Page d'accueilPlan du siteAjouter aux FavorisImprimerEnvoyer à un ami
La Plume Boissiéroise
LE MOT QUI PLAIT
LES MOTS QUI TAISENT LES MAUX
 
Un enfant est né…

 

Un enfant est né…

Un enfant pourquoi ?

Un enfant roi ?

Combler l’absence ?

Survivance ?

Présence ?

Transmettre le flambeau ?

Portrait-robot ?

Le plus beau ?

Le flambeau de la vie ?

Les plaisirs assouvis ?

Les rêves à l’envie ?

 

Un enfant est né…

L'amour ou le hasard. ?

Le désir d’un regard ?

Le regret d’un vieillard ?

Le songe d’une cougar

 

Un enfant est né…

Conçu par égoïsme ?

Choisi en dualisme ?

Monde de libéralisme ?

Ou monde du tribalisme ?

 

Un enfant est né…

Toi Petit, tu es là

Inconscient te voilà,

Sans pensées, tralala,

Ni Jésus, ni Allah

J'espère, tu adulas....

 

Un enfant est né…

Laisse tes admirateurs

Tes parents géniteurs

Être tes bienfaiteurs

Dors petit il est l’heure

Le jour sera chaleur

Tu es nous, tu es leur

Tu es graine, fruit et fleur…

 

 10 décembre 2020©Copyright Jean-Claude et Lisette Popinot, René Dubois

 
Ballon rouge

 

« D'où viens-tu ballon rouge ?

– Je suis toi, tu es moi

Je rebondis, je bouge…

Pourquoi tout cet émoi

Quand ici tu me trouves ?

– Tu voles, tu m’éprouves…

- Regarde petite fille

La couleuvre, l’anguille

La rivière qui coule

La colombe qui roucoule

La jonquille qui se dore

La primevère d’or

– Tes yeux voient tout du ciel

Tu  m’es providentiel.

Dis-moi qui chante la Paix

Qui fleure le respect ?

– L’eau est source de vie

Elle t’aime à l’envie

Du puits dans le grand seau

De la source au ruisseau

Du fleuve à l’océan

Des larmes à ton séant…

Elle arrose les cœurs

Elle caresse les fleurs

Nous inonde de bonheurs

Et noie tous nos malheurs…

 - Il faut la protéger

D’ici en mer Égée

Faire vivre la Nature

De ramure en pâture...

-  Laisse l’oiseau voler

Le ballon s’envoler

Les filles batifoler

Les cœurs se cajoler… »

 

 7 février 2021©Copyright Jean-Claude et Lisette Popinot, René Dubois

TOUT EST LA
Vign_Tout_est_la_1_
 
 
                     PARADOXE

 

Des fleurs sur la route

Des cailloux sur le chemin

Les nuages dans le soleil

Et la vie s’écoule….

14 septembre 2018
 

LA MER

La mer a perdu ses voiles

La fleur ses pétales

La vie s'ennuie

Et moi je m'endors

 

Que le jour s'étire

Que la nuit soit courte

Que le ciel soit blond

Que tout recommence

21 septembre 2018

 
Réflexion du matin

 

Amoureux des mots,

Poète souviens-toi :

Il y avait un jardin

Il y avait une fontaine

Il y avait des fleurs sauvages

Qui prospéraient,

Que tu arrosais,

A qui tu parlais…

 

Puis vint dans ce jardin

Un lutin malin.

Dans ses mains, il tenait

Une fleur tellement belle

Plus belle que celles du jardin.

Cette plante fragile,

Tu l'as protégée .

Il lui fallait beaucoup de soins,

Beaucoup d'eau…

Tu as gagné Poète,

La fleur s'est installée,

A prospéré, s'est agrandie.

 

Les violettes se sont cachées

Pour l'admirer,

L’ont acceptée…

Elles étaient plus rustiques,

D'avoir eu moins d'égards !

Puis elles ont dépéri

La fontaine s'est tarie…

 

Alors ! La belle plante

Dans son pays est repartie…

Et, en place des fleurs,

Des pierres se sont mises à pousser...

 

Il était un beau jardin…

Poète, souviens-t-en bien !

 

Lisette et Jean-Claude

25 mars 2016

 

Oh! Combien de Covid,

Oh! Combien de Covid,

Ont touché nos David,

Nos pauvres invalides ?

Oh ! Combien de Covid

Ont touché nos avides

Nos Goliath impavides ?

Les petits sur leurs chaises

Roulaient leurs viles prothèses…

Les grands sans exégèse

Lisaient leur catéchèse !

Les petits s’indignaient

Pleuraient et trépignaient…

Ne sont que pauvres niais !

Les grands seuls communiaient

Priaient et se signaient…

Les gueux ils déniaient !

Des vaccins, des vaccins

Nous voulons être sains…

Sonnez donc le tocsin

Ils vivent de larcins…

On a vu par les masques

Vos figures fantasques…

Mais lâchez-nous les basques

Sinon on sort les casques !

Et où sont vos aiguilles

Sinon « à la Bastille ! »

Pauvres gars, pauvres filles

Vous n’êtes que broutille…

Sur ces maux le virus

Choisit l’âme vie russe

Les tenants de Pyrrhus

Jupiter, Râ, Cyrus

S’enfuient vers d’autres terres

Laissant dans la misère

Leur pouvoir délétère…

Le peuple est libéré

L’amour proliféré…

Il peut légiférer

L’Homme est considéré…

Moralité

Si tu aimes la vie,

Si tu aimes les autres

Satisfais leurs envies

Sois leur plus bel apôtre…

14 février 2021©Copyright Jean-Claude et Lisette Popinot, René Dubois

 
DEMAIN SI TOUT VA BIEN 

 

Un soleil masqué

Peine à nous réveiller…

Le chant des oiseaux

Semble désaccordé…

Un vent nouveau

Se lèvera bientôt…

Savoir garder l’espoir

Croire à notre pouvoir

27 novembre 2020©Copyright Lisette et Jean-Claude Popinot

 
LA FLEUR ET LE POÈTE

 

Il était un poète 

En fête 

Il était une petite fleur

En pleurs

Le chantre des mots

Rentrait chez lui,
Sans maux !

La frêle corolle 

Perlait de pluie, 
Pyrrole !

« Au bord de la route
Déroute !

Personne ne me voit
Pourquoi ?
 - Je descends de voiture
 Vivre la Nature
Ses douces senteurs
Ses chaudes couleurs
 - Personne ne m'attend
Personne ne me sent
Personne ne me voit
Pourquoi ?
Sois-belle
Et tais toi
Me disent rebelles
Les gens aux abois!
- Oublie ces sans cœur
Leur vie de rancœurs
Chante la beauté
D'un ciel enchanté...
- Tu chantes le beau
Les mots de Rimbaud
Tu parles sans haine
Les mots de Verlaine
- Ton corps est soleil 
Ton cœur est merveille
Je t'aime troubadour
Je t'aime d'Amour... »

 

24 novembre 2020©Copyright Jean-Claude et Lisette Popinot, René Dubois

 

DANS MON VILLAGE 

 

Dans mon village 

On m'appelle le Ravi

Je chante pour la lune la nuit

Seules, les étoiles m'écoutent...

Je suis le Ravi.

 

Elle est seule et bien vieille

Mais c'est mon amie

Je lui apporte des fruits

Elle me dit "merci, mon petit"

Je suis le Ravi.

 

J'ai ramassé des châtaignes

Rousses comme les cheveux d'Emilie

Emilie ne m'a pas dit merci

Elle m'a dit "encore le Ravi"

Je suis le Ravi.

 

Sur la vieille vigne, j'ai cueilli

Deux grappes de raisins très jolis

Je les ai portées à mon ami

Les gens m'ont dit "elle est partie"

Pauvre Ravi.

 

J'ai pleuré, je l'ai appelée

Dans la forêt assosmbrie

Le long du ruisseau

Soudain, elle vient vers moi

"Je t'attendais Jean-Marie".

 

Elle est jeune et si jolie

Avec ma flûte

J'ai fait danser les étoiles

Elle a souri, a dit "mon petit"

Mais je ne suis plus petit

Je suis Jean-Marie.

 

J'ai pris sa main

Et nous sommes partis

Dans le pays

Où l'amour jamais ne finit.

 

18 juin 2020©Copyright Lisette et Jean-Claude

 

COVID

Sur nos cahiers d’écolier

Faisons des pâtés…

Par Covid obligée

Notre plume s’est masquée…

Demain nous réécrirons

D'une plume vive et libre

Face à l'horizon

Toute notre joie de vivre…

19 octobre 2020©Copyright Jean-Claude et Lisette Popinot

 

TES YEUX

Ton oeil si clair

Embué par l'émotion

S’éclaire

Après opération

Plus dur, sévère !

Le deuxième oeil jaloux

Voulut lui aussi

Comme un bijou

Dans l'orbite être serti !

Et maintenant, gare ?

Pourrons-nous par hasard

Soutenir ton regard ?

 

Jean-Claude et Lisette 15 octobre 2020

© 2010
Créer un site avec WebSelf