Guerry en CP CE1 et Stéphanie Maillet en PS MS a mi temps. Mme Sabine Brossard remplacera Louis Marie Graton sur le poste RA (Réseau d’Aides. Julie Monneron, la directrice se « félicite de la bonne ambiance de cette pré-rentrée. Le projet pédagogique, bien dans sa tête, bien dans son corps, devrait séduire les enfants. »  A noter que cette année, les enfants déjeuneront dans le foyer Charles Delavergne, le projet d'agrandissement et de rénovation du restaurant scolaire ayant commencé durant ces dernières vacances.

Une équipe pédagogique soudée 

28 AOÛT
Vign_1
Nouveau : des cours de scrapbooking avec Christine Gouraud

Depuis quatre ans déjà, Christine a retrouvé son âme d’artiste. Elle, cette femme de la terre, cette épouse d’agriculteur qui a toujours aimé peindre, décorer, illustrer sa vie de couleurs et de senteurs artistiques,  a fait de sa passion son second métier : « j’aime à partager mes savoir-faire de décoratrice, à apprendre à ciseler des dentelles de papier.» Aujourd’hui vous pouvez la retrouver chaque jeudi après-midi de 14 h à 16 h à la salle des fêtes de Saint-Vincent. Elle se déplace chez les personnes qui le lui demandent et aimerait ouvrir un cours le soir pour « celles et ceux qui travaillent la journée. Rien n’est plus beau que de transmettre et aider les autres à graver ses souvenirs. » Pour toute information et inscription 06 26 80 30 48  ou gouraudchristine@wanadoo.fr

26 AOÛT
Vign_2

Jazz au Lac 2018, un grand cru : les cœurs ont swingué

Vendredi et samedi dernier, l’esplanade du lac a résonné de mille couleurs de mille senteurs jazzy… Les organisateurs, les Guitares de Saint-Vincent ont gagné le pari de l’édition du renouveau. Toutes les deux soirées, un flot ininterrompu de curieux et d’amateurs venus apprécier, partager, vivre la musique tzigane. De la musique 100% swing !  Que de la belle musique, que des pointures du jazz au rendez-vous : Paris Combo, Dallas Baumgartner Duo, Marciac Réunion, Djilo Swing, Manu Weiss Trio, Jean Pierre Derouard Quintet, Jéronimo Maya, New Orleans Band ! Sans oublier Potzi, Bruno Casties, Mundine Garcia et Jacky rendant un hommage poignant à Titote Malha : «  Notre grand frère, l’ami de tous, le guitariste du Clairon des Chasseurs», décédé l’an passé, ou leurs impros à en faire danser de cabrioles Tempéador et Gelfo les  cheavux de Yoan et de Lolo. «  Cette musique réchauffe les âmes, vous transporte et vous transmet des choses ! «

L’hommage à Titote

24 AOÛT
Vign_2
L’incontournable Jazz au Lac repart aujourd’hui et demain !

Il était devenu en quelques années le rendez-vous incontournable des amoureux du jazz, du swing et de la musique manouche. Puis 2017, victime de son succès, une année d’interruption. Bruno Casties, explique sa renaissance. « Le succès nous obligeait à repenser l’organisation, tout en confirmant la qualité et l’exclusivité du concept. Sécurité, convivialité, Fraternité, ça swinguera au lac ! Deux jours de musique, de concerts jazz-swing dans un cadre exceptionnel » Vendredi 24 août et samedi 25 août de 18 h à 2 h : Mundine Garcia Quartet, les Guitares de Saint-Vincent, Dallas Baumgartner Duo, Marciac Réunion, Olilo, Djilo Swing, Manu Weiss Trio, Paris Combo, Jean Pierre Derouard Quintet,.. Tarif pass 2 jours 20 € - gratuit pour les moins de 14 ans – Infos et billetterie www.jazzaulac.com

Jéronimo Maya et son spectacle équestre

New Orleans Band

21 AOÛT
Vign_0
A la Court d’Aron, le mariage ensoleillé du Yoga et la Cérémonie du Thé

Beaucoup de monde pour cette première union du Yoga et de la cérémonie du Thé au Parc Floral de la Court d’Aron. Comme un présage d’un monde de Paix et de sérénité, Tiphanie Fievet et Chi-Ching Daniel-Siu avaient conjugué leur philosophie, pour le plus grand bonheur d’un public transporté par la beauté emblématique d’un lac couvert de lotus en fleur…

19 AOÛT
Vign_1

Yoga et Cérémonie du Thé, dimanche, au parc floral de la Court d'Aron

Quoi de plus emblématique que le parc floral et tropical de la Court d'Aron et son lac couvert de lotus en fleur, pour venir éveiller vos sens ? Deux activités de traditions millénaires vous seront proposées : le Yoga  pour prendre le temps de respirer et créer un lien entre le corps et l’esprit avec Tiphanie Fievet, professeure diplômée, et puis, la cérémonie du thé, où se rencontrent gestuelle, symbolique et beauté dans une symphonie de senteurs et de saveurs avec Chi Ching Daniel-Siu, professeure de danse très impliquée dans la philosophie bouddhiste. Dimanche 19 août – 10 h – Parc Floral de la Court d’Aron – Saint-Cyr en Talmondais – 35 € entrée du parc + les deux activités - Informations et réservations 06 61 41 65 96 ou jenclaude.daniel2@sfr.fr 

15 AOÛT

vign1_3

vign1_1

vign1_3
5 JUILLET

vign1_2

vign1_3

vign1_4

vign1_DSC07724
04 JUILLET
Vign_FEU

Allumer le feu au  Lac du Graon en hommage à  Johnny

Vendredi 10 août  à Saint-Vincent-sur-Graon, pour les fêtes du lac, Initiatives Graonnaises propose un spectacle pyrotechnique en hommage à Johnny Hallyday. Le feu d’artifice sera tiré  depuis les rives de Chauveteau et du cœur du lac à 22 h 30. Maxime Pacreau et son équipe d’artificiers diplômés, tous formés à  Planète artifices, l’école de Jacques Couturier se préparent à la fête  "ce sera la 36ème édition du spectacle pyrotechnique. Comme d’habitude nous attendons des milliers de spect’acteurs. J’espère qu’ils vibreront et reprendront en chœur les succès de Johnny, Que je t’aime, Gabrielle ou allumer le feu ! » Vendredi 10 août – Esplanade du lac – 14 h 30, concours de pétanque par doublettes - 18  h dégustation de galettes de blé noir - 19 h Les Noçurs Dos Umias  - 19 h 30, dîner Champêtre avec les moules et les mogettes ! 22 h 30 feu d’artifices - 23 h bal dansant, gratuit, en plein air. Allumez le feu au lac du Graon : comme d’habitude mais cette fois avec Johnny.

29 JUILLET

vign1_2

vign1_3

vign1_4
24 JUILLET
Vign_1
Le tournoi d’été de pétanque séduit…

 Animation particulière ce samedi au boulodrome communal. Une trentaine de doublettes se sont affrontées en joutes amicales pour le tournoi d’été organisé par l’Association Sportive Graonnaise. A l’image de Willie Traineau le coach graonnais « Tout le monde a gagné ce bon moment de partage. »

23 JUILLET
Vign_2
Le concert d’été du Lac séduit et ravive les souvenirs

 

Pour une première de la nouvelle formule, le concert d’été du lac a séduit. L’esplanade était pleine d’amoureux des chansons des années 60 et des belles voitures. Les Amis du Comité des Fêtes et du groupe la Citadelle ont réussi leur pari… Rendez-vous l’an prochain…

 

Triumph Satfire, 2 CV Azam, Motobécane 125, 4 CV, Chrysler le Baron que de souvenirs pour Michèle de Bretagne, Philippe le Pérois ou Robert l’Avaugourdais !

 

Des élucubrations d’Antoine à l’école est finie de Sheila, Christophe et Léa, les chanteurs de la Citadelle ont fait vibrer d’intros, le cœur des festivaliers 

24 AVRIL
L’aménagement de la Place de la Mairie et l’agrandissement du restaurant scolaire grands projets de l’année

Place de la mairie : le Maire présente l’esquisse de l’aménagement des places. Le coût estimatif pour l’éclairage avec l’installation des 3 grands mâts et récupération des candélabres existants est de 20 293.00 €. Un projet d’extension du stationnement est à l’étude concernant le terrain situé à l’arrière de la Mairie en lien avec le projet de l’éventuelle extension du cimetière. Taux d’imposition : L’augmentation des bases permettant une augmentation de 17 000 € les élus décident à l’unanimité de ne pas augmenter les taux (Taxe habitation : 20,73% - Foncier Non Bâti : 34,75 % - Foncier Bâti : 11,67 %) – Budgets 2018 : En programme d’investissements deux grands projets retenus, l’aménagement de la Place et l’extension du restaurant scolaire.  Tous les Budgets sont votés à l’unanimité - Transport Scolaire 42 874 € en fonctionnement et  46 329,92 € en investissements – Commune : 1 061 057 € en fonctionnement et 2 38 050,89 € en investissements – Gardiennage des églises : 440 € pour Mme Pailla, gardienne de l’église de Saint-Vincent – 61 € pour la Paroisse, en charge du gardiennage de l’église de Saint-Sornin   

22 JUILLET

vign1_DSC07445

vign1_DSC07446

vign1_DSC07456

vign1_DSC07443
20 JUILLET
Travaux et gestion administrative traités au Conseil Municipal

Protection Sociale Complémentaire : après avis du Comité Technique, le Conseil décide de fixer le montant de la participation de la collectivité au prorata de la quotité réellement travaillée pour les agents à temps non complet ou à temps partiel. Motion de soutien Agence de I'Eau : Le Conseil adhère à la motion pour que des solutions soient rapidement trouvées afin que la capacité d’intervention de l’Agence Loire-Bretagne soit maintenue à un niveau permettant de répondre aux enjeux du bassin. Convention tripartite pour la numérisation des documents d'urbanisme : à partir du 1er janvier 2020, le caractère exécutoire des documents d’urbanisme, sur le Géoportail de l’Urbanisme (GPU), notamment les PLU implique une organisation et un format informatique précis et harmonisé. La commune s’associe à la démarche engagée par l’association Géo Vendée et la Communauté de Communes. Réhabilitation des réseaux Eaux Usées - Programme 2018-2019 : Après analyse des offres, le conseil décide de choisir l’entreprise Valot, de Nieul le Dolent pour un montant de 133 094 € HT. Convention SYDEV: Eclairage place : le Sydev ayant accepté de réaliser et d’assurer le financement des travaux d’éclairage de la Place Flandre-Dunkerque, la commune arrête son financement à hauteur de 33 110 € (28 354 € pour la place et 3 876 € pour l’extension)

14 JUILLET
Vign_DSC07386
Nouveau : un marché de producteurs le mercredi matin.

La demande était forte et notamment en période estivale. La municipalité vient d’autoriser le GAEC Lamarche-Garichon, producteur mytilicole à l’Aiguillon-sur-Mer à s’installer les mercredis matins, de 11 h à 12 h, place de l’église pour vendre des moules prêtes à cuire et conditionnées en sacs de 1 et 2 kg. Renseignements au 06 22 88 95 70

Daniel fut le premier client de Marine Océane. A peine installée, les graonnais et les touristes ont ressenti  Vagues Marine  

12 JUILLET
Vign_DSC07377
Le foot graonnais fidèle aux bleus

Comme lors du dernier championnat d'Europe les amoureux du foot de Saint-Vincent-sur-Graon se sont retrouvés chez Mat Sport pour la demi-finale. « On a fait plus que le plein ! Une chaude ambiance mais vainqueurs ou vaincus ils se sont engagés à revenir pour leur finale ! Et on leur fera la place qu’il faut…» Mathieu Gouraud, le patron ne croyait pas si bien dire. Le siège de l’Association Sportive Graonnaise sera encore plus plein dimanche prochain… 

7 JUILLET
Vign_2_2_
4 jours Cap Multisports cet été pour les 8-12 ans

Comme l’an passé, la commune propose aux enfants de 8-12 ans  4 journées cap multisports. Amadou Séméga, responsable d’Alter Sports,  un professionnel de l’animation, proposera une initiation aux sports innovants, King ball, cardiogoal aux sports émergeants, orientation sportive, canoë ou aux sports fédérateurs, cricket, badminton… Ouvert à tous les jeunes graonnais, pérois, moutiérrois, avaugourdais, nieulais ou vacanciers…  jeudi 12 juillet et mercredis 18 juillet, 25 juillet, 29 août. Dossier d’inscription et renseignements en mairie ou contact@altersport.fr  06 43 07 80 37

Le King ball, une balle pour tous 

7 JUILLET
Vign_2
La Vendée à pied fait étape à Saint-Vincent

 Jeudi, pour la sixième étape de la Vendée à Pied  300 randonneurs venus de 26 départements se sont engagés sur les sentiers graonnais et pérois pour faire le Grand tour du Lac du Graon…  Jeux d’ombres et de lumières dans les sous-bois de Chauveteau ou de la Bernardière, reflets dans l’eau à la Grande Gîte ou à la Renardière, les participants comme les organisateurs et accompagnateurs étaient ravis.  Joël, le Manceau, se félicitait de l’ambiance et du parcours «  le spectacle vaut le détour, je reviendrai » ou Jean-Paul Boissonnot, le président de la Fédération Départementale de Randonnée Pédestre « remerciait les autorités municipales pour la mise à disposition des équipements »

Le temps des consignes dans la cour du Gymnase 22 km, 329 m de dénivelé…

Encore quelques mètres  au Vieux Chauveteau avant le premier ravitaillement.

5 JUILLET
Vign_DSC07154
Les 141 écoliers graonnais se sont envolés pour les Amériques

Des petites sections aux CM2 de l’école Saint-Joseph, ils étaient tous là dimanche après-midi sur l’esplanade du Lac pour faire s’envoler avec eux un public ravi, sous la canicule et l’allégresse de leurs danses et de leurs chants, esquimaux ou cow-boys, du tango du Sud à la Country du Nord, du New-York de Nougaro à l’Amérique de Joé Dassin.  

19 JUIN
Vign_1

La Fête de la Musique séduit encore et toujours

Quatre scènes, quatre ambiances : du monde un peu partout le centre bourg. De l’esplanade du lac à l’église, de chez Claudine au Mat’Sport., il y en avait pour tous les goûts, toutes les musiques, tous les chants comme ce Chœur Graonnais  qui « n’avaient pas le temps de voir la mer, toujours la mer »

18 JUIN
Vign_IMG_20180613_1756371

Ecoles de foot : l’entente graonnaise-péroise prépare sa coupe du monde 2030

Effervescence toute particulière mercredi dernier au stade du Champ Saint-Père. Une cinquantaine d‘enfants de 4 à 11 ans sont venus « découvrir le ballon rond ! » Willie Traineau  l’entraîneur de l’Entente de l’Association Sportive Graonnaise et l’Union Sportive du Champ Saint Père peut être satisfait : «  à l’image de Tess, Louise, Jane, Elie, Armand Lucas, les enfants se sont plus à dribbler, passer… »  Contact :  06 20 98 59 21

16 JUIN
Vign_0
La vente de charité au profit de l’Arche en Anjou a fait recette

Vendredi Béatrice de Laubier avait organisé dans son logis du Bois Sarrazin, une vente de charité de vins, jus de raisin, confitures, bio produits par l’ESAT de  l’Arche de la Rebellerie en Anjou. L’occasion pour Claude, 60 ans, travailleur  handicapé, résident depuis 30 ans assisté de Quentin, le maître de chaix, d’expliquer en donnant sa production le pourquoi et le comment de la lutte intégrée, de l’enherbement des fourrières, de la nécessité de la biodiversité, de l’aoûtement, de la vinification et de l’élevage traditionnels des môuts  !  

12 JUIN
Vign_11

389  marcheurs ont marché pour la vie

Record battu, la rando solidaire de Talmont a tenu toutes ses promesses : 3 399 euros de dons pour aider à vaincre les maladies rares. Hervé Ferré, le responsable local de la fondation Groupama ne saura assez remercier : « la Maison Familiale Rurale, les talents Graonnais et   tous ces bénévoles venus de toute la Région qui ont assuré le succès de cette édition… »  

Et si nous Roul'Yon Ensemble en Joêlette avec des Personnes à Mobilité Réduite

9 JUIN
Voirie, bâtiments, carrière du danger et gestion administrative au programme du dernier conseil

Mairie : Monsieur le Maire rappelle que les travaux de construction de la mairie ont fait l'objet d'un marché de travaux en 15 lots pour un montant total de 601 707.49 € H.T. Certaines adaptations ou modifications sont nécessaires : le Conseil Municipal valide l'ensemble des avenants à l'exception des lots 4 et 12 en attendant plus d'information sur les plus-values. SIVU – Piste Routière : la Communauté de Communes Sud Vendée Littoral ayant pris la compétence « Formation et éducation en matière de sécurité »,  le conseil valide la modification des statuts du SIVU Piste Routière. Médiation préalable : Le Conseil valide  la convention avec le CDG 85 concernant l'expérimentation du processus de médiation préalable obligatoire en matière de litiges de la fonction publique - Régies Municipales le Conseil autorise le Maire à créer un emploi saisonnier pour la période du 15 mai au 15 septembre pour les activités nautiques/tennis - Liaisons douces lotissements La Moratière, La Poitevinière et Moulin Moizeau. Afin de lancer les travaux, le Conseil Municipal sollicite une subvention de 18 025 €.  Carrière du Danger : Le Maire informe le Conseil Municipal que la SA Carrières Moreau a le projet de renouvellement et d'extension de la carrière du "Le Danger" située sur la commune. Ce projet nécessite la révision du PLU de la Commune. La demande de révision porte sur : - Une zone à classer en exploitation de carrière - Une zone à déclasser de l'exploitation de carrière - Deux zones à réserver - Une zone pour la future sortie de la carrière - Une zone pour le dévoiement de la voie communale du Vivier. Après exposé et débat, le Conseil Municipal accepte la demande de révision du PLU Carrière.- Monsieur Pierre Sylvestre, agent du Syndicat eCollectivités Vendée est désigné en tant que DPO (Délégué à la Protection des dOnnées) pour représenter la Commune. Devis voirie : sont retenus, pout les enrobés, la société Eiffage pour un montant de 41 091,60 € TTC, pour le tri couche : Saint Jean des Cosses : Les Touches, la société ATPR est retenue pour un montant de 16 807,80 € TTC, pour le  Point à temps pour 10 tonnes ,ATPR  pour un montant de 7 320 € TTC, pour le sablage du terrain de foot et le décompactage :CAVAC Espaces verts pour un montant de 2847,60 € TTC 

6 JUIN
Vign_DSC06561

10 ans de participation au tournoi  Interquartiers pour les footballeurs de Broué

Samedi,  c’était le traditionnel tournoi de foot plaisir interquartiers de Saint-Vincent. 12 équipes présentes, les Rapides, U13, Saint Jacques, U 45, Popoches, Salades Tomates Oignons, Casimir, Salles Gosses, Helmut team, Tireur de litre, les Autres, et l’union Football de Broué pour la dixième année consécutive.  William Lepeltier, le coach Eurélien « se félicite de l’accueil des gens d’ici. On est arrivé là par hasard avec nos tentes, il y a dix ans, et on nous a invités à planter nos sardines et à jouer… Depuis nous sommes fidèles au tournoi. C’est un moment incontournable de bonheur partagé… Tout l’esprit du vrai foot ! »

Premier match : les roses et noirs de Broué vont  se confronter aux blanches Popoches

28 MAI
Vign_1_2_
La population a découvert la nouvelle Mairie

Beaucoup de monde samedi dès 9 h pour découvrir la Nouvelle Mairie : habitants, résidents, usagers ont pu visiter l’ensemble des locaux et prendre contact avec les élus et agents territoriaux pour connaître les services proposés. Comme ici, un lieu souvent secret, la salle d’archives, où anciens cadastres et registres d’Etat-Civils mémorisent l’histoire Graonnaise et Saturninoise.

28 MAI
Vign_0_2018
Les mamans graonnaises honorées dans la tradition…

Saint-Vincent n’oublie jamais les mamans le jour de leur fête. 2017 a vu la naissance de 14 nouvelles petites graonnaises ou de nouveaux petits graonnais. 5 nouvelles mamans ont donné naissance à leur premier enfant. Distribution de brioches aux enfants, de fleurs aux mamans, un petit mot d’accueil et Monsieur le Maire qui fait découvrir la chanson « Maman » écrite par Patrick Richard, un poète local. Et puis ces jeunes du Foyer qui ont vendu quelque 200 roses pour s’associer à ce moment de fête.

Les mamans honorées par les enfants et les élus graonnais.

Les jeunes du foyer connaissent la signification d’offrir une rose à leur maman.

26 MAI
Vign_VENTE_ROSE

La fête des mères, une tradition graonnaise

Depuis des décennies c’est une tradition graonnaise : La municipalité invite toutes les familles de Saint-Vincent le jour de la fête des mères pour honorer toutes les mamans et en particulier celles qui ont donné naissance à un enfant au cours de l’année passée… Distribution de brioches et de confiserie à tous les enfants et plantes à gagner pour les mamans !. Quant aux jeunes du foyer ils s’associeront à laur manière à la fête par une vente de roses place Flandres-Dunkerque et sur l’Esplanade… Dimanche 27 mai à 11 h30 salle Charles Delavergne.

Comme Gilles pensez à offrir  des roses pour la fête des mères !

23 MAI
Vign_1

Atypique,  le Rasso 4 x 4 des Mogettes en dessins animés !

Cela fait déjà 8 ans que le Rasso 4x4 Grand Sud existe, et fait boule de neige avec des participants chaque année un peu plus nombreux. Faire se rencontrer des fans de raids humanitaires pour le Maroc, le Sahel, la Mauritanie ou le Botswana pour faire la fête avant le départ pour un monde en souffrance. Cette année le rassemblement se déroulait au camping Ateepeek. Philippe Bouyer le coordinateur du rassemblement était satisfait : « Des « doryphores » parisiens ou de la couronne, des chtis, des gens de la côte, du Var ou du Pays Basque, venus passer le long week-end de pentecôte avec leurs 4 x 4 aménagés, cuisine, chambre, pour trois jours de fête et de bonheur ! Chacun amène avec lui les spécialités de son pays et c’est la fête du partage !» Le rendez vous 2019, le week-end de la Pentecôte est déjà pris !

 

Cette année c’était en Vendée le Rasso 4 x 4 des Mogettes, les dessins animés en thème !

19 MAI
Vign_1_2018
La population est invitée à découvrir la nouvelle Mairie

La  Mairie a pris possession de ses nouveaux locaux en ce début d’année.  Tous les habitants, tous les résidents, tous les usagers sont invités à venir la découvrir samedi 26 mai de 9 h 00 à 12 h.  Vous pourrez visiter les locaux, vous en faire expliquer l’usage et solliciter les responsables pour vous faire accompagner dans vos démarches. Jannick Rabillé, maire « Nous sommes au service de la population. Cette  matinée est un bon moyen pour faire connaître  nos missions, les métiers de nos agents et de les valoriser. » Samedi 26 mai de 9 h à 12 h

Les conseillers installés dans la nouvelle salle du Conseil.   

8 MAI
Vign_1
Loïc Beduneau crée son entreprise au service des particuliers

Après 30 ans d’expérience dans l’entretien et l’aménagement de jardins, Loïc Beduneau, le saturninois a décidé de se mettre à son compte afin  « d’offrir ses compétences au plus grand nombre ». Tonte de pelouse, taille de haies, débroussaillage, peinture, faïence, tapisserie,  divers petits travaux, il se déplace dans un rayon de 35 km et travaille avec les chèques CESU (Chèque Emploi Service Universel), qui permettent aux particuliers employeurs de bénéficier d’un crédit d’impôts. Contact Loïc Beduneau 6, lotissement de La Rinaie Saint Sornin 85540 Saint-Vincent-sur-Graon 06 28 51 55 07

Loïc s’est équipé de tout le matériel pour satisfaire vos demandes.

26 AVRIL
Vign_DSCN0230
iCap multisports pendant les vacances pour les 8-12 ans

Comme l’an passé, la Commune organise deux journées multisports pendant les vacances de printemps. Ouvertes aux enfants de 8 à 12 ans, les jeunes graonnais, saturninois ou vacanciers pourront découvrir mercredi 2 mai et vendredi 11 mai, badminton, poull balln sarbacane et cardio goal.   : Pétéca, Kin-Ball, Ultimate, Tchoukball, Disk Golf… L’encadrement sera assuré par Amadou Séméga, responsable d’Alter Sports,  un professionnel de l’animation,  graonnais et diplômé d’Etat : « L’âge idéal d’acquisition des capacités motrices. L’objectif des journées multisports n’est pas que de sensibiliser les enfants à un sport en particulier, mais de les aider à développer leurs capacités physiques en leur donnant accès à des pratiques sportives ludiques liées à leur âge et ce, en tenant compte de leur propre savoir et savoir-faire. C’est aussi l’occasion de se confronter à différentes situations : jouer en équipe, connaître et respecter les règles du jeu, apprécier les règles de sécurité, savoir défier ou être défié, accepter la défaite, etc… Au cours de ces journées sportives, nous veillerons à  promouvoir  la citoyenneté, participer à une éducation à la santé, permettre une ouverture aux autres et au monde, favoriser la mixité sociale et de genre. »  Mercredi 02 mai, Vendredi 11 mai,  de 9 h à 17 h. déjeuner sur place…  Pour les enfants de 8 à 12 ans… 10 €/jour pour les enfants graonnais et saturninois – 15 € pour les enfants résidents hors commune  - Places limitées – Cap Multisports à Saint-Vincent : contact@altersport.fr  06 43 07 80 37 – dossiers d’inscriptions et informations en Mairie 02 51 98 90 89  mairie-stvincent.sur.graon@wanadoo.fr

10 AOUT
Vign_image_defaut_ori
Le café communal de Saint-Sornin fait le plein de gens heureux


C’est la tradition saturninoise : le seul service public pérenne de cette ancienne commune rattachée depuis 1970 à Saint-Vincent-Sur-Graon.  Et il y a foule tous les dimanches matins de 11 h à 14 h, des graonnais, des givrais, des Saint-Cyriens, des Pérois,  des touristes comme Michael, du 9.3. qui « pour rien au monde ne louperait ce rendez-vous de la convivialité, du partage et du bien-vivre ensemble. » Café communal oblige, c’est le conseil municipal de Saint-Vincent qui fixe les tarifs des consommations, « avec modération ! »

Hier, c’était comme toujours le rendez-vous des beloteux et des amis de Saint-Sornin. 

10 AOUT
Vign_DSC07759
Le café communal de Saint-Sornin fait le plein de gens heureux


C’est la tradition saturninoise : le seul service public pérenne de cette ancienne commune rattachée depuis 1970 à Saint-Vincent-Sur-Graon.  Et il y a foule tous les dimanches matins de 11 h à 14 h, des graonnais, des givrais, des Saint-Cyriens, des Pérois,  des touristes comme Michael, du 9.3. qui « pour rien au monde ne louperait ce rendez-vous de la convivialité, du partage et du bien-vivre ensemble. » Café communal oblige, c’est le conseil municipal de Saint-Vincent qui fixe les tarifs des consommations, « avec modération ! »

Hier, c’était comme toujours le rendez-vous des beloteux et des amis de Saint-Sornin. 

© 2010
Créer un site avec WebSelf